Pourquoi la méthode des bêtes noires n’est PAS une méthode à suivre pour vos paris sportifs !

Au programme de l’émission du jour, je vais vous parler des bêtes noires dans le football. Plusieurs d’entre vous m’ont posé une question sur une méthode soi-disant miracle pour gagner dans les paris sportifs basée sur les bêtes noires. Donc je vais vous donner mon avis sur le sujet. On commencera par le Tour de France et le maillot vert de Peter Sagan. Pierre-Yves m’accompagnera dans cette émission.

Le Tour de France et le maillot vert

sagan expulsionUn petit arrêt rapide sur le Tour de France pour parler de Peter Sagan et du maillot vert qui lui était normalement destiné. Mais les impondérables en ont décidé autrement et un coude a entraîné la chute de Cavendish. Sagan est exclu et ne sera donc pas maillot vert !

B : – Pierre-Yves, tu as sans doute vu les images puisque tu t’intéresses au sport. Pour toi : exclusion ? Pas exclusion ?

P-Y : – C’est rare une exclusion sur le Tour de France.

B : – C’est rare oui. Au début, il n’était pas exclu, il avait 30 secondes de pénalité et 80 points de moins au maillot vert, et puis…

P-Y : – C’est l’équivalent d’un carton rouge pour faute antisportive qui cause en plus la blessure et l’abandon de Cavendish

B : – C’est ça ! Cavendish est aussi un sprinteur très connu qui allait monter en puissance dans ce Tour je pense. Mais exclure Sagan, c’est une grosse décision de la part des organisateurs du Tour de France. Il est le champion du monde en titre, il anime les courses… On aime ou on n’aime pas mais…

P-Y : – C’est une personnalité du peloton.

B : – C’est ça ! Il ne laisse pas indifférent comme on dit. Si je reviens aux paris sportifs, je l’avais donné dans mon Club en PMT (pari moyen terme) quand la cote était remontée autour de 1,60. La veille de l’exclusion de Sagan, Démare m’avait assez surpris en finissant 6e à Longwy donc j’avais fait et conseillé une couverture par rapport au maillot vert – à une cote de 9 ou 10, je n’ai plus le chiffre exact en tête. Le lendemain, Sagan est disqualifié, Démare prend le maillot vert. Il a aujourd’hui une quarantaine de points d’avance sur Kittel et vu sa forme, je pense qu’il peut finir Top 2 ou Top 3 à chaque sprint voire aller grappiller quelques points dans les sprints intermédiaires. Sauf chute, je le vois donc bien gagner.

P-Y : – Démare, ce n’est pas quelqu’un qui pourrait se retrouver dans un gruppetto et distancé lors d’une étape de montagne ?

B : – Ça pourrait arriver, mais vu les jambes qu’il a en ce moment, ça devrait aller

P-Y : – Il aura la motivation pour finir dans les temps

B : – On m’a toujours dit qu’avoir le maillot sur les épaules donne un petit regain d’énergie. Et puis en plus le public voit bien où est le porteur du maillot donc l’encourage plus. Cela faisait très longtemps qu’un français n’avait pas gagné un sprint et je pense qu’avec Démare, on tient quelqu’un de pas mal. Je pense qu’il va encore gagner une étape au sprint dans ce Tour. En tout cas, les bookmakers se sont bien gavés. Beaucoup de parieurs avaient pris Sagan maillot vert. S’ils n’ont pas pris une couverture ou fait un arbitrage avec un ou deux autres coureurs… C’est toujours le problème de ne prendre qu’un coureur car s’il lui arrive quelque chose, le pari est perdu. Alors qu’avec la couverture sur Démare, on a encore l’espoir de faire quelque chose, de récupérer au minimum notre mise.

On reviendra la semaine prochaine sur le Tour, à la mi-course.

Pourquoi la méthode des bêtes noires n’est pas une méthode à suivre pour vos paris sportifs !

bête noire paris sportifsB : – Pierre-Yves, ton avis sur le sujet ?

P-Y : – Quand tu m’as parlé de cela avant l’émission, je me suis dit que cela pouvait être une discussion intéressante, avec des statistiques, des voyages dans le passé. Mais très honnêtement, le principe de la bête noire, c’est qu’une série de défaites se prolonge. Mais à un moment, cela s’arrête toujours. Et de façon parfois assez violente, comme pour les rencontres France-Portugal en phases finales

B : – C’est un bon exemple

P-Y : – Mon avis n’est que celui d’un observateur de sport en général. Je ne parie pas mais je me dis qu’il y a là un gros piège. Le terme “bête noire”, ça m’évoque surtout des titres de journaux pour attirer le chaland. C’est souvent un attrape-couillons en journalisme et je me dis que dans le pari, ça doit l’être aussi.

B : – (rires) C’est vrai qu’un titre “Une méthode miracle pour gagner dans les paris sportifs : les bêtes noires”, ça me fait un peu sourire. Mais je vais essayer d’étayer un peu tout ça. Il y a une série que beaucoup de parieurs connaissent : Marseille n’a pas gagné à Bordeaux depuis 35 ans. Ce n’est pas rien. Je savais cela avant le match, mais je n’ai pas joué la victoire sèche de Bordeaux, j’avais pris double chance et draw no bet (ou match nul remboursé). Je ne vais pas jouer un pari sur une seule statistique ! Et puis imaginez que pour une raison ou pour une autre, l’entraineur bordelais aligne les juniors. Toute cette pseudo-stratégie tombe à l’eau. En fait, pourquoi une équipe aurait du mal à en battre une autre en particulier alors que les joueurs ne sont pas les mêmes ? Quelque chose autour du club ?

P-Y : – Des auras de lose ! (rires)

B : – C’est ça ! (rires) Pour expliquer le terme de bête noire, on va dans le paranormal !

P-Y : – Pour moi, une bête noire est une équipe qui domine sur une certaine période. Par exemple, les Chicago Bulls ont été la bête noire des Utah Jazz en NBA à la fin des années 1990. Nadal a sans doute été la bête noire de nombreux tennismen sur terre battue.

B : – Je suis d’accord avec toi. Une bête noire, c’est sur une période donnée. Si de nouveaux actionnaires arrivent dans un club avec beaucoup d’argent, qu’ils engagent de meilleurs joueurs, alors peut-être qu’ils vont commencer à battre l’équipe contre laquelle ils n’arrêtaient pas de perdre avant. Revenons sur France-Portugal dont tu parlais. C’est vrai que nous étions la bête noire du Portugal avant la dernière finale où le Portugal nous a battu. Donc la série est terminée.

P-Y : – De manière générale, le dernier Euro était l’Euro des surprises. Il y a eu cette demi-finale France-Allemagne et la France gagne ! et comme disait Gary Lineker, l’Allemagne gagne normalement toujours à la fin

B : – Alors que les allemands gagnent normalement toujours à la fin !

P-Y : – C’est ce qu’a dit Gary Lineker en 1990 après la demi-finale de la coupe du monde perdue par l’Angleterre contre l’Allemagne. Sauf qu’avant cet Euro, l’Allemagne perdait toujours contre l’Italie et ça s’est arrêté aussi.

B : – Toute série a toujours une fin. D’ailleurs, pour revenir au match Bordeaux-Marseille de cette année, il y a eu 1-1. Donc oui, l’OM n’a pas gagné à Bordeaux mais Bordeaux n’a pas gagné non plus. Si on regarde les statistiques de Marseille à Bordeaux depuis 1945 : 31 défaites, 15 nuls et 4 victoires. La balance est donc clairement déficitaire pour les phocéens.

Mais voilà un autre exemple. Imaginons que nous sommes en Janvier 2013. La revue So Foot publie un article dans lequel il est indiqué que St-Etienne n’a plus gagné le derby contre Lyon depuis 1994. Je joue donc Olympique Lyonnais à Saint Etienne en double chance ou draw no bet. Et je gagne puisque Lyon va l’emporter 2-1 à Saint Etienne. Je me dis alors que cette méthode des bêtes noires est géniale. Je n’ai besoin d’aucune connaissance en football, je vais continuer comme ça et ça va marcher comme sur des roulettes. Seulement, la saison suivante et les trois saisons qui suivent, Saint Etienne gagne 3 fois le derby à domicile…

Pardonnez l’expression mais parler de méthode miracle c’est un peu se foutre de la gueule du monde. Des séries se sont arrêtés, d’autres toujours en cours vont s’arrêter en 2017 ou 2018 mais ça personne, ne vous le dira.

P-Y : – Ce sera intéressant de mettre cela en application avec le match de l’équipe de France qui va avoir lieu fin août.

B : – Précise ta pensée

P-Y : – Je pense à cet match éliminatoire pour le Coupe du monde face aux Pays-Bas. On reste sur 3 victoires contre les Pays-Bas…

B : – 3 victoires, donc 3 matchs, c’est un échantillon très minime. Le problème de cette méthode des bêtes noires, c’est qu’on n’a pas un échantillon de 500 matchs

P-Y : – Surtout sur des matchs internationaux. Si tu veux partir sur une base de 500 matchs, il faut remonter aux éliminatoires de la première Coupe du Monde 1930 et encore… Et en admettant qu’il y avait des éliminatoires

P-Y : – L’arrivée de Luiz Gustavo

bêtes noires footballB : – Bonne pioche. C’est un international brésilien, donc c’est pas mal. Donc peut-être que cette année, Marseille ira gagner à Bordeaux. C’est valable de regarder et d’avoir une petite liste des équipes qui sont les bêtes noires des autres, ça peut servir pour l’analyse mais n’y allez pas les yeux fermés. Dans mon Club, j’ai mis une liste des bêtes noires des 22 plus grand clubs européens. Cite moi un club Pierre-Yves.

P-Y : – Arsenal. C’est pour Nathan qui est supporter d’Arsenal.

B : – Les bêtes noires d’Arsenal en championnat d’Angleterre sont Chelsea, Manchester United et Swansea. En Coupe d’Europe, ce sont le Bayern de Munich et le FC Barcelone. Tiens une autre série qui s’est arrêtée : la participation d’Arsenal à la Ligue des Champions. Cela faisait des années qu’ils étaient présents et ils ne le seront pas l’an prochain. Pour Manchester United, les bêtes noires en championnat d’Angleterre sont Chelsea, Everton et West Bromwich. En Coupe d’Europe : Atletico Bilbao et FC Barcelone. On peut noter que les bêtes noires ne sont pas forcément de gros clubs.

Je le répète, c’est une statistique intéressante mais à ne pas suivre les yeux fermés. Les effectifs changent, l’entraineur peut aligner une équipe différente pour faire tourner, les joueurs peuvent être fatigués parce qu’ils jouent leur sixième match en 20 jours, etc.

P-Y : – J’ai une question. On parle de bête noires d’équipe à équipe mais il y a aussi des bêtes noires par rapport à des compétitions. Benfica a gagné deux coupes des clubs champions en 1961 et 1962 mais reste depuis sur 8 défaites en finale de Coupe d’Europe (C1 et C3 confondues, la dernière étant en 2013 en C3)

B : – C’est assez impressionnant et c’est une info à noter. Si Benfica revient un jour en finale de Coupe d’Europe, tu peux tenir compte de ce paramètre dans ton analyse mais je ne pense pas que ce soit le facteur déterminant. Ils vont bien finir un jour ou l’autre par gagner une troisième finale de Coupe d’Europe.

P-Y : – Mais est-ce que les bookmakers s’intéressent à une stat comme celle-là ?

B : – Tu ne peux pas vraiment prendre cela en compte parce que peu de monde va savoir cela. Si je prends ma liste des équipes bêtes noires, je suis sûr que la majorité des auditeurs ne le savaient pas. Seuls les supporters d’Arsenal ou de Manchester sont au courant. Je ne savais pas que Benfica avait perdu huit finales de Coupe d’Europe d’affilée. Donc le bookmaker ne va sûrement pas en tenir compte. Cela ne fait pas partie des critères et des paramètres les plus importants. Dans le cas de Marseille et Bordeaux, l’OM est un club très suivi avec beaucoup de supporters partout en France. Leur mise peut faire bouger les cotes, mais ils jouent sur leur équipe, quelle que soit l’équipe en face. Et puis, si tu pars du principe que le Portugal allait obligatoirement perdre contre la France avant la finale de l’Euro, comment tu établis la cote du Portugal ? Ce n’est pas possible. Tu as mentionné d’autres exemples avant l’émission…

P-Y : – En Copa America, le dernier titre de l’Argentine remonte à 1993. Il y a eu 9 éditions de la Copa America depuis, l’Argentine a joué quatre finales et a perdu quatre fois. Si on rajoute la finale de la coupe du monde 2014, cela fait une longue série de défaites en finale.

B : – Longue série effectivement pour un grand pays de foot et malgré Messi…

P-Y : – Depuis le début de la Coupe d’Europe, il y a eu 63 vainqueurs de la C1. Et une seule équipe française, L’Olympique de Marseille. Une longue série interrompue par l’OM donc, mais qui est repartie et commence à durer…

B : – C’était pareil pour l’équipe nationale. On n’avait jamais été champion d’Europe avant Platini, jamais champions du monde avant 1998… Et on le sera de nouveau un jour. J’ai mis un billet sur la France pour la Coupe du Monde l’année prochaine. On a plein de pépites qui vont encore faire un an dans des gros championnats européens – Monaco commence à être dépouillé – donc on peut arriver bien armés pour cette Coupe du Monde en Russie.

En tout cas, vous m’avez compris. C’est intéressant de savoir qui est la bête noire de telle ou telle équipe, d’intégrer cela dans une analyse pour vous conforter dans un choix ou non, mais jouer les bêtes noires les yeux fermés n’est sûrement pas une méthode miracle. Faire des paris sportifs, à part les suivi de tipsters, cela demande quand même un minimum d’investissement, de connaissances et de travail. Cela s’acquiert avec l’expérience. Cela m’intéresse d’avoir vos avis donc n’hésitez pas commenter.

Pierre-Yves, un mot pou conclure sur ce sujet des bêtes noires ?

P-Y : – On termine sur une Lapalissade : “plus une série dure, plus sa fin est proche”

B : – C’est tout à fait vrai (rires) ! C’est comme boule noire et boule rouge à la roulette. Le rouge et le noir ont à chaque fois quasiment une chance sur deux de sortir – je dis quasiment à cause du zéro. Or il est arrivé qu’une même couleur sorte 35 fois d’affilée !

Au programme de la semaine prochaine :

Nous avons en ce moment : le Tour de France, Wimbledon, la Formule 1 qui continue. Bravo à l’Allemagne et son équipe B pour avoir remporté la Coupe des Confédérations. Les allemands sont toujours présents, c’est assez incroyable !

P-Y : – Chez les moins de 21 aussi

B : – Chez les moins de 21. Chez les moins de 19, c’est un peu différent

P-Y : – Il faudrait remettre deux équipes : la RFA et la RDA ! Quoique, j’avais regardé pour les séries et la RDA se débrouillait bien contre la France, donc ce n’est pas forcément une bonne idée

B:  En attendant la semaine prochaine, je vous laisse me donner votre avis sur les bêtes noires et pour ne pas laisser sa chance au hasard ! A la semaine prochaine !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires