Quels pronos prendre sur les barrages de coupe du monde et le masters de Londres ?

Alors dans l’émission de cette semaine on prendra des chemins lointains voire exotiques pour certaines contrées que nous allons évoquer dans cette émission, qui va prendre un petit air de Coupe du Monde.

On est encore à quelques mois de cette Coupe du Monde mais là ce sont les derniers tickets qui vont s’en aller. On va faire un petit tour des match internationaux à venir. Et on fera aussi un petit point tennis en fin d’émission et nous parlerons du masters de Londres

Barrages coupe du monde de foot

P-Y : On commence tout de suite par du football avec des matchs à enjeu dans la zone Europe et les barrages. Les dernières places là pour la zone Europe se jouent maintenant. On attaque tout de suite avec ça ?

B : Allons-y, c’est parti !

Faut-il parier sur les matchs de barrage ?

P-Y : Avant d’évoquer tous les matchs, on va faire quand même un petit point sur le contexte qui entoure ces matchs : est-ce que le parieur est à l’affût de ces matchs là ? Est ce qu’il peut vraiment faire quelque chose sur ces matchs de barrage ?

B : Tu veux dire : à part perdre de l’argent ?

P-Y : Par exemple !

B : Voilà, j’ai résumé ! Comme tu le dis, ce sont des matchs de barrage. Et je l’ai dit dans la moitié des émissions qu’on a fait aujourd’hui : tu vas te baser sur quoi  pour aller prendre un pari sur des matchs de barrage ?

P-Y : La dynamique, les séries de défaites et de victoires…

B : On s’en fiche. Tu n’as pas les mêmes adversaires. Est-ce que la Biélorussie est aussi forte que la Hongrie, est-ce que l’Espagne est meilleure que la France ? Je ne sais pas… C’est impossible de répondre à ça. Il en a qui vont jouer et les bookmakers vont être contents.

Après, je suis méchant. Tu as peut-être moyen de détecter des petites choses si tu arrives à donner des valeurs aux équipes. Je m’explique : On va prendre par exemple Croatie-Grèce, un des quatre matchs de barrages de la zone Europe. voir ce que la Croatie aurait pu faire si elle avait rencontré des équipes de la poule de la Grèce, tu va Si tu arrives à déterminer le niveau des équipes dans la poule de la Croatie de la Grèce pour voir peut-être réussir à donner un niveau aux équipes aux deux équipes et établir un comparatif…

P-Y : Sur ce match là, on perd à l’ aventure surtout qu’en plus on parle de barrages et il y a des spécificités sur ces matchs aller-retour. À un moment donné, quand tu te déplaces tu tiens la maison quoi !

B : Moi j’ai : matchs internationaux, reste au repos.

P-Y : Proverbe du jour, voilà !

B : tu peux les regarder et passer un bon moment !

D : Oui, oui, c’est vrai !

B : Non, franchement, c’est compliqué de détecter des paris à jouer. Mais je sais que certains vont le faire, que certains vont écrire en commentaires : ” Qu’est ce que tu penses de ça ? Moi j’ai repéré ça “… Déjà que c’est dure en championnat sur le foot, alors les matchs de barrage !

Vous verrez tout à l’heure : comme je n’avais pas trop d’inspiration, je vous ai fait une petite étude assez sympathique qui va vous montrer un petit peu comment les bookmakers sont arrivés à coter ces matchs

P-Y : Comment il vend bien le truc !

D : Il tease vraiment très bien !

P-Y :Un pro du teasing !

Analyses des matchs de barrage de la coupe du monde : 

observatoire du footballOn fait quand même un tour de ces quatre matchs ?

Croatie – Grèce :

On a déjà un peu évoqué le Croatie-Grèce. C’est la Croatie qui va d’abord recevoir avant de se déplacer en Grèce. Alors j’ai vu quelques côtes sur ce match : 1,3 pour la Croatie la Grèce à 10,50…

B : Et alors, ça t’inspire quoi ?

P-Y : Ça fait beaucoup quand même ! Je veux dire, sur le papier en tout cas ça l’air hyper déséquilibré. Je ne comprends pas pourquoi la Grèce mérite une cote aussi basse…

D : On voit la Grèce en ce moment mais on sait qu’elle a toujours fait des exploits et je pense que là ils se sont graves plantés sur cette cote là. Franchement, la Grèce est capable du pire comme du meilleur. Je ne sais pas ce que tu en penses Benoît…

B : 1;33, pour moi, ce n’est pas value. S’il y a quelque chose à prendre c’est de l’autre côté mais j’ai vu jouer les grecs et…

D : C’est moche, hein ?

B : Pas terrible

D : Non, c’est moche !

B : Après, ils ont gagné je sais plus quel euro…

P-Y : En 2004

B : …en faisant un jeu pas terrible non plus

D : 1-0, 1-0, 1-0

B : Avec le grand Charistéas et tout ça

P-Y : Avec Otto Rehagel

B : Pour les anciens. Après, il y a des joueurs très techniques en Croatie, qu’on ne présente plus…

P-Y : Drago Vabec, Safet Sušić… ah non, il sont partis à la retraite

B : Ça c’est pour les retraités ! Si vous avez quelque chose à apprendre c’est peut-être avec un handicap sur la Grèce. Vu qu’ils sont à 10 et ½, vous avez peut-être un handicap sympa avec un + 2 pour la Grèce. Cela veut dire que s’ils perdent de deux buts vous êtes remboursés et s’ils perdent de moins, vous gagnez votre pari. Mais franchement, la Grèce, ce n’est pas la sécurité sociale non plus

D : Non pas du tout, non !

B : Mais pourquoi ne pas jouer les outsiders en handicap en handicap. On verra tout à l’heure suite suite à l’étude que j’ai faite – deuxième teasing – ce qui ressort de ces différents matchs de barrage

Irlande du Nord – Suisse

P-Y :Qu’est-ce qu’il tease bien ! j’ai hâte d’en arriver là ! Mais on va d’abord parler d’Irlande du Nord-Suisse ! L’Irlande du Nord…

B : Il va y avoir de la technique, là !

P-Y : Ça va être un match de bûcherons !

D : Oui, ça va y aller

B : Je ne dis pas que c’est du kick and rush mais… les Irlandais du Nord c’est un peu ça quand même ! On envoie devant et on voit ce qu’il se passe. Les Suisses se sont fait passer devant au dernier match avec une défaite au Portugal 2-0. Mais cette génération est souvent dans les championnats d’Europe et les coupes du monde. Les cotes sont serrées je pense

P-Y : 3,20 pour l’Irlande du Nord et 2,20 pour la Suisse

B : Et le match nul à 3,50. Il y a en gros la même probabilité qu’un des trois résultats se passe, donc c’est compliqué.

Danemark – Irlande

P-Y : On passe à Danemark-Irlande : 1,7 pour le Danemark, 4,75 pour l’Irlande…

D : C’est un match piège pour le Danemark je pense. Face à une équipe qui défend en bloc…

P-Y : Si c’est le Danemark qu’on a vu il y a quelque temps contre l’équipe de France !

D : Rien à voir, ce n’est pas le même enjeu, là il n’y avait rien

B : Ils ont collé 4-0 à la Pologne. Il y a Eriksen qui joue à Tottenham…

P-Y : La Pologne était déjà qualifiée

D : Ouais, mais la Pologne, c’est une équipe qui joue !

B : Euh… Je ne suis pas sûr qu’ils étaient assurés d’être premier à ce moment là

P-Y : À vérifier

B : Les Danois ont une génération assez sympathique, avec Eriksen qui est très bon. Mais 1,70 à la maison… Et puis l’Irlande, on sait ce qu’il va se passer, ils vont mettre l’autobus devant le but. Et ça peut donner un pauvre 0-0

D : 1-0 pour l’Irlande sur un contre et puis voilà

B : Par exemple. Si vous avez suivi, l’Irlande s’est qualifiée au dernier match au Pays de Galles. Nous on joue Pays de Galles en match amical en France…

P-Y : Sans Gareth Bale

B : L’Irlande est allée gagner au Pays de Galles pour obtenir son ticket pour les barrages. Il fallait le faire ! S’il y avait quelque chose à jouer là-dessus, ce serait rien !

D : C’est pas mal joué, ça !

Suède – Italie

P-Y : On parle de Suède-Italie ?

B : C’est parti ! Déjà je pense qu’on a tous un avis sur la Suède vu qu’on les avait joué contre la France. Ce n’est pas mauvais. Est-ce que c’est du niveau de l’Italie ? Il faut savoir que l’Italie a fini deuxième de la poule avec l’Espagne, donc ce n’est pas…

P-Y : Ce n’est pas infamant non plus

B : C’était soit l’un, soit l’autre. J’ai vu des Italiens parler…

P-Y : Hyper confiants ! Et les déclarations de l’entraîneur

D : Ça c’est malheureux. Ils partent sur une mauvaise base déjà.

B : Attention, ça reste un match de barrage et il peut tout se passer, même en aller retour. Après je pense que l’Italie est quand même au dessus.

P-Y : Avec le retour de Zaza je crois

D : Ouais mais ce n’est pas encore sûr parce qu’il n’est pas sûr d’être à 100% donc…

B : Un joueur que j’aime bien et que les membres du club connaissent parce qu’ils l’ont pris en pari long terme, c’est Immobile. C’est un peu l’attaquant vedette aussi Italie, le meilleur buteur avec 14 buts et 3 buts d’avancé sur Dybala. Je le sais parce que je l’ai en pari long terme comme meilleur buteur à 21 – la cote est descendue depuis à 2,5 –, je suis ça de près, je fais attention qui se blesse pas ! Mais bon, je pense que ça va ça va demander un arbitrage bientôt… Pour ce match, les Italiens sont tous confiants mais attention ! La Suède on les a eus, ce ne sont pas des manches !

D : Ça défend bien

B : Donc c’est pas gagné pour les Italiens !

D : Non. À noter qu’un des meilleurs joueurs, Lustig le défenseur central, sera suspendu pour le premier match donc c’est important

B : C’est important à noter

P-Y : Sur ce Suède-Italie, les cotes du match match aller en Suède sont de 3,20 pour la Suède et 2;20 pour l’Italie

B : Et 1,50 pour le nul ce qui veut dire quoi ? Vous le savez maintenant

P-Y : Oui, mais attends ! On essaye de creuser quand même ! À l’extérieur, l’Italie va mettre le bus

B : OK… Donc tu veux dire qu’ils ne vont pas perdre ? Donc que l’Italie en draw no bet ou match nul remboursé serait peut-être pas mal ? Sachant qu’ils sont à 2 20-2,25. Donc ça va faire une cote autour de 1,40-1,45. Ça peut être intéressant mais…

D : J’ai regardé d’ailleurs hier soir c’est ce qui a été le plus joué

B : Tu vois tu es comme le parieur de base

P-Y : En même temps, je n’avais aucune prétention

B : Non mais tu es le parieur de base, c’est très bien ! Non mais franchement les matchs de barrage, si quelqu’un peut s’en mettre plein les fouilles, c’est le bookmaker. C’est un truc de fous. Mais vous avez peut-être une solution !

P-Y : Ah !

D : Si je peux juste finir pour ce match là

P-Y : Non

D : Tu ne veux pas ?

P-Y : C’est juste pour t’embêter ! Vas y, continue !

D : Tu veux me faire chier, OK ! Donc moi je ne m’arrêterais pas sur ce match là mais je jouerais sur la confrontation aller-retour.

B : Ah oui.

D : Et je jouerais sur l’équipe qui va se qualifier.

B : C’est pas mal aussi

D :J’ai trouvé une cote à 1,30 pour la qualification de l’Italie. Et je me dis que l’Italie est capable de se qualifier. Si je jouais quelque chose, ce serait l’Italie se qualifie à 1,30 plutôt que jouer sur le match aller où le match retour. Je préfère m’attarder sur l’équipe qui va se qualifier. Je ne sais pas ce que tu en penses Benoît mais mais c’est ce que je préfère faire sur ces matchs là.

B : C’est pas mal parce que normalement ça va diminuer les impondérables. Je m’explique : sur un match, il peut toujours des fois se passer des choses un peu bizarre, l’arbitré faire une bêtise, mais sur deux matchs, les impondérables vont se lisser. Jouer sur une qualification, c’est comme parier en Champions League sur qui va finir premier ou deuxième du groupe, qui va se qualifier. Tu arrives quand même à les lisser sur six matchs. Là, il y a seulement deux matchs. C’est peut-être mieux au niveau prise de risque. Et puis si jamais l’Italie gagne 1 0 au match aller par exemple…

D : La cote va être minable

B : …La cote va baisser. Et si tu vois que la Suède mène 1-0 au match retour, tu as peut-être toujours moyen de voir pour revendre ton pari et essayer de limiter la casse… OK, c’est ton pari, on verra.

P-Y : Le laconique : ” on verra “

B : Il a raison de partir sur un pari sur deux matchs et là dessus il n’y a pas de souci. Mais moi je ne prends pas. Je ne prends rien.

P-Y : N’empêche qu’on verra.

Etude sur les over/under en match de barrage

B : On verra. Donc je vous donne mon étude ?

P-Y : Ah oui alors ! Tu nous as teasé depuis deux heures dessus, donc vas-y !

B : J’ai combien de temps ?

P-Y : Tu as le temps

B : Donc je me suis posé la question vu que je ne trouvais rien d’intéressant. Je me suis dit – et ça permettra aussi à différentes personnes de voir un petit peu comment je peux bosser – je me suis dit allons voir les différents matchs de barrage des années précédentes. Quand je dis années précédentes, c’est tous les quatre ans.

Allons voir s’il y a beaucoup de buts ou pas de but sur ces matchs là. Je partais du postulat que quand tu fais un match de barrage pour un ticket pour la coupe du monde : tu blindes. De toute façon il faut que tu tu aies une défense de fer pour toujours avoir une chance au match retour de faire un résultat. Même si tu perds 1-0 tu ne vas pas partir à l’abordage pour essayer d’aller marquer un but. Non, tu restes dans ta tactique, tu blindes et puis au match retour tu essaieras d’aller à marquer un ou deux buts, suivant le score du match aller.

Donc je me suis dit allons voir, une petite étude s’impose. Je suis remonté en 2014, 2010 et 2006, pour tous les matchs de barrage aux différentes coupes du monde. J’ai commencé par la zone Euro donc je n’ai pas 500 matchs – on dit qu’il faut un échantillon de 500 matchs pour avoir quelque chose d’à peu près recevable – je n’en ai que 21 ou 22.

Voilà ce qu’il en ressort : sur 22 matchs, j’ai 6 over 2,5 buts et 16 under 2,5 buts. Cela conforte un petit peu ce que je pensais : les équipes blindent, ne partent pas à l’abordage. Le but du jeu est de prendre moins de buts possible pour toujours avoir une chance. Et ça ressort avec 6 over 2,5 buts et 16 under 2,5 pour la zone Europe. Puis j’ai essayé de pousser un peu le truc en regardant s’il y a plus d’underover au premier match ou au second match…

P-Y : Attends, il faut que tu expliques !

D : Je crois que tu en as un qui est perdu là.

P-Y : LV2 anglais, OK.

B : Est-ce que dans le match, il y aura plus de 2,5 buts ou moins, d’accord ? under c’est moins de 2,5 buts et over c’est plus de 2,5 buts. Voilà déjà pour commencer. Mais c’est bien que tu me reprennes. Ensuite, je me suis demandé s’il y a une différence entre le premier et le deuxième match. Est-ce que les équipes blindes plus au premier ou au deuxième ? Et en fait, on a la même chose : on a 3 matchs avec moins de 2 5 buts au premier match et 3 matchs avec moins de 2 5 buts au deuxième match. Donc en fait on s’en fiche, c’est la même chose.

Je suis ensuite allé voir ce qu’il se passe dans les barrages en Amérique du Sud, en Asie et tout. Là j’ai eu 12 matchs. Ce qui est rigolo, c’est que on a à peu près les mêmes proportions avec 3 over 2,5 buts et 9 under 2,5 buts.

P-Y : Question bête : en Ligue des Champions, sur les séries matchs aller retour, c’est à peu près pareil ?

D : Non, je ne pense pas que ce soit la même chose, non.

B : Il faudrait faire l’étude. Là j’ai fait pour les barrages de la Coupe du Monde

P-Y : Est-ce que ce ne serait pas une condition même des matchs aller retour ?

B : Je ne sais pas. Il faudrait regarder. Après, par exemple il y avait en 2014 un Nouvelle-Zélande-Mexique et entre les deux matchs, il y a eu 9-3. Donc tu vois, il y a des fois une petite différence de niveau. Et puis, je n’avais jamais vu mais le Bahreïn a fait deux fois les barrages. On aurait pu avoir le Bahreïn à la Coupe du Monde.

P-Y : Il y a bien eu le Koweït à un certain moment…

B : Après je me suis dit : OK, j’ai ça mais quelles cotes mettent les bookmakers ? Eh bien vous allez voir qu’ils ont un peu la même réflexion que moi même si c’est sur plusieurs matchs et que c’est un peu plus poussé. Pour tous les matchs de barrage actuels, les under 2,5 sont côtés entre 1,5 et 1,60, ce qui reflète ce que je viens de vous dire.

Donc là vous comprenez aussi un petit peu – bien sûr c’est plus poussé – mais vous commencez déjà un petit peu à voir comment les bookmakers fonctionnent. Ils utilisent forcément ce qu’il s’est passé avant mais comme il n’y a pas beaucoup de statistiques pour les matchs de barrage. Je pense qu’ils se basent aussi sur les matchs aller-retour comme tu le dis. Ils ont le vécu d’autres compétitions où tu as des matchs en aller-retour. Tout cela mis bout à bout, les cotes sont entre 1,5 et 1,6.

Si vous aviez joué par exemple uniquement du moins de 2,5 buts en Europe, en misant un euro à chaque fois, vous auriez gagné 3,6 euros. Pour les autres matchs de barrage que ce soit en Asie ou en Amérique du Sud, vous auriez gagné 2,4 euros.

Donc vous serez en positif aujourd’hui si vous jouez les matchs avec moins de 2,5 buts. Je ne dis pas qu’il faut tout les jouer, mais c’est une étude qui permet de comprendre certaines choses et certains raisonnements. Je sais que certains sont friands de ça donc voilà, j’ai fait cette étude pour vous, à vous de voir ce que vous pouvez en faire.

P-Y : Merci Benoît.

D : Intéressant.

B : Peut-être un peu technique mais bon en même temps…

P-Y : On ne peut pas faire que du mainstream non plus. Même si je n’ai rien compris, c’était cool !

D : Comme d’habitude !

Football : point sur les match amicaux

observatoire du football défenseP-Y :On fait un petit point match amical quand même.

D : Allez, vite fait.

P-Y : Il y a quand même de belles affiches. Ne serait-on pas chauvin d’évoquer ce match ?

B : Lequel ?

P-Y : France-Pays de Galles !

D : Vas-y, évoque-le !

P-Y : OK, si c’est comme ça. Cette émission touche à sa fin, merci à tous à bientôt et au-revoir.

B : La France avec une magnifique cote de 1,22 je crois.

D : C’est ça

B : Il faut juste ne pas déconner. Sachant que si j’ai bien entendu Didier, il va peut-être faire tourner, peut-être faire jouer des nouveaux joueurs, dont un gars qui joue à Stuttgart et dont j’ai oublié le nom

D : C’est un super joueur

B : J’ai oublié son nom. Bref il va encore faire des tests. Le Pays de Galles est éliminé la coupe du monde donc quid de la motivation…

P-Y : Sans Gareth Bale

B : En plus sans Gareth Bale…

D : Lloris ne jouera pas non plus

B : Aujourd’hui on n’a pas la compo des équipes donc…

D : Lloris dit qu’il est blessé

B : Oui oui, mais

P-Y : France-Pays de Galles, OK, on a compris le parieur oublie,

B : S’il y avait quelque chose à prendre, ce serait le Pays de Galles avec un asian handicap de 2 ou 3 buts puisqu’ils ne vont pas avoir envie de prendre une branlée. Mais quelles vont être les capacités de la France ? S’il y a Mbappé, Griezmann et Lacazette, je ne prendrais jamais Pays de Galles +2 buts parce qu’ils sont capables d’exploser. Il faut voir la compo d’équipe mais vu qu’on ne l’a pas sous les yeux…

D : Il faut peut-être regarder pour Allemagne-France aussi

P-Y : Et oui parce que dans la foulée, mardi prochain, il y a un Allemagne-France

B : Pas mal ça par contre.

P-Y : Au niveau des autres matchs amicaux on a : Roumanie-Turquie, Écosse-Pays-Bas… Vous m’arrêtez quand vous voyez un truc qui vous fait plaisir.

B : Pour l’instant, il n’ y a que des éliminés.

P-Y : Japon-Brésil

B : Ça c’est intéressant par contre.

D : intéressant, oui

B :Et c’est au Parc des Princes, pour ceux qui peuvent y aller.

D : Oui, ils se sont entraînés hier mardi au Parc.

P-Y : 7,20 pour le Japon, 1,22 pour le Brésil,

B : Tu vois, c’est la même cote que pour la France. Après attention, Le Parc, c’est le jardin des brésiliens et ceux qui jouent à Paris auront à cœur de gagner ce match là. Donc là il peut y avoir de la motivation.

P-Y : On a sinon un Belgique-Mexique

D : Celui-là est intéressant. Moi j’aime bien. Peut-être pas le jouer mais le match est intéressant à regarder en tout cas.

B : Ouais. Je pense que ce sont deux styles totalement opposés.

D : Ça va jouer décomplexé, je pense que ça peut être sympa à regarder.

P-Y : Très vite : Angleterre-Allemagne

D : Ça aussi j’aime bien.

P-Y : les cotes sont de 2,62 pour l’Angleterre et 2,15 pour l’Allemagne.

B : J’allais dire que là aussi, tout peut se passer

P-Y : Espagne-Costa Rica. Match déséquilibré sur le papier mais ce sera peut-être sympathique de voir comment Navas va se débrouiller avec ses camarades du Real.

B : Deux pays hispaniques oui… Après l’Espagne est normalement au-dessus sans souci. Tu as la cote ?

P-Y :1,11 pour l’Espagne.

B :Ça ne m’étonne pas

P-Y : Bon bah voilà. Il n’y a rien qui vous excite là-dedans, cette émission s’arrête là.

D : Si. Allemagne-France du 14 novembre

B : J’ai oublié : matchs amicaux, reste au repos.

P-Y : Ah oui ! Rappelle le premier !

B : Matchs internationaux…reste au repos.

P-Y : Et le deuxième

B : Matchs amicaux, reste au repos. Mais si quelqu’un à la formule magique à mettre sous la vidéo…

P-Y : Heureusement que tu ne bosses pas pour un bookmaker pendant la Coupe du Monde

B : Ah mais attention, les matchs comme Angleterre-Allemagne sont les plus faciles à coter pour pour un bookmaker parce que c’est quasiment un match équilibré.

D : En plus, ce match sera beaucoup joué.

B : Je te promets que c’est plus difficile pour un bookmaker de coter France-Pays de Galles, c’est sûr et certain.

P-Y : On va clore la partie foot parce qu’il va falloir qu’on parle aussi un peu de tennis.

Tennis :  Masters de Londres

paris-sportif-tennisB : La petite balle jaune, on y va

P-Y : Ah bravo ! Le tennis, c’est la balle jaune…. Allez, il ne vous reste que quatre minutes pour terminer

B : C’est parti avec le tirage au sort, allez Damien, go !

D : Dans le groupe Pete Sampras : Rafael Nadal, le numéro un mondial, Dominic Thiem numéro 4, Grigor Dimitrov numéro 6 et David Goffin numéro 8. Dans le deuxième groupe : Roger federer numéro 2, Alexander Zverev numéro 3, Marin Cilic numéro 5 et Jack Sock numéro 9

B : La question est: où est Djoko ?

D : Qui sont ces joueurs ? C’est les masters les plus pourris de ces dernières années quand même !

B : Il faut remonter à combien de places là pour arriver au Masters ? On est sorti des 10, non ?

D : Non, le neuvième…

B : Djoko et Murray déjà ne sont pas là

D : Wawrinka, pareil

B : Wawrinka n’est pas là. Et avec Jack Sock qui a pris le dernier ticket en gagnant 12 places au dernier tournoi. Roger est favori à 1,7, ce qui est logique. Nadal est un peu blessé. Est-ce que ça ne vaut pas le coup de mettre un billet sur Roger gagne le masters ?

D : Moi je le fais. On en parlait tout à l’heure

B : On en parlait tout à l’heure en off. C’est ce que je ferais parce que Nadal n’est pas à 100% apparemment.

D : Je pense que le premier ou le deuxième match de la poule va donner des signes sur la forme de Nadal.

B : Après, dans le groupe de Nadal, j’aime bien Goffin et je le verrai bien sortir de la poule. Il est tout à fait capable de battre Dimitrov et Dominic Thiem. Normalement, Nadal est au-dessus mais je vois Goffin qui sort des poules. Je ne sais pas si c’est un pari, je n’ai pas regardé mais ça peut être intéressant je pense. Sachant qu’il est aussi en préparation de Coupe Davis contre nous.

P-Y : Vous avez terminé sur le tennis ?

D : J’ajoute juste que Goffin contre Thiem, c’est 6 victoires pour Goffin et 2 pour Thiem.

P-Y : Il est temps de clore cette émission messieurs. On prend un peu de temps en cette fin d’émission pour passer un message aux auditeurs. Voilà on ne prend pas assez le temps mais il faut le dire. Benoît répétons-le :

B : de prendre son temps ?

P-Y : Mais non, pas ça ! Dire aux gens qu’il faut qu’ils partagent cette émission, qu’ils mettent des pouces bleus et tout ça. Il faudrait qu’on le fasse, comme des vrais youtubeurs.

B : Ouais, ouais mais on n’est pas là pour faire du racolage, c’est ça le problème. On aime bien ce qu’on fait les paris sportifs restent une passion. Donc si vous aimez bien l’émission, si vous voulez la faire découvrir autour de vous, partagez là. Aujourd’hui, on fait ça, on teste. Est-ce que cela durera dans le temps je n’en sais rien. S’il n’y a pas de retour, ça ne durera pas.

P-Y : Les retours en dessous…

B : C’est toujours sympa, oui

D : Allez-y, ça permet de nous améliorer

B : Je n’ai pas ma tenue officielle, je l’ai oubliée, je m’excuse

P-Y :

On va clore cette émission pour de bon. Merci à tous, merci messieurs. On se retrouve la semaine prochaine. Au-revoir à tous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *