Analyse de la ligue 1 + 2 pronos et analyse du tour de France 2018 !

Dans cette émission, on va débuter par la prochaine journée de Ligue  1. On regardera ce qu’il y a de potentiellement intéressant sur cette journée. Et puis, comme il n’y a pas que le foot dans la vie, on parlera aussi du Tour de France. Le tracé 2018 a été annoncé et nous verrons comment préparer cette épreuve pour vos paris sportifs.

Analyse de la prochaine journée de Ligue 1 :

pronos ligue 1 bon parieurP-Y : On va débuter par le foot et la Ligue 1 mais avant quoi que ce soit, tu voulais nous alerter sur le contexte de compétitions cette semaine. La présence de la Coupe de la Ligue au milieu de tout ça peut induire les parieurs en erreur peut-être

B : C’est ça. Le fait d’avoir la Coupe de la Ligue en milieu de semaine fait que des clubs vont jouer 2 matchs cette semaine, Ils ont joué le week-end dernier, ils jouent ce mardi ou ce mercredi et rejouent vendredi, samedi ou dimanche . Certaines équipes vont avoir 3 matchs en une petite dizaine de jours. Au niveau physiologique, les joueurs vont être un petit peu fatigués. Il faut vraiment accorder de l’importance à ça. Surtout que certaines équipes ne jouent pas la Coupe de la Ligue, soit pare qu’elles ont été éliminées, soit parce qu’elles n’ont pas encore commencé cette compétition, comme PSG, Monaco, Marseille, Lyon, Bordeaux et Nice…

P-Y : … qui viennent un peu plus tard.

B : Voilà. Et ce sera intéressant de voir contre qui ces équipes vont jouer. Certains se rencontrent, comme PSG et Nice. Mais j’ai repéré un match entre une équipe qui joue la Coupe de la Ligue et une équipe qui ne joue pas la Coupe de la Ligue.

P-Y : En préparant cette émission, tu as cité un exemple assez rigolo, qui en plus nous fait parler du championnat belge

B : Oui, oui

P-Y : C’est surtout le nom des équipes qui est rigolo

B : Ah, Zulte  ! C’est le nom d’une ville belge donc… En plus, c’est Zulte Waregem car les deux se sont associés. Ce que je dis pour la Coupe de la Ligue est valable pour toutes les compétitions européennes et les coupes nationales. Zulte Waregem était cette année qualifié en coupe d’Europe. Et sans faire offense aux belges ni à leur supporters, Zulte Waregem est une équipe de milieu de tableau en Belgique, voire de première partie, mais pas une top team. Elle a joué trois matchs cette année en coupe d’Europe. Sur les trois matchs de championnat qui ont suivi (trois matchs à domicile)  : un victoire étriquée 2-1 contre Mouscron, et deux défaites  : 3-1 contre Lokeren et contre Waasland.

P-Y : C’est de la poésie, ça fait du bien

B : Je vous fait voyager en Belgique  ! Il faut savoir qu’à chaque fois, Zulte Waregem était favori pour les bookmakers à une cote de 1,60-1,65, Il y avait donc des petites choses à faire. Vraiment, je le dis assez souvent  : étudiez les plannings des championnats. Regardez les équipes moyennes qui jouent deux matchs dans la semaine. Elles n’ont pas deux effectifs de même valeur, donc elles font tourner et l’équipe est forcément plus faible. Faite attention à tout ça. Je sais qu’il y a des personnes qui ont regardé ça et qui ont fait de bonnes choses. Il y a des coups à faire contre les équipes qui jouent deux matchs dans la semaine.

Le prono de Damien : 

P-Y : Voilà pour le point pédagogique. On va maintenant essayer d’appliquer ça. Damien, est-ce que tu as repéré quelque chose d’intéressant sur cette journée de Ligue  1 ?

D : Oui. Je me suis arrête sur Montpellier-Rennes. C’est un exemple parlant puisque les deux équipes ont joué en Coupe de la Ligue. J’ai choisi ce match parce pour moi, Montpellier est l’équipe qui monte en ce moment. Elle n’est pas très bien classée après un début de saison difficile mais ça s’explique peut-être par quelque chose d’extra-sportif… il y a eu la mort de Louis Nicollin, ça a un peu fait basculer tout ça et l’équipe a eu du mal à se mettre en route. Mais je les ai vu jouer contre Nice où je les ai trouvé très très bons. Du coup, je les ais suivi sur les deux matchs suivants. C’est la meilleur défense du championnat avec 6 buts encaissés et ils n’en ont pris que deux à domicile. Rennes par contre, on le sait, c’est une équipe un peu en difficulté…

P-Y : Ça va mieux après la victoire contre Lille.

D : Mouais…

P-Y : Il faut penser à nos auditeurs Rennais, il ne faut pas les déprimer

D : Ouais… ça va mieux mais ça reste quand même assez fébrile. Donc je me dis que même s’ils ont gagné, même s’il y a eu un petit électrochoc, je ne suis pas sûr que cela dure longtemps… Rennes, c’est 9 buts encaissés à l’extérieur, ce qui en fait la troisième plus mauvaise défense à l’extérieur. J’opte donc pour Montpellier en match nul remboursé à 1,40.

B : Le fameux draw no bet ou match nul remboursé. Tu prends la victoire de Montpellier et s’il y a match nul, ta mise est remboursé.

P-Y : Tu valides  ?

B : Montpellier, je les voyais dans la charrette en début de saison mais c’est vrai que là ils m’étonnent. Ils ne sont pas mauvais du tout, ils ont une certaine cohésion de jeu. ”  Papy  ” Hilton en défense à 40 ans tient la baraque et il y a quelques jeunes… Après Rennes est capable de faire des choses qu’on n’attend pas. Je crois qu’ils sont allé gagner ou faire un bon match nul à Marseille

P-Y : C’était français comme phrase  ?

B :Je vais prendre mon BLED pour la semaine prochaine. En tout cas, une victoire de Rennes à Montpellier va être compliquée je suis d’accord. Et un match nul est toujours possible donc le match nul remboursé peut être un bon pari.

P-Y : Par rapport à ce que tu disais tout à l’heure sur les coupes, est-ce qu’il y a vraiment des matchs piège à éviter  ?

B : Comme je l’ai dit, il y a six équipes qui ne jouent pas la Coupe de la Ligue. PSG joue contre Nice, deux équipes qui n’ont pas joué en Coupe de la Ligue. Même chose pour Bordeaux et Monaco. Marseille se déplace à Lille… le problème de Lille, c’est que je me dis qu’à un moment, la mayonnaise va prendre, mais quand  ?

P-Y : À un moment, la série de lose va se terminer aussi

B : Voilà. Une série est toujours faire pour se terminer

D : Ou Bielsa va partir

Le prono foot de Benoit : 

B : Il reste une équipe  : Lyon. C’est pour ça que je m’oriente sur Lyon-Metz. Fekir a été laissé au repos la semaine dernière contre Troyes et là il revient. Il peut faire basculer un match à lui seul. Memphis Depay a fait un triplé contre Troyes et revient pas mal, La cote n’est pas énorme, c’est du 1,25, mais je ne vois vraiment pas comment Lyon pourrait faire autre chose qu’une victoire. Ce qui m’embête, c’est que Metz vient de changer d’entraîneur. Et il y a toujours ce petit déclic psychologique quand une équipe change d’entraîneur. Ils sont capables d’avoir un sursaut d’orgueil et peut-être d’aller chercher le match nul. Mais j’ai vraiment du mal à voir Lyon lâcher des points sur ce match, même s’ils en ont lâché contre Bordeaux et Dijon. Mais Dijon vient de battre Metz. Metz, c’est vraiment… Il y a Nolan Roux, qu’on connaît bien du côté du Stade Brestois, qui était un peu une icône à une époque et qui a un peu plus de mal maintenant. Il n’a pas marqué beaucoup de buts cette saison

D : C’est lui qui a marqué le dernier la semaine dernière

B : Oui, mais il doit en être à 2 ou 3. Au niveau des stats  : Lyon à domicile, c’est 15 buts marqués et 9 encaissés pour 3 victoires et 2 nuls. Metz à l’extérieur, c’est seulement 2 buts marqués  ! 15 buts à domicile pour Lyon et 2 pour Metz. Donc on imagine bien que Lyon soit capable d’en marquer un ou deux alors que pour Metz, ça va être compliqué. Les joueurs de Lyon seront frais et reposés puisque le club n’a pas joué en Coupe de la Ligue tandis que Metz a joué la Coupe de la Ligue… Ça fait beaucoup de paramètres en faveur de Lyon et je ne vois pas comment cela pourrait ne pas être une victoire pour Lyon ce week-end.

Comprendre les cotes :  pourquoi Nantes a de telles cotes ? 

P-Y : On va parler d’un autre match et d’une équipe qui est pas mal en forme  : Nantes. Je regardais les cotes pour Dijon-Nantes et tu vas m’expliquer parce qu’il y a un truc qui m’échappe. Le troisième Nantes affronte un club pas très bien classé, Dijon, et pourtant la cote de Nantes est super intéressante. Comment ça se fait  ?

B : Quand je travaillais chez France Paris Sportifs, le bookmaker, il y avait en fait un classement où est inscrit qui va gagner le championnat, qui va finir deuxième, troisième, etc. Si on regarde le classement de Nantes l’an dernier, ils ont fini 15e ou 16e. Donc ce n’était pas du tout prévu par le bookmaker que Nantes soit troisième cette année. Le bookmaker ne peut pas coter Nantes comme s’il était troisième

P-Y : Ça ne peut pas se réajuster au cours de l’année  ?

B : Ça va se réajuster au cours de l’année mais c’est très lent. Si par exemple, si c’était Monaco le troisième, Monaco serait favori à Dijon. Mais Nantes n’a pas le même prestige que Monaco. Et surtout, Nantes en début de saison n’était pas coté comme Monaco. Nantes aujourd’hui est une surprise, Est-ce que ça va durer  ? Est-ce que le soufflé va retomber  ? Le bookmaker est incapable de le prédire. Par contre, il ne peut pas prendre le contre-pied de ce qu’il avait prévu en début d’année. C’est pour ça qu’il ne peut pas mettre Nantes favori de ce match là. Et quand on voit les cotes, c’est un match équilibré.

P-Y : Du coup, c’est un match intéressant à prendre  ? En pariant sur un victoire de Nantes ou au moins un match nul

B : Pour moi Nantes est surcoté. Ils gagnent toujours d’un but 1-0 ou 2-1, c’est toujours ric-rac et je ne pense pas qu’ils maintiennent ce niveau là. Mais bon, Ranieri fait des miracles en ce moment donc il y a peut-être quelque chose à aller prendre du côté de Nantes. En plus la cote du match nul remboursé doit être autour de 1,75-1,80. Et les supporters nantais vont y aller sur ce pari. En tout cas, l’explication de la cote de Nantes, elle est là.

D : Je pense que c’est un match piège pour Nantes. D’accord, Dijon est là où il est…

B : Mais ça joue pas mal

P-Y : Ils n’ont pas été ridicules contre le PSG

D : C’est même presque miraculeux que le PSG reparte avec quelque chose. Ils font 1-1 à Strasbourg, 3-3 contre Lyon. À un moment, la chance va tourner et ils vont ramener une victoire. Et je pense que ce match est idéal. Tu tapes Nantes le troisième, ça fait du bien dans la tête. Et la cote de Dijon en match nul remboursé est à 1,67, donc elle est aussi intéressante à prendre. Dans les deux cas, les cotes sont intéressantes. Moi je me porterais plus sur Dijon que sur Nantes sur ce match en tout cas.

P-Y : Il faut que tu décides Benoît. C’est trop fastoche pour les auditeurs avec deux avis comme ça sinon  !

B: Ah non, mais ça va être simple  : ce match là, tu ne le joues pas.

D : Ouais, c’est ça  ! On n’est pas d’accord

B: On n’arrive pas à se convaincre mutuellement. Et surtout, ce match là, je ne l’avais pas sélectionnée comme pari à prendre.

P-Y : Moralité  : ne faites pas de paris sportifs, quoi  !

D : La moralité, c’est qu’on a des arguments différents

B: Il faut choisir ses matchs  ! Si tu commences à jouer sur tout, ça va forcément être compliqué. Là, c’est typiquement le match que le bookmaker a coté 2,60/3,1/3. En gros, il voit 33% de probabilité pour chaque résultat. Je schématise mais cela veut dire qu’il peut passer n’importe quoi dans ce match

P-Y : C’est pourri, il ne faut pas y aller

B : C’est très compliqué. Si tu veux perdre ton argent, vas-y. Sinon tu le gardes et tu joues ailleurs.

D : Ou un coup de bol  !

Et les autres matchs ? 

P-Y : Donc il y a quoi sur la Ligue 1  ?

B : On a tous les deux donné nos paris tout à l’heure  !

D : Ouais  !

P-Y : C’est tout  ?

B : Voilà le problème. Le parieur débutant, il a envie de jouer sur tout. Mais si tu fais l’analyse… Il y a un Caen-Troyes par exemple. Caen est à 1,83, Troyes vient de prendre 5-0 contre Lyon, avec un carton rouge et donc un joueur en moins, mais Caen est quand même capable de ramener un match nul de Caen. Il y a plein de choses comme ça. Guingamp est à 1,7 contre Amiens. Mais Amiens est aussi tout à fait capable d’aller chercher le match nul. Strasbourg est allé battre Nice. Et qui l’avait vu  la semaine dernière ? Tu vois ce que je veux dire  ? J’ai lu les forums et plein de choses, tout le monde était sur une double-chance de Nice ou quelque chose comme ça. Mais Strasbourg a gagné. Il faut sélectionner ses matchs, ne pas faire n’importe quoi. Et comme je le dis toujours  : essayez de me convaincre

P-Y : J’ai réussi mon coup, j’ai réussi à t’enflammer

B : Tu sais comment je suis  ! En tout cas, il faut analyser. Toutes les analyses ne passent pas, c’est une évidence. On pourra reparler tout à l’heure du Lens-Reims où Reims marque un but après 2 minutes. Mais voilà  ! Ce sont les impondérables du football. Je ne regrette pas, c’était une cote à 1,90. Je l’ai tentée et celle-là n’est pas passée, ça arrive. Mais on verra, je ne sais pas quand tu veux qu’on en parle.

P-Y : Maintenant. Tu as fait la transition, je n’ai plus rien à faire.

B : Donc pour revenir sur ce match Lens-Reims, pour lequel j’avais dit de prendre Lens en draw no bet, c’est-à-dire Lens vainqueur avec match nul remboursé. Or Reims a gagné 1-0 après avoir marqué au bout de 2 minutes de jeu. J’ai vu le match et le match nul aurait été logique je pense. C’est comme ça, c’est le foot. Par contre, je pense qu’on peut faire une croix sur Lens pour le Top 6 cette année  !

P-Y : Dans la physionomie du match, tu n’étais pas loin quand même.

B : Mais ça ne veut rien dire. Aux paris sportifs, on s’en fiche  : tu gagnes ou tu ne gagnes pas, il n’y a pas de question d’être loin ou pas loin.

P-Y : Mais ce pari n’était pas complètement délirant

B : Non. Si ton analyse est bonne, c’est comme cela que tu apprends et que tu progresses. Et tu ne passeras jamais 100% de tes paris. Sinon ça se saurait et tout le monde le ferait. Il faut juste bien choisir et sélectionner les matchs. J’ai tenté ce coup-là mais j’avais prévenu. La cote était belle, puisque Lens était à 1,90 en draw no bet et il y avait forcément des risques que le pari ne passe pas. C’est différent d’un pari où la cote est à 1,30 ou 1,40. Je ne regrette pas. Je ne sais plus ce que Damien avait pris

D : J’avais pris Nantes gagnant ou nul remboursé contre Guingamp. Ça a fait 2-1 donc c’est passé. On va remercier le gardien de Guingamp on va dire  !

P-Y : Un peu coupable sur le dernier but

D : Je pensais franchement que ça allait partir sur un match nul mais avec le gardien de Guingamp qui se troue complètement…

B : Tu vois, un impondérable. Comment veux-tu savoir quand tu analyses que le gardien de Guingamp va te faire gagner le pari ?! Tu allais être remboursé mais lui te fait gagner le pari. Il faut donner un cadre d’analyse et toujours analyser de la même façon. Et sur le long terme, ça paie. Voilà. C’est ça en fait. Tu peux enchaîner  !

Comment préparer ses paris sportifs pour le prochain tour de France ?

cyclisme paris sportifsLe circuit de Tour de France 2018 :

P-Y : On va parler du Tour de France. L’annonce du tracé a été faite tout récemment. Comme d’habitude, c’est un sujet à hypothèses, on se projette déjà sur le Tour et on se demande comment Chris Froome va ne pas pouvoir encore gagner une énième fois

B : C’est ça.

P-Y : Et donc la question que tout le monde se pose à la vue de ce parcours est  : est-ce qu’il y a de quoi le faire vaciller  ?

B : C’est un très beau Tour de France. C’est l’année de la Coupe du Monde, les deux seront en même temps à la télé et je pense que Christian Prudhomme a voulu taper un gros coup sur la table. Et franchement, pour les passionnés de cyclisme…

D : Il y aura du spectacle  ! En tout cas, c’est fait pour qu’il y ait du spectacle,

B : C’est ça. D’habitude, il y a peut-être des étapes un peu… Mais là, on commence chez nous, en Bretagne avec des étapes sympas. Il y a Mûr-de-Bretagne, l’étape de montagne en Bretagne

D : Ils monteront deux fois

P-Y : Il y aura deux passages, oui

B : Ça fait un peu penser aux classiques ardennaises avec de forts pourcentages et une grosse montée. Il n’y aura pas de montagne inutile cette année. Les étapes finissent au sommet.

D :Tu finis pas en vallée

B : Voilà, il n’y aura pas de vallée qui va pourrir la course après une super étape de montagne, Les équipes passent à huit coureurs. Donc ça fait un lieutenant en moins pour Froome, c’est un petit changement.

D : C’est pareil pour les autres

B : Oui, pour les autres aussi. Mais généralement, Froome avait une grosse équipe qui l’aidait. Il y a aussi un petit Paris-Roubaix que Froome ne va pas aimer. Il y a des pavés et les pavés, ça ne lui plaît pas. En plus, s’il pleut un peu…

D : Je pense qu’il les préparera cette année, parce que la dernière fois…

B : Il y a deux ou trois ans, il était tombé

D : ça lui a coûté

B : Ça lui a coûté forcément. Avec le retour de l’Alpe d’Huez et ses 21 virages. Il ne faut pas louper cette étape pour ceux qui aiment le vélo. Et un contre-la-montre, mais très bizarre parce que ce n’est pas un spécialiste du contre-la-montre qui va gagner cette étape.

P-Y : L’oracle, six mois avant  !

B : C’est pas ça mais il y a 900 mètres à 10%

P-Y : OK, c’est bon

B : Donc les gros rouleurs, ça va bloquer dans la montée  ! Je ne sais pas ce que tu en penses Damien mais j’estime que ce parcours est très sympa.

D : Oui, sympa  ! Il y a une étape de 65 kilomètres aussi  ! Non, c’est vrai  ! Un étape du Tour de France de 65 kilomètres, ça n’arrive jamais  ! Ce sera le 25 juillet entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary-Soulan

P-Y : Ce n’est pas un contre-la-montre  ?

B : Ce n’est pas en ligne droite ni plat

D : En fait, ça monte. Il y a trois cols avec cinq montées à 11% de moyenne

P-Y : Ah d’accord  !

B : Je ne connais pas le dénivelé mais il doit être sympa  !

D : Il n’y aura peut-être pas de hors délai sur cette étape parce qu’elle est courte, mais…

B : On verra ça

A partir de quand commencer les analyses ? 

P-Y : Tu a déjà commencé à analyser le truc ?

B : Non. Honnêtement, non.

P-Y : Tu commences vraiment à partir de quand  ?

B : Il faut attendre de voir ce qu’il va se passer en début de saison, c’est toujours pareil. Je vais dire une bêtise mais imagine que tu prennes Froome, qui est le favori des bookmakers, et qu’il se casse la clavicule. Certains bookmakers ne te rembourseront pas. Il y en a qui remboursent, d’autres non. Je préfère attendre. Aujourd’hui, Froome est favori à un cote autour de 2. Autrement dit, les bookmakers lui donne 50% de probabilité de gagner le Tour de France

P-Y : Qui suit après  ?

B : Tom Dumoulin. Vous le connaissez peut-être moins

D : Si, si

P-Y : Dis oui Damien

D : Mais j’ai dit oui

B : Il est vraiment pas mauvais et le parcours peut lui convenir. Il y a aussi Richie Porte, l’ancien lieutenant de Froome et maintenant son concurrent. Quintana mais il déçoit tous les ans

D : C’est une cause perdue

B : Je ne sais pas. Je l’aime bien mais il manque toujours quelque chose. Mikel Landa va peut-être avoir sa chance cette année. Romain Bardet est le premier français pour les bookmakers avec une cote autour de 25.

P-Y : Et Warren Barguil  ? Il est où  ?

B : Tu vas dire que pour nous bretons…

P-Y : C’est le régional de l’étape.

B : Mûr-de-Bretagne

P-Y : L’étape qui arrive à Mûr-de-Bretagne, elle est pour lui  !

B : Il la coche  !

P-Y : Même si c’est dans le 22, hein  !

B : Ah oui, voilà…

P-Y : Et Warren Barguil est du 56

D : Landerneau

B : Déjà qu’on a des problèmes pour le Mont-Saint-Michel avec la Normandie, on va pas se taper dessus entre départements bretons  ! Mais oui, il va la cocher, c’est sûr. Warren ne va pas pouvoir gagner le Tour de France, ce n’est pas un secret, mais il va faire des coups. Il va se battre. Est-ce qu’il va ramener cette année le maillot de…

P-Y : …meilleur grimpeur

B : …meilleur grimpeur. Il en est tout à fait capable. Il faut voir comment ça évolue…

D : Il a changé d’équipe aussi, c’est important

B : Oui, il a changé d’équipe aussi. Voilà, il y a pas mal de choses intéressantes cette année sur le Tour de France. Et comme je le disais  : il y aura la Coupe du Monde de foot et le Tour de France. À 17 heures, le Tour s’arrête et tu vas voir le match qui va peut-être commencer à 17h30

P-Y : Il y a des choses pires

B : Oui. Mais pour ceux qui aiment le sport. Je suis en train de me dire qu’autant l’été dernier était un peu calme, autant cet été, il va falloir envoyer du bois

P-Y : Ne t’inquiète pas. L’UEFA va nous pondre un super truc pour les années impaires, je ne sais pas si tu as vu ça.

B : Ah non, je n’ai pas fait attention

P-Y : On en reparlera je pense dans une prochaine émission

B : Ah d’accord  !

P-Y : Pour conclure cette partie cyclisme de manière plus générale  : tu parlais tout à l’heure d’impondérables en foot. Il y en a aussi dans le cyclisme mais est-ce que c’est pour autant plus facile de parier sur le cyclisme que sur le foot  ?

B : Si tu es bookmaker, c’est plus dur de coter le cyclisme. Parce que c’est un sport à chronos. Et vous n’êtes pas sans savoir que les bookmakers utilisent des statistiques et des algorithmes pour sortir des cotes en foot, en basket. Mais c’est beaucoup moins utilisable pour le vélo puisque c’est un sport à chronos. Donc c’est un avantage pour les parieurs pour détecter de jolies cotes. C’est une grosse différence entre sports à temps et sports à points. L’athlétisme est un sport à temps, la Formule 1 est un sport à temps avec un critère supplémentaire, la mécanique. Tu ne sais jamais si le moteur ne va pas casser, la météo joue un grand rôle… Pour le cyclisme, je connais des parieurs qui ne parient que sur le cyclisme toute la saison et qui tirent leur épingle du jeu.

D : C’est compliqué parce qu’il y a plein de possibilités. Ce n’est pas un match nul ou une victoire, tu as 170 gars qui peuvent gagner l’étape  !

B : C’est vrai  ! Mais certains tirent leur épingle du jeu en fonction du parcours. C’est vraiment très intéressant de suivre ceux qui sont spécialisés dans le cyclisme.

Paru dans un Article du Monde :

P-Y : Avant de clore cette émission, je voulais parler avec toi Benoît d’un article paru dans Le Monde la semaine dernière. Le titre était  : ” du rififi dans les paris sportifs en ligne “. Tu peux nous en dire quelques mots ?

B : C’était en rapport avec des jugements qui ont aboutis. Cela faisait un an et demi que c’était en cours. Auparavant, quand le bookmaker se trompait et qu’il faisait une inversion de cote, il annulait le pari. Aujourd’hui, la jurisprudence fait qu’ils vont être dans l’obligation de payer le pari. Je ne vous cache pas que si vous jouez 10, 20 ou 30 €, vous n’êtes pas concernés parce que vous n’allez pas les attaquer en justice et prendre un avocat qui coûte plusieurs milliers d’euros. Mais il y a des personnes qui jouent plusieurs centaines ou milliers d’euros sur les inversions de cote et qui ont réussi à se faire payer dernièrement. Alors que le dossier était en cours depuis un an et demi 2 ans. C’est intéressant pour le parieur parce que c’est quelque chose en notre faveur pour une fois. On va suivre ça. Il y aura sûrement d’autres jugements qui vont être donnés mais c’est toujours intéressant de connaître l’actualité du moment pour les paris sportifs,

P-Y : Et on parlera peut-être la semaine prochaine d’une application dont je t’ai envoyé le lien

B : Ah oui, j’ai vu…

P-Y : On en parlera quand même à nos auditeurs. C’est une nouvelle manière de parier !

B : Ça c’est pour la détente. On n’en dit pas plus mais on verra

P-Y : C’est du teasing

B : On appelle cela comme ça

D : Tu fais bien ton métier

P-Y : J’essaie, c’est pas toujours facile  ! Merci à vous, on va terminer cette émission. On se donne rendez-vous la semaine prochaine.

P-Y, D et B : À bientôt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires