Paris sportifs : les 12 critères à analyser pour prendre un pari gagnant !

Dans cet article, je vais vous expliquer comment choisir vos paris sportifs. Pour cela, je vais vous donner les éléments à analyser avant une rencontre sportive et surtout vous dire ce qu’il ne faut surtout pas faire en matière de paris sportifs !

paris sportifs

Méfiez-vous de vos propres paris sportifs !

Cela demande beaucoup de travail. Pourquoi je vous dis cela ? Car je connais pas mal de personnes qui ont essayé de faire leurs propres paris sportifs et cela n’a pas toujours été très concluant. Même quand on est passionné, cela demande du temps et du travail mais c’est bien sûr plus facile. C’est pour cela que dans cet article, je vais vous donner tous les critères pour réussir vos paris sportifs. Il vous faudra certes plus de temps avant de parier, mais vous gagnerez plus souvent ! Comme je l’ai dis dans cet article, pour gagner vos paris sportifs, il vaut mieux avoir des compétences qu’avoir de la chance !

Combien de temps je passe à analyser mes paris sportifs ?

Pour ma part, si je prends l’exemple de mon autre site www.rugby-betting.com, il faut savoir que l’on revisionne tous les matchs du weekend précédent. Un match de rugby dure 80 minutes. En Top14 il y a 7 matchs, en ProD2 8 matchs, sans compter les matchs des championnats anglais et irlandais ainsi que les 3 matchs des 6 nations quand il y en a. Vous arrivez déjà facilement à 40 heures de travail.

C’est du travail, mais vous voyez bien nos résultats sur rugby-betting. Le travail paie toujours. Si un jour vous voulez vivre de vos propres paris sportifs, cela deviendra un travail à plein temps.

Il ne faut pas se disperser et se concentrer sur un sport et même plus précisément un événement sportif. Si vous prenez le football (sport que je déteste pour parier), vous devrez sélectionner un ou deux championnats à connaître par coeur.

Les ligues de foot que je vous déconseille pour vos paris sportifs :

Si vous voulez vraiment vous orienter vers le football, je vous déconseille les gros championnats du type:

  • Série A
  • Premier league
  • Bundesliga
  • Liga espagnole……

Pourquoi ?

Parce que les bookmakers vont coter plus facilement les gros championnats (plus de statistiques, plus d’informations…) que les championnats mineurs. Vous pourrez donc tirer votre épingle du jeu en faisant des paris sportifs sur ces championnats de seconde zone.

J’ai connu un tipster qui jouait exclusivement sur les championnats exotiques et qui avait toujours un coup d’avance sur les bookmakers et il arrivait à avoir un ROI de 25% à 30%.

Les différents paramètres à prendre en compte pour commencer à analyser ses propres paris sportifs :

  • la composition d’équipe
  • Le calendrier
  • La météo
  • Les statistiques
  • Le style de jeu
  • Les informations
  • La composition d’équipe, un élément clé des paris sportifs :

Vous pouvez anticiper sur les blessures et les suspensions. Mais je n’ai jamais compris comment des tipsters pouvaient donner des pronostics 72h à 48h avant une rencontre sans connaître précisément la composition d’équipe qui est donnée 24h avant le début d’une rencontre (par exemple au rugby). Pour moi c’est une aberration!

  • Le calendrier :

Il a son importance et encore plus dans certains sports. Pour le rugby, les équipes privilégient les matchs à domicile (surtout les petites équipes) car elles savent que si elles gagnent tous les matchs à domicile elles se maintiendront.

Et à l’inverse, les équipes font souvent tourner à l’extérieur (surtout les petites équipes) car elles n’ont pas un gros effectif et les matchs sont physiques.

En parallèle, au football, vous pouvez aligner la même équipe tous les weekends car il y a moins de chocs qu’au rugby.

Essayez de vous projeter sur la calendrier : si l’équipe a deux matchs à domicile au rugby vous pouvez imaginer que l’entraîneur a visé ces deux matchs là et veut les gagner alors que le 3ème match qui sera à l’extérieur, il ira le jouer avec beaucoup moins de conviction.

Exemple: sur www.Rugby-betting.com:

Nous avions donné un pronostic sur le match Bayonne vs Clermont

Bayonne était avant-dernier au classement et Clermont premier.

Notre pronostic: Bayonne vainqueur confiance 5/5

Beaucoup de nos clients nous ont demandé si nous ne nous étions pas trompés de pronostic !!!

Mais ici Bayonne alignait sa grosse équipe alors que Clermont alignait une équipe Bis.

Résultat : Bayonne 18-9 Clermont

Autre exemple en basketball avec Nanterre:

Nanterre a joué l’Euroleague et maintenant joue l’Eurocup en plus du championnat. D’où une baisse de régime en championnat car ils n’ont pas un effectif pour jouer sur les deux tableaux. Quand ils jouent en Eurocup en semaine, ils ont souvent du mal en championnat le weekend car la récupération est courte entre ces deux matchs.

  • La météo :

Cela va jouer sur l’état du terrain et donc sur le jeu des équipes.

Exemple au Football : vous avez une équipe technique et une équipe qui joue un jeu plus direct avec de grands ballons devant.

Une pelouse grasse et en mauvais état va forcément niveler le niveau des deux équipes. On voit cela régulièrement en coupe de France.D’où les statistiques seront à prendre avec des pincettes.

Exemple au rugby : vous avez une équipe forte qui envoie du jeu et une équipe plus faible qui joue avec ses avants en 1ère ligne. Si la pelouse est humide et qu’il pleut l’équipe qui envoie du jeu va être handicapée par des en-avants successifs, des pertes de balles etc… alors que l’équipe avec une grosse 1ère ligne va avancer en protégeant le ballon, en faisant des cocottes etc.. D’où l’outsider ici a vraiment des chances de victoire, ce que le bookmaker ne peut pas forcément anticiper en sortant ses cotes 48h avant.

  • Les statistiques :

Il y a énormément de statistiques dans les paris sportifs mais encore faut-il savoir lesquelles utiliser et surtout les rattacher à la composition d’équipe.

Football : Les buts marqués et encaissés (domicile/extérieur)

Attention ! car pour les buts marqués, si les deux meilleurs buteurs ne sont pas là, les statistiques ne veulent plus rien dire, idem pour les buts encaissés si les deux défenseurs centraux ne sont pas là… les statistiques sont faussées.

Sachant que les bookmakers sortent au football les cotes une semaine avant, vous pouvez tirer votre épingle du jeu en ayant anticipé les suspensions par exemple.

  • Le style de jeu :

Connaitre l’événement sur lequel vous pariez ainsi que les équipes et leurs styles de jeu vous aidera énormément. Car le jeu de certaines équipes ne convient pas à d’autres.

Exemple en basketball : Une équipe A marquant beaucoup de points surtout dans la raquette et ayant un faible taux de réussite à l’extérieur à 3 points, va avoir des difficultés à jouer contre une équipe B ayant une défense de zone. Le rendement de l’équipe A va s’en retrouver diminué.

  • Les informations :

-les forums gratuits
-les sites spécialisés
-les journaux spécialisés
-les réseaux sociaux
-les sites des supporters et les sites des clubs

Vous allez être plus réactif que les bookmakers et donc pouvoir tirer votre épingle du jeu.

Vous faites ensuite une synthèse de tout cela et repérez les paris que vous allez jouer par rapport à la cotation des bookmakers.Pensez à comparer les cotes des différents bookmakers pour parier chez celui qui vous offre la meilleure cote. Si vous n’en avez pas, je vous invite donc à ouvrir un compte chez Zebet (profitez en pour bénéficier des 150e de bonus de bienvenue !) et chez Winamax (le bonus le plus sûr des bookmaker, votre premier pari remboursé sans aucune condition s’il est perdu !))

Il faut toujours vous posez la question : “Pourquoi je joue ce pari ?” Il faut toujours réussir à expliquer pourquoi vous le jouez, sinon passez votre chemin.

A vous de jouer !

Parce que vous n’avez pas tous le temps nécessaire à l’analyse des matchs selon les critères que je viens de vous donner, ma prochaine vidéo s’intitulera : Pourquoi suivre des tipsters? En effet que vous soyez célibataire, en couple ou parents, vous n’avez pas le même temps à accorder aux paris sportifs. Le but étant de ne pas avoir une vie d’ermite devant son ordinateur. C’est pourquoi suivre un tipster peut vous convenir !

Si au contraire vous voulez vous lancer dans l’analyse de vos propres paris sportifs, laissez-moi vous former ! Grâce à ma formation, vous pourrez commencer à parier en bénéficiant de mon expérience et donc en économisant beaucoup de temps, d’énergie et d’argent en n’ayant pas à faire des erreurs des débutants et en sachant tout de suite ce qu’il faut favoriser pour gagner dans les paris sportifs ! J’y détaille par exemple chacun des critères à prendre en compte pour analyser un match dont je viens de vous parler et ce, sport par sport. Cliquez ici si vous me laissez une chance de transformer votre manière de parier ! 

 

 

Crédit photos © Tous droits réservés par Filippo Venturi

 

12 thoughts on “Paris sportifs : les 12 critères à analyser pour prendre un pari gagnant !

  1. David

    Bonjour à toute l’équipe,

    Très bonne vidéo, extrêmement instructive ! Merci beaucoup.
    Effectivement, je m’aperçois que c’est énormément de travail pour espérer devenir un spécialiste dans un domaine sportif. Le nombre de paramètres qui entre en jeu est impressionnant.
    Moi personnellement je ne suis pas passionné par un sport en particulier et je n’ai pas non plus le temps nécessaire pour me lancer dans ce genre de projet. Donc je me laisse guider par vos pronostiques ! 🙂

    Merci pour ces informations.

    Sportivement.

    Reply
  2. RENZO

    Salut Benoît,

    je peux comprendre que les championnats majeurs soient un avantage pour les bookmakers mais ils peuvent être aussi un gros avantage pour nous car beaucoup plus d’infos sur ces championnats sur le net ou dans les médias sportifs et il y a pas mal de marché de niche aussi très intéressant dans ces championnats comme les overs 2.5 buts, buteurs ou encore les deux équipes qui marquent il y peut y avoir des belles cotes dans ce type de paris. Tu en penses quoi ?

    Je voudrais aussi te demander si possible ton avis sur les combinés, je sais que tu en proposes régulièrement avec Rugby Betting et comme c’est très souvent déconseillé dans les paris sportifs j’aimerais avoir ton point de vue là-dessus ?

    Merci Benoît.

    Reply
    1. Benoit Post author

      Bonjour Renzo!
      Dis toi que le bookmaker aura toujours plus de difficultés à coter des championnats de seconde zone (ou exotique) que les grands championnats. Et cela se révèle être vrai car je connais plus de personnes qui gagnent aux paris sportifs dans des sports de niches que de masses.
      Ensuite une des clés c’est de pouvoir visionner les matchs, soit en directs soit en différés car tu va en apprendre beaucoup plus qu’en lisant les résumés de matchs, mais cela prend du temps.

      Les combinés:C’est une aberration d’entendre qu’il ne faut pas jouer les combinés…. ceux qui disent cela ne peuvent pas être considéré comme parieurs confirmés.Il y a tellement de charlatan sur le net qui se prétendent parieurs pro que cela en devient inquiétant. c’est comme ceux qui disent de ne pas jouer des cotes en dessous de 1.4 ou 1.7!!!! cela ne veut rien dire. Si une cote est value, tu la joues. Moi une cote à 1.05 qui vaut en réalité 1.01 je n’ai pas de problème à la jouer.Le problème c’est qu’il y a beaucoup d’incompétents qui disent des choses et qui sont relayés par d’autres et cela fait effet boule de neige.
      je vais faire un article bientôt qui te démontrera mathématiquement que faire des combinés peut être rentable et même plus que de jouer des cotes en simple.
      Voilà en espérant avoir répondu à tes questions

      Reply
      1. RENZO

        Je reviens un peu sur ce sujet car je viens justement de lire une interview qui est très récente de Noart du site Beatzebook qui a plutôt de bons résultats et à l’air d’être un parieur confirmé, perso je ne suis pas ses pronos mais je suis attentivement ce qu’il fait depuis plus d’un an et c’est plutôt pas mal enfin bref. Dans cette interview lorsqu’on lui demande en gros ce qu’est un bon parieur il répond ” le bon parieur il ne parie pas tous les jours, il ne fait pas de combinés, il ne parie pas sur les petites cotes et il gère son capital.” De plus il dit dans cette interview qu’il ne suit que les grosses compétitions et les gros championnats pour justement avoir un maximum d’informations grâce à la couverture médiatique de ces compétitions

        Je t’avoue être un peu perdu quant aux différentes informations glanées par-ci par-là car on peut lire tout et son contraire, pourtant les résultats me paraissent aussi efficaces d’un côté comme de l’autre.

        Donc si je résume ton point de vue et le sien, il en ressort qu’il y aurait différentes façons de pouvoir gagner dans les paris sportifs sur du long terme avec des stratégies globalement assez éloignées. D’accord avec cela ou alors tu restes quand même perplexe sur cette autre stratégie dans les paris sportifs?

        Reply
        1. Benoit Post author

          Noart et son site je les connais oui depuis un moment.Il est médiatisé donc les gens prennent pour argent comptant ce qu’il dit.Mais le problème c’est qu’il y a beaucoup de fausses idées et il est une de ses personnes qui colportent ses fausses idées.
          Ne pas jouez les petites cotes c’est vraiment dingue de dire cela!!!! il ne s’appuie jamais sur des mathématiques et ne donne jamais de raison valable sur pourquoi ne pas jouer de petites cotes?
          Il ne parle jamais de Valuebet alors que c’est le fondement des paris sportifs……
          Et pour les combinés c’est exactement la même chose.
          je vais t’expliquer mathématiquement que son histoire de ne pas jouer les petites cotes est ridicule (et çà tu ne le trouvera jamais sur son site)

          On entend et on lit souvent qu’un parieur ‘professionnel’ doit jouer des cotes proches de 2 et bannir les petites cotes (1.1, 1.2 …) ainsi que les grosses cotes (5, 7, 10, 20).
          Mathématiquement, si on se réfère à la définition d’un Valuebet les petites ou les grosses cotent peuvent être tout autant valuebet que les cotes proches de 2.
          Définition mathématique de la valuebet :
          Soit C = cote d’un pari, P = probabilité REEL de succès de ce pari (ne pas confondre avec la probabilité utilisé par le bookmaker pour calculer la cote)
          SI P>1/C alors ce pari est valuebet

          Exemple :
          Qui sera champion de monde : la France cotée a 50/1
          Si vous estimez que la France à 3% de chance de gagner la coupe du monde vous avez d’après la définition 0,03>1/50 ; 0,03>0,02
          Ce pari est donc valuebet

          Exemple :
          Le Brésil se qualifie pour le deuxième tour : C’est coté a 1,1
          SI vous estimez que le Brésil à 95% de chance de se qualifier pour le deuxième tour de la coupe du monde, on a bien 0,95>1/1,1 ; 0,95> 0,91
          Ce pari est donc valuebet

          D’après mon expérience les parieurs n’aiment pas les petites ou les grosses cotes car ils trouvent les gains des paris à petites cotes trop faibles et la réussite des paris sur les grosses cotes trop miraculeuse.
          Pour résumer, ils bannissent ces cotes car ils pensent à tort gagner trop peu ou trop peu souvent.
          Evidemment ils convient d’avoir un money management très diffèrent si vous jouez des cotes inférieur à 1,3, proche de 2 ou supérieur à 5. Mais il ne faut exclure aucun pari potentiel à cause de sa cote.

          Voilà la seule explication valable et je te ferais la même chose pour les combinés, en te démontrant que ceux qui disent de ne pas jouer de combiné n’y comprennent rien.

          juste pour terminé: j’ai dit que je connaissais plus de personnes qui gagnent dans des sport de niche que de masse mais il y en a bien sûr qui gagnent sur des sports de masses mais ils sont très rares.

          Reply
          1. RENZO

            En gros sur les petites cotes son avis est que ce n’est pas rentable pour lui et qu’il vaut mieux avoir un taux de réussite sur ces pronos de 55% avec une cote moyenne de 1.80 que d’avoir un taux de réussite à 80% avec une cote en moyenne de 1.20 qui ne sera pas très rentable au final.

            Enfin voilà je voulais connaître ton point de vue sur cette stratégie, en tout cas merci à toi pour toutes tes explications claires et rapides c’est sympa de ta part Benoît.

  3. Julien

    Bonjour à tous

    Dans les 2 cas 55% de paris gagnés a une cote moyenne de 1,8
    ou 80% de paris gagné a une cote moyenne de 1,2, tu perdras de l’argent

    Reply
  4. ledjou

    bonjour benoit sincerement je ne sais comment entrer dans votre groupe j’ai essayé mais sans succes dites moi on paye avant d’entrer ou c’est a la fin du mois

    Reply
  5. benoit delplanque

    salut a tous!
    moi je ne joue que sur les sports américains, avec ligne ATS. de la j ai une garantie, la cote est de 1.91., sauf en france avec arjel. mais comme j habite au Mexique je n ai pas de probleme de cote tronquée a 1.72 voire 1.68.. En ne jouant que des cotes a 1.91, je n ai besoin que de reussir environ 54% de mes paris, pour ne pas perdre, et quand on sait qu a l hazard et sur le long terme, sans influence de facteurs exterieurs, un neophyte complet arrive a 50%, il n est pas compliqué en étudiant un peu d atteindre 60% (seulement 3 paris sur 5)

    bons paris a tous!

    Reply
    1. Benoit Post author

      Bonsoir!
      Effectivement votre remarque est assez juste! Mias je vous promets que d’avoir 60% de réussite à des cotes à @1.91 n’est pas chose aisée!
      Avez vous déjà essayé?
      Benoit

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.