Un joueur de Trélissac analyse la saison de foot avec moi !

Au programme du l’émission du jour :

Nous allons faire un bilan de la mi-saison du football en ligue 1, ligue 2 et nationale, avec mon invité, Nicolas joueur de Trelissac qui joue ce soir en coupe de France contre un club de ligue 1 : Lille ! (L’enregistrement de cette radio a lieu le mercredi 20 janvier. Les résultats sont connus quand je poste la vidéo. Trélissac a sorti Lille de la coupe de France !).

Puis pour l’instant technique, j’aborderai un sujet d’actualité avec l’affaires des matchs truqués.

Pour ceux qui n’ont pas 27 minutes pour écouter ce podcast, voici un résumé :

Parlons football avec Nicolas, joueur de Trelissac.

trelissac paris sportifs

Nous allons discuter 10 à 15 minutes avec mon invité, Nicolas joueur à Trelissac mais aussi connu sous le pseudo de Canou dans mon club Privé Pariez Gagnant, (que vous pouvez rejoindre en cliquant ici).

Nicolas : Bonjour !  Le match Trelissac-Lille commence dans quelques heures. Nous sommes actuellement à l’hôtel, pour notre mise au vert. Depuis 10h30 on est tous ensembles avec les autres joueurs. Là je sors tout juste de la sieste et je vous parle avant de prendre notre collation avant le match.

Benoit : Vous faites comme les pro ! Vous vous êtes le niveau entre les deux…

Nicolas : J’aime dire qu’à Trelissac, nous sommes professionnels amateurs.

Benoit : Aujourd’hui Trelissac joue contre Lille en coupe de France, et le leader de votre pool joue contre Troies. Quand les lecteurs liront cet article, le match sera déjà passé (car nous enregitrons la radio avant le match, mais je ne pourrai pas publier sur mon blog aussi vite !). Il y a deux matchs à suivre ce soir. Les lecteurs connaitront les résultats, mais pour le moment, je ne peux que te souhaiter que ca se passe bien, que tu marques un but pour que vous ayez plus de chance que passer…

Nicolas : Notre motivation est décuplée. On est en 16eme de ligue 1, c’est historique !  On va jouer contre un club de ligue 1, devant du monde (ce qui n’est pas fréquent pour nous à Trelissac ! ).

Benoit : Et vous jouez où ? Dans votre stade ?

Nicolas : Non, pour ce genre d’événements notre stade est trop petit. On va jouer dans le stade de rugby de Perigueux qui peut accueillir jusqu’à 10 000 personnes. On sait que 8000 places ont déjà été vendues.

Benoit : Donc ca va être plein. En plus Lille est une équipe sympa à voir jouer. Nous sommes à mi-saison. Avec Trelissac, vous êtes à quel classement ? Et à combien de point de pouvoir monter.

Nicolas : Trelissac est 5eme avec un match de retard à jouer. Concarneau est en tête avec pas mal de points d’avance puisqu’ils ont réussi un parcours exceptionnel, ils n’ont pas encore perdu un seul match, comme le PSG en ligue 1 pour comparer. Même en gagnant notre match en retard on restera à une dizaine de points d’eux, ce qui fait pas mal quand même.

Benoit : Il n’y en a qu’un qui monte.

Nicolas : Oui c’est ca. Et déplacement à Concarneau au mois de mai-juin.

Benoit : Pour le moment, vous êtes concentrés sur la coupe du France de toute façon. Voyons déjà ce que donnera ce Trelissac-Lille.
Sinon, faisons un bilan sur les championnats nationaux. Pour la ligue 1, il n’y a pas grand doute pour qui va être champion. Il y a quand même 21 points de différence entre le PSG et Monaco et des chiffres impressionnants : 9 buts encaissés (dont 3 buts gag), 51 buts marqués. Par contre cette année, ce qui est intéressant c’est quand on regarde le haut de tableau, on voit Monaco. Ils ne jouent pas forcément très bien, mais ils y sont.

Nicolas :Et ils ne jouent plus que sur ce tableau puisqu’ils ont fini la coupe d’Europe et la coupe de la ligue. Ils n’ont que ca et la coupe de France, donc ils vont mettre les bouchées doubles pour rester dans les 3 premiers. En plus Wagner va leur faire du bien. L’attaque pêchait, il n’y avait pas grand monde devant, ca défendait surtout. Mais cette arrivée d’un attaquant  leur fera du bien.

Benoit : Même s’il est âgé. Après tout, l’expérience compte aussi. Pour la ligue 1 ca suffit.
Dans le classement il y a aussi Angers, c’est une bonne surprise. S’ils ne se font pas piller au mercato (puisqu’on parle de leur attaquant vedette qui va peut-être partir), tu penses que ce sera envisageable pour finir dans les 3 premiers ?

Nicolas : Pourquoi pas oui ! Là ils viennent de perdre 2-1 en coupe de France, donc ils ne joueront plus sur ce tableau là. Donc je les vois vraiment se donner à fond avec un calendrier plus allégé pour avoir des temps de repos pour certains joueurs, car Angers n’a pas d’équipe bis. Pour le moment leur défaite doit leur faire mal au coeur, mais je pense qu’à partir de mars ca leur fera du bien.

Benoit : Toi avec Trelissac tu joues un match d’assez haut niveau toutes les semaines, tu sais qu’enchainer les matchs c’est dur. Tu as joué le week-end dernier, tu joues là et tu vas rejouer ce week-end ?

Nicolas : On a eu de la chance, le week-end dernier, Trelissac n’a pas joué, ce qui nous a permis de mieux préparer ce match là. Mais si on joue 90 voir 120 minutes ce soir, on aura les jambes lourdes samedi.

Benoit :  Comme je le dis, c’est très important dans l’analyse d’un match pour un pari sportif, il faut regarder le calendrier. Les équipes qui jouent trois matchs en 10 jours et qui ne font pas tourner les joueurs, se retrouvent avec des joueurs en difficultés au troisième match et qui ralentissent après la 70eme minutes.

Nicolas : Effectivement, ils trainent la pate. C’est très dur d’enchainer autant de matchs. Mais les grandes équipes ont des éffectifs, ils peuvent tourner. Par contre pour les équipes comme Angers c’est compliqué, ils n’ont pas de joueurs de valeur équivalente pour remplacer leurs titualires.

Benoit : D’ailleurs, Courbis va remplacer Montanier à Rennes. Surement parce que Rennes a perdu 3-1 contre Bourg-en-Bresse, donc Montanier a eu son sac. Marseille et Lyon sont 8e et 9e cette année ce n’est pas fameux. Fekir pourrait revenir pour le match de Montpellier. Mais quand un joueur de foot est blessé, il met autant de temps pour se remettre de sa blessure.

Nicolas : Oui c’est très long de retrouver le rythme, puis après il faut chercher à retrouver le niveau. Ca ne se fait pas en 2-3 semaines. Statistiquement, on dit qu’à partir du moment où le joueur fait son premier match après une longue blessure, il faut compter environ 2 mois pour qu’il retrouve son niveau.

Benoit : Oui… donc il sera prêt seulement pour les deux derniers matchs !
C’est intéressant parce qu’après PSG et Monaco il reste une troisième place. Lyon reste favori des bookmakers, mais je ne suis pas de leur avis. Marseille sont aussi à 5-6 points de la 3eme place. Il y a peut-être quelque chose à faire sur qui va finir dans le top 3. Il y a des choses intéressantes. Actuellement Lyon est à 3.25, St Etienne à 3.75,  Nice à 3.75, Rennes à 5, Marseille à 5, Angers à 5. Et Monaco 1.50. Je ne suis pas sur pour Lyon. Ils sont qualifiés en coupe d’Europe ? Non, ils sont arrivés derniers en coupe des champions. Peut-être que ca leur fera du bien, à voir
La surprise, tu seras d’accord avec moi, c’est quand même Ajaccio. Ils ont des structures de joueurs amateurs.

Nicolas : Oui je connais un joueur là-bas, c’est vrai que c’est un club qui fait avec un budget bricolé à droite à gauche, les joueurs sont surpris d’être là, ils ne s’attendaient pas à monter en ligue 1 en saison dernière. Ils ont eu de bonnes cironstances, ils sont montés, ils profitent.

Benoit : Ce sont des guerriers. Ils sont corses déjà, pas évident d’aller jouer en Corse. En début de saison ils n’arrivaient pas à gagner un match, maintenant ils sont à 10 matchs sans défaite. Tu as Lille derrière, Bastia, Guimgamp, Toulouse … Mais c’est très sérrés sauf pour Troies qui est déjà dans la charrette. Les équipes pour rester en ligue 1 ne doivent pas faire 2-3 mauvais matchs. Les bookmakers pour la relégation mettent Guingamp à 1.90, Toulouse à 2.10, Reims à 2.5, et  Montpellier 3. Avec une analyse, il y a peut-être quelque chose à faire. Je ne pense pas que Guimgamp puisse descendre.

Nicolas : C’est très sérré. Je pense que ca se jouera sur les deux dernières journées.

Benoit : Il y a peut-être moyen de prendre des cotes pour faire des arbitrages sur les deux dernières journées. J’analyserai tout cela et j’en ferai part aux auditeurs et lecteurs la semaine prochaine. Pour la ligue 2, il y a Nancy et Dijon en tête. Nancy joue un synthétique, pour moi c’est toujours un avantage quand on a l’habitude de jouer sur synthétique. Toi Nicolas qui joue à bon niveau avec Trelissac, quand tu joues sur synthétique ca change quelque chose ?

Nicolas  : Oui ca va un peu plus vite à conditions équivalentes. Quand on passe de l’herbe au synthétique,c’est toujours un peu compliqué car les appuis changent. Il y a toujours un temps d’adaptation.

Benoit : C’est toujours intéressant pour ceux qui font des analyses d’avoir un avis d’expert.
Une autre surprise aussi c’est Lens, je les voyais en début de saison dans les 3 derniers, c’était catastrophique. Et là, ils sont finalement 6eme. Kombouare fait vraiment du bon boulot, ils sont à 2 points de la 3eme place. Lens, était coté à 10 pour monter en ligue 1 au mois de novembre, ils sont maintenant à 3.5. Ca montre qu’ils ont fait pas mal de progrés. Dans la charette il y a paris FC et Nimes, ils avaient 8 points de retard mais sont derniers ex aequo maintenant.

Nicolas : Ils pourraient rattraper les 6 points, c’est rattrapable.

Benoit : Faisons aussi un point sur le national

Nicolas : Strasbourg a réussi à prendre la tête il y a 15 jours contre Belfort. Je pense que cette année et leur année, malgré un début de saison moyen. Ils ont un effectif de ligue 2. Il y a Belfort qui était une équipe de CFA qui a monté, et qui est maintenant 2eme de nationale.

Benoit : C’est ce que je dis, une équipe qui monte reste dans sa dynamique. Parfois c’est possible qu’ils montent tout de suite l’année qui suit.

Nicolas : Ca serait une sacrée surprise, personne ne s’y attendrait en début d’année.

Benoit : Je ne sais pas où ils joueraient !

Nicolas : Ca leur ferait de sacré travaux !
On a un championnat très sérré en national. A la trève en enlevant le 1er et le dernier, il y avait seulement 10 points d’écart. C’est jamais arrivé je pense !

Benoit : A suivre jusqu’à la fin donc. Je sais que dans quelques minutes tu vas à la collation avec les autres joueurs de Trélissac donc je vais te libérer. Merde pour ce soir, je vais regarder ca en live en multiplexe sur Eurosport. Je regarderai et t’enverrais un petit texto après le match. Vas-y profite, 10 000 personnes ca ne sera pas tous les jours. Merci pour ton intervention en tout cas. Et ne mange pas trop.

Nicolas : Pas de souci, on ne veut pas être lourd. En plus on a notre docteur avec nous avec l’équipe de Trelissac. Au revoir  !

Instant technique : Sports sensibles aux paris truqués.

parie sportif

Il y a quelques jours la BBC et le site buzzfeed ont mis en évidence des matchs truqués sur le circuit ATP. L’ESA, l’association de sport betting intégrity, association à but non lucratif qui s’assure de l’intégrité des paris en ayant des alertes pour repérer les mises douteuses. Ils y a plusieurs plateforme à l’intérieur (betclick, bet365, unibet…). Ils ont un protocole d’accord avec la Tennis Interity Unit, agence créée en 2008, qui lutte contre la corruption et le dopage dans le tennis mondial. Cette affaire fait grand bruit ces jours-ci car il y aurait 15 joueurs du top 50 mondial qui aurait été approchés par des parieurs, des mafieux pour truquer quelques matchs.

C’est un vaste sujet. Le tennis est un sport individuel donc c’est plus facile de faire des paris truqués, plus facile que de corrompre toute une équipe de rugby ou de foot. Les sports individuels sont donc plus facilement soumis à des paris truqués.
Dans le top 5, top 10 mondial vous devez gagner assez d’argent pour ne pas être tenté de gagner plus mais si vous êtes 40-50eme, c’est différent. Pour le tournoi Montpellier par exemple, tournoi ATP250,si vous perdez au premier tour vous gagnez 6000€. Il y a apparemment des parieurs qui proposent 50 000€ à des joueurs pour se coucher au premier tour. Donc 10 fois plus ! Pire encore, le joueur qui gagne en finale gagne 55 000€, donc il faut aller en finale pour gagner autant que ce qu’un parieur maffieux vous donne pour perdre au premier tour. On peut imaginer que certains craquent. Après chacun a sa consicence. En 2007, il y avait eu une grosse affaire. Davydenko contre Vassalo Arguello. Davydenko gagne le 1er set, commence à gagner le 2e puis se blesse (on ne sait pas si c’est une vraie blessure). Il y a eu 5 millions d’euros pariés sur une victoire de Vassalo Arguello alors qu’il perdait. Bien sûr Betfair, un bookmaker anglais, a refusé de payer ce match là, mais suite à l’enquête il y a eu un non lieu, les joueurs n’ont pas été inquiétés. Ce qui est étrange. L’ATP essaie de mettre une chappe de plomb sur ces affaires là. Je vous tiendrais au courant sur ce que cette affaire va donner, car c’est important. Déjà, j’etayerai plus ce sujet en vidéo dans le blog, car je ne pouvais déborder plus à la radio pour vous donner plus d’informations, j’ai un temps imparti.

A vous de jouer : 

N’hésitez pas à partager cet article, et à soutenir Trelissac et Nicolas, membre de mon club privé !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires