Découvrez les compétitions sur lesquelles parier en 2017 !

Je suis très heureux de vous retrouver pour cette première émission de l’année 2017. Bonne année à tous. « bloavezh mat » comme on dit chez moi et que votre année de paris sportifs soit une réussite. J’espère vous y aider et que nous irons tous dans ce sens.
Au programme de l’émission du jour, nous allons parler des différents compétitions à surveiller pour parier cette année. Nous enchainerons ensuite avec l’instant technique. Je vous expliquerai la nouveauté de cette année que nous ferons jusqu’en juin. Ce sera une sorte de coaching, vous verrez.

Les différents compétitions à surveiller en 2017

En cette année 2017, il va y avoir encore beaucoup de sport. Peut-être un peu moins que d’autres années, puisqu’il n’y a ni Jeux Olympiques, ni de Coupe du Monde ni Euro de football par exemple. Il y aura donc surtout les compétitions habituelles qui reviennent tous les ans mais aussi certaines compétitions plus temporaires comme nous allons le voir. Pour un parieur pro, il est important de regarder le calendrier chaque début d’année pour s’organiser, ne serait-ce que pour prendre un peu de repos. Si vous ne le faites pas, vous pouvez par exemple poser des vacances en famille pendant une compétition que vous voulez suivre. Madame ne sera pas forcément contente que vous restiez devant votre télévision ou votre ordinateur alors que vous êtes en vacances !
Cette année, je ne vais sûrement pas prendre mes vacances pendant la première quinzaine d’août parce qu’il y a les championnats du monde d’athlétisme à Londres. L’athlétisme est un sport que je suis, sur lequel je parie et qui me réussit plutôt pas mal – les membres de mon Club pourront en attester – donc je ne vais pas louper ça.

Les compétitions temporaires

Handball :

compétition handball paris sportif

Le championnat du monde de handball masculin va avoir lieu en France du 11 au 29 janvier en France. La compétition va s’étaler sur plus de deux semaines, avec les phases de poule du 11 au 19 et les phases finales du 21 au 29. Dans la région de Brest, nous accueillerons la Coupe du président, c’est-à-dire les équipes qui finiront entre la 5e et 6e place. Cela permet de voir des matchs internationaux, c’est toujours sympa même s’il n’y a pas vraiment d’enjeu. À Voir quand même pour les passionnés de handball.
Toujours en hand, le championnat du monde féminin se déroulera en Allemagne du 1er au 17 décembre, donc en toute fin d’année. L’équipe de France féminine a une bonne chance de faire quelque chose. Elles viennent de décrocher une médaille de bonze aux derniers championnats d’Europe donc pourquoi pas obtenir une autre médaille ? C’est tout à fait dans leurs cordes.

Football :

En football, l’équipe de France féminine jouera l’Euro du 19 juillet au 6 août aux Pays-Bas. À ne pas louper pour les passionnés de foot féminin. Et comme c’est à cheval sur juillet et août, tout le monde y trouvera son compte, aussi bien les juilletistes que les aoûtiens.
Plus proche de nous dans le temps, la CAN va commencer d’ici quelques jours et se tiendra du 14 janvier au 5 février. Les phases de poules ont lieu jusqu’à la fin janvier puis les phases finales se déroulent sur une semaine au Gabon.

Athlétisme :

compétition athlétisme paris sportifs

En athlétisme, les championnats du monde d’athlétisme auront lieu du 5 au 13 août à Londres. Je l’ai coché d’une grosse croix rouge sur mon calendrier de parieur, même si je ne vais pas commencer à suivre l’athlétisme tout de suite, c’est trop tôt. Mais je commencerai à travailler sur cet évènement, à analyser et à remettre mes fiches à jour quelques semaines avant le début de la compétition.

Basket :

En basket, il ya deux Euros, féminin et masculin. L’Euro féminin aura lieu en République Tchèque du 16 au 27 juin, avec une équipe de France qui a bon espoir de ramener au minimum une médaille. L’Euro masculin aura lieu du 31 août au 17 septembre, avec pour particularité de se dérouler dans quatre pays : Finlande, Israël, Roumanie et Turquie. Ceux qui aiment les voyages seront servis !
C’est la fin d’une génération et l’arrivée d’une nouvelle pour l’équipe de France… Qu’est ce que cela va donner ? Comment les bookmakers vont coter tout cela ? Bien sûr, les matchs de préparation vont leur permettre d’améliorer leurs cotations mais c’est toujours compliqué pour un bookmaker d’avoir une fin de cycle et le début d’un autre parce que vous ne savez pas quoi prendre comme statistiques. Celles de l’équipe précédente ne veulent plus rien dire. Sans le meneur titulaire, Parker, ce n’est plus la même équipe. Je ne sais plus si Nicolas Batum ou Boris Diaw continuent, mais là aussi ça change pas mal de choses s’ils arrêtent. Je pense donc qu’il y aura de bonnes choses à faire lors de cet Euro masculin.

Voile :

compétitions voile

Pour les passionnés de voile, même si les paris sportifs en voile sont assez peu nombreux et ne sont pas la panacée, les bookmakers devraient en proposer pour la Coupe de l’America qui aura lieu aux Bermudes du 26 mai au 27 juin. Il y aura énormément de courses puisque s’enchaînent les qualifications, les finales des challengers pour désigner le bateau qui affrontera les tenants du titre lors de la Grand Finale du 17 au 27 juin au meilleur des 13 courses. Ce sera sûrement diffusée en France mais je ne sais pas sur quelle chaîne, si ce sera sur le service public, BeIN sports ou Canal+.

Volleyball

Pour les volley, il y a également l’Euro masculin en Pologne, du 23 août au 3 septembre ainsi que l’Euro féminin du 20 septembre au 1er octobre. L’équipe de France a aussi une balle carte à jouer même si la Pologne chez elle, c’est du costaud. C’est un élément à ne pas négliger quand on fait du pari. À moins que l’équipe soit vraiment mauvaise, il y a en effet toujours un petit avantage à jouer à domicile. Elle peut parfois se sublimer et créer de belles surprises, comme l’équipe Qatari de handball lors du dernier championnat du monde au Qatar puisqu’elle est parvenue en finale contre l’équipe de France. Ils avaient naturalisé beaucoup de joueurs mais à la base, l’équipe n’est pas réputée si bien que la cote du Qatar était assez intéressante en début de compétition.

Hockey sur glace :

compétitions hockey sur glace

On peut aussi noter les Mondiaux de Hockey sur glace qui auront lieu à Paris et à Cologne du 5 au 21 mai, même si l’équipe de France n’est pas dans le haut du panier. Je me demande même s’ils sont toujours dans le groupe mondial. Je crois que oui mais je vérifierai.

Même sans grands événements comme JO d’hiver ou d’été, Coupe du Monde de football masculin, qui sont généralement les compétitions les plus suivies, vous voyez que cela fait quand même pas mal de compétitions temporaires. Et il y aura aussi bien sûr les compétions habituelles.

Les compétitions annuelles :

En rugby, ne loupez pas le Tournoi des six Nations et le très prometteur Angleterre – France le 4 février. Cela sera le premier match à l’extérieur de la France dans le Tournoi et cela risque de piquer face aux anglais et Itoje, un joueur que j’apprécie et qui pourrait bien être élu meilleur joueur du monde cette année selon moi. Il y aura également la finale du Top 14 le 4 juin au Stade de France. Cela vaut généralement son pesant d’or d’assister à ce match.

En tennis, on retrouvera les traditionnels tournois du Grand Chelem : l’Open d’Australie qui débute bientôt (le 16 janvier) ou encore Roland-Garros du 28 mai au 11 juin. La saison de tennis vient de commencer dans l’hémisphère sud avec les tournois d’Auckland et je pense que les parieurs sont déjà au charbon !
Au football, il y aura bien sûr la Ligue des champions. Les 1/8 de finales qui vont avoir lieu concernent les français avec PSG-Barcelone et Monaco-Manchester City. On en reparlera.

En basket, en plus des Euros, le Final Four de l’Euroligue, les Play-off NBA seront très intéressants à suivre.
Tout comme la finale du Super-Bowl qui aura lieu le 5 février à Houston, au Texas. Je ne loupe jamais cette finale et je vous invite à la regarder car c’est un des plus gros événements internationaux de l’année. On ne connaît pas encore l’affiche puisque les play-off viennent de commencer mais on en reparlera dans l’émission. J’essaierai d’ailleurs aussi d’inviter un spécialiste du football américain.

Pour les amateurs de sport automobile, le Dakar vient de commencer. Je pense qu’il y aura des choses à faire cette année en WRC, car Sébastien Ogier ne disposera plus de sa Volkswagen puisque la marque s’est retirée du championnat du monde des rallyes donc cela peut niveler les valeurs. J’attends la sortie des cotes pour voir, mais on en reparlera, cela peut être intéressant. il y aura aussi une nouvelle saison de Formule 1.

Pour les fans de cyclisme, on retrouvera les traditionnelles courses Paris-Nice, Milan-San Remo, Tour de France, Tour d’Italie, Tour d’Espagne, etc. D’habitude, la saison commence dans l’hémisphère sud mais comme le Tour Down Under en Australie n’a pas lieu cette année, la première grande course aura lieu du 5 au 12 mars avec Paris-Nice.

On peut aussi citer le biathlon avec les mondiaux courant février, le ski alpin avec les championnats du monde du 6 au 19 février à Saint-Moritz en Suisse – que je vais regarder avec attention car j’ai pris quelques paris. Enfin les passionnés de golf suivront l’open de France du 29 juin au 2 juillet.

Préparer son année de parieur sportif : 

Une année sportive bien chargée donc. Cochez les événements et les compétitions qui vous intéressent pour vraiment suivre cela de près, préparer vos paris et anticiper. Si vous ne connaissez rien dans certaines disciplines, cela peut être l’occasion de se documenter. Il y a un début à tout et il faut bien commencer un jour. Quand j’ai commencé à analyser l’athlétisme, je n’y connaissais rien, je me suis documenté dans des magazines, sur des sites spécialisés sur internet ou sur wikipedia. Il n’y pas de secrets, il faut mettre les mains dans le cambouis si vous voulez être indépendant. Même si je sais que la majorité d’entre vous préfèrent suivre des tipsters, ce qui se comprend aussi en raison de vos obligations professionnelles et familiales. Mais n’hésitez pas à me poser des questions si vous voulez que je fasse quelque chose de plus précis sur une compétition en particulier de cette année 2017.

L’instant technique : mes conseils à un débutant sur ses analyses

Jusqu’en juin et la fin des championnats de foot, nous allons suivre en fil rouge. Je vais faire un peu de coaching, même si ce n’est pas forcément le bon terme mais c’est sur quoi je tends. En fait, j’ai proposé à Nathan, qui s’occupe de la technique de l’émission, de faire chaque semaine une analyse d’un match de foot et de proposer un pari. Je ne dis pas qu’il faudra prendre ce pari, car Nathan est un parieur débutant. En direct, je l’aiderai à peaufiner ses analyses. Si vous êtes débutants, vous avez certainement les mêmes habitudes que Nathan quand vous analysez un match. Au fil des semaines je vais revenir sur chaque défaut d’analyse de Nathan, et donc potentiellement des votres, ce qui vous aidera à progresser.

B : – Tu confirmes ?

N : – ah oui totalement ! (rires)

B : – J’ai donc décidé de le faire participer un peu à l’émission pariez-gagnant et il a accepté le challenge. Il nous proposera chaque semaine un match de son choix, une analyse et un pari. Quand on prend un pari, pour voir s’il est valable et a une bonne probabilité de passer, il est intéressant d’essayer de convaincre d’autres personnes. Vous pouvez vous amuser à cela dans votre entourage et vous verrez qu’en débattant avec des amis parieurs, ceux-ci vont pointer du doigt des anomalies ou ne seront pas convaincus du tout. Cela vous permet de réfléchir, de voir que vous n’avez pas forcément fait la bonne analyse et donc de vous abstenir. C’est aussi comme cela qu’on progresse, en échangeant et en discutant avec d’autres parieurs. Nathan, quel championnat vas-tu suivre cette année ?

N : – La Ligue 1 plus spécialement.

B : – OK, ça marche. Tu as un club de cœur en France ?

N : – En France, non.

B : – C’est bien, comme cela le cœur ne va pas parler. Tu es fan de la Juve en Italie je crois

N : – Oui, mais l’ancienne Juve

B : – Si tu suis l’entraineur de la Juve, Conte, il est maintenant à Chelsea donc. En tout cas, tu n’es pas parieur pro et tu vas nous proposer en ton âme et conscience une analyse. Je serai indulgent avec toi mais je vais aussi essayer de te faire progresser dans tes analyses. Comme il n’y a pas de championnat cette semaine, on commence avec de la Coupe. Nathan, peux-tu nous présenter le match sur lequel tu vas prendre un pari ?

om toulouse

N : – Toulouse-Olympique de Marseille qui aura lieu dimanche, en Coupe de France.

B : – Et qu’est-ce que tu prends comme pari ?

N : – Je prends Toulouse gagnant à une cote de 2,45.

B : – Une cote de 2,45 en book arjel, point.fr. Je précise cela pour tous les francophones vivant à l’étranger et qui bénéficient d’autres cotes sûrement plus hautes. Et pourquoi ce choix ?

N : – Déjà, Toulouse est favori…

B : – Donc tu es en train de me dire que tu accordes de la valeur à ce que disent les bookmakers, c’est ça ? (rires). Pas de souci. À toi de me convaincre et de convaincre les auditeurs que ce pari est le bon.

N : – Le match est à Toulouse et ils sont assez convaincants chez eux…

B : – Qu’est ce que tu entends par « convaincants » ? Je voudrais des chiffres

N : – Je n’ai pas de chiffres… Je suis bien débutant comme il faut.

B : – Quand tu me dis qu’une équipe est convaincante, ça ne me suffit pas. C’est une généralité, il faudrait que tu me dises par exemple : « à domicile cette année en championnat, Toulouse a fait ça ». En gros, il faudrait que je sache si le terme « convaincant » est vrai. Si ça se trouve (je dis une bêtise avec des chiffres au hasard), ils ont fait 3 victoires 3 nuls et 4 défaites sur 10 matchs à domicile. C’est important que tu me donnes des chiffres pour que je me dise qu’effectivement, tu as raison, ils sont forts à la maison. Et ensuite ?

N : – Sur Twitter, l’entraîneur de Toulouse a posté une photo du terrain. Il y a eu un match de rugby samedi dernier sur cette pelouse et elle est totalement dévastée. Selon lui, les jardiniers ne pourront pas vraiment retaper le terrain avant le match.

B : – OK. Mais cette info là t’apporte quoi ?

N : – L’Olympique de Marseille sur sa page facebook a annoncé que l’état du terrain leur faisait un peu peur…

B : – L’info du terrain défoncée est très bonne (la pelouse n’était déjà pas en bonne état et effectivement, il y a eu un Clermont-Toulouse le week-end dernier qui n’a pas du arranger les choses). Mais tu n’en as pas tiré grand-chose. Pour moi, qui dit terrain défoncé dit nivèlement des valeurs. Et si je regarde les cotes, les bookmakers ont sorti 2,45 pour Toulouse, 3 pour le nul et 2 pour 80 Marseille donc on voit que pour eux, c’est un match assez équilibré.
Tu me dis que Toulouse est plutôt fort à la maison et on sait que Marseille n’est plus le grand Marseille, même si ça joue un peu mieux depuis l’arrivée de Rudy Garcia. L’état du terrain ne va pas forcément aider le jeu technique mais reste à savoir laquelle des deux équipes est la plus technique… Il faudrait voir les compos d’équipe, malheureusement on ne les a pas. On peut partir du principe que les deux clubs veulent gagner la Coupe de France et vont aligner les titulaires, mais… Tu es allé voir qui était blessé ?

N : – Je n’ai rien trouvé du tout…

B : – J’essaierai de te dire où aller chercher pour la prochaine fois.

N : – Ou alors il n’y pas de blessés…

B : – Oui. Tant mieux s’ils ont l’équipe type, on pourrait alors avoir des informations sur les stats des matchs précédents, même si c’était en championnat. Autre chose sur ce match là ?

N : – Non, pas vraiment. Il n’y a pas beaucoup d’informations…

B : – OK. Alors déjà dans tout ce que tu viens de me dire, tu ne m’as pas convaincu de prendre ce pari et je ne le prendrai pas (rires). Pourquoi ? Parce qu’il faut se projeter dans un scénario de match. Vu l’état du terrain, cela augmente le risque qu’il y a ait des impondérables, comme un faux rebond devant le goal par exemple. Je n’aime pas ça du tout. En plus, je n’aime pas parier sur les victoires sèches et j’évite encore plus de le faire sur des matchs équilibrés car ça peut partir dans tous les sens.
Si tu voulais prendre ce pari, je te dirais de ne pas prendre Toulouse en sec. Prends Toulouse en match nul remboursé. C’est-à-dire que s’il y a match nul à la fin du temps réglementaire, tu seras remboursé (on ne compte pas les prolongations). La cote de ce pari est à 1,80. Si Toulouse gagne, tu m’en voudras parce que tu n’auras pas parié à 2,45 mais s’il y a nul, tu me diras merci parce que tu auras économisé ta mise de départ. Il faut aussi voir le verre à moitié vide et à moitié plein.
En tout cas, tu vois déjà les choses que tu as à travailler pour la prochaine fois. Je veux des stats sur les matchs à domicile et à l’extérieur, pas juste un terme vague. Avoir aussi un peu plus de renseignements sur les blessés, même si apparemment il n’y en aurait pas pour ce match. Et ne pas choisir des matchs trop équilibrés, à moins d’avoir une bonne info – si tu sais par exemple que l’équipe qui se déplace va faire tourner.
Et finalement, tu vas prendre ce pari ou pas ?

N : – Je te le dirai la semaine prochaine (rires)

Au programme la semaine prochaine :

Je ne sais pas encore trop quel sujet je vais aborder la semaine prochaine, à part la suite du coaching de Nathan qui j’espère va vous aider vous aussi à vous améliorer. En attendant, pour en apprendre plus sur les paris sportifs, vous pouvez vous procurer mon livre sur amazon (en cliquant ici) où je vous donne les sports et types de paris à éviter et des pistes pour faire vos analyses.
À la semaine prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *