Parier sur le foot comme un gagnant : tout ce qu’il faut savoir !

Aujourd’hui je vais vous expliquer comment bien parier sur le foot grâce à une analyse intéressante et complète du match. Ce thème est dans la continuité du coaching de Nathan que je fais depuis plusieurs semaines. Et cela répondra aux nombreuses questions que je reçois par mail à ce sujet.

Comment parier sur le foot : quels critères analyser ? 

Pour les membres de formation, j’ai créé une grille récapitulative de tous les critères à prendre en compte pour bien analyser un match. Avoir une telle grille est intéressant pour ne jamais oublier d’étudier un critère important qui validera ou invalidera votre pari. Je vous invite à vous en fabriquer une.

Les paramètres à prendre en compte pour parier sur le foot :

parier sur le foot paris sportifsAvant que cela devienne instinctif pour moi, j’avais ma propre grille que j’utilisais avant de prendre un pari. C’est important de savoir ce qu’il faut regarder, pour ne pas passer des heures et des heures à analyser toutes les statistiques disponibles sur un match ou pour ne pas au contraire en regarder trop peu. Sur ma fiche il y avait :

  • le nom des  deux équipes
  • les 10 derniers matchs de ces équipes : à l’extérieur ou à la maison
  • les prévisions météo, car cela peut jouer.
    S’il pleut fortement par exemple, cela a un impact sur la pelouse et donc sur la qualité du jeu.
  • l’état du terrain, car ca joue également
    Il y avait par exemple un champignon qui détériorait plusieurs pelouses de Ligue 1, comme à Toulouse. Si le terrain est en mauvais état, cela avantage souvent l’équipe la moins technique. Ce n’est pas une science exacte mais je peux vous dire par expérience que cela se vérifie souvent.

Vous avez besoin d’abord d’une analyse sur les résultats généraux et pour cela il vous faut donc :

  • le classement général de chaque équipe à l’instant T où vous analysez le match
  • le nombre de victoires, nuls et défaites
  • les buts marqués et encaissés.

Vous faites ensuite la même chose pour les résultats à domicile et à l’extérieur. En accordant bien sûr plus d’importance aux stats à domicile pour l’équipe qui reçoit et aux stats à l’extérieur pour l’équipe visiteuse. Mais il est intéressant d’avoir une vision globale de ce que fait chaque équipe. Vous ajoutez ensuite :

  • la forme du moment, c’est-à-dire les résultats des 4 ou 5 derniers matchs généralement.
    Cela correspond à une période de 3 semaines à un mois, ce qui est suffisant. Encore une fois, je tiens compte des résultats généraux de chaque équipe puis dans un deuxième temps de leurs résultats à domicile et à l’extérieur.
  •  les face à face entre les deux équipes sur les deux dernières saisons.
    2 ans suffisent, cela ne sert à rien de regarder les stats sur 10 ans puisque ce ne sont plus les mêmes joueurs sur le terrain. D’ailleurs, je pourrais faire une émission entière sur les “bête noires”… Il arrive parfois qu’une équipe n’en ait pas battu une autre depuis longtemps, mais il y a sûrement des paramètres à prendre en compte – une équipe particulièrement forte à domicile par exemple. De toute façon, une série est faite pour s’interrompre un jour.
  •  la composition des équipes, des joueurs absents, blessés.
  • le calendrier : regardez si l’équipe enchaîne les matchs en semaine et le week-end.
    Saint-Etienne en ce moment est un cas typique. Ils sont un peu dans le creux de la vague, ce qui peut s’expliquer par l’enchainement des matchs, sachant que l’effectif et la profondeur du banc n’est pas énorme et qu’il y a quelques blessés. Si on regarde la forme du moment de Saint-Etienne, ils ont joué contre Lorient le 12 février et gagné 4-0, ont perdu contre Manchester United le 16 février, puis ont perdu 2-1 à Montpellier le 19 février et joué et perdu le match retour à domicile contre Manchester United le 22 février. Enfin, Le 26 février, donc 4 jours plus tard, ils perdent à domicile contre Caen. Cela fait donc 4 défaites d’affilée mais ils ont joué ces 4 matchs en 10 jours. Et 6 jours après Caen, Saint-Etienne a fait le nul 0-0 contre Bastia alors que Bastia a joué à 10 une bonne partie du match. Des clubs comme Chelsea, Barcelone ou le PSG ont les effectifs pour tenir ce rythme, mais ce n’est pas le cas de Saint-Etienne.
    Il y a comme cela des équipes qui sont pénalisées en jouant en coupe d’Europe. Ce qui est amusant, c’est que les bookmakers accordaient toujours autant d’importance à l’équipe de Saint-Etienne au cours de cette période et les donnaient généralement favoris (sauf contre Manchester, évidemment). Il y avait donc des choses à faire sur les adversaires de Saint-Etienne, que ce soit en draw no bet, double chance ou asian handicap.
    Ce genre de chose se reproduit assez souvent. C’était aussi le cas de Guingamp il y a 2 ou 3 saisons. Ils faisaient alors fait un bon parcours en coupe d’Europe mais avaient de mauvais résultats en championnat : sur les 8 matchs de championnat qui ont suivi ces matchs de coupe d’Europe, ils ont fait 6 défaites et 2 nuls ! Tout simplement parce qu’ils n’avaient pas l’effectif pour enchainer 2 matchs de haut niveau en 48 ou 72 heures.
    Il est donc très important de voir si une équipe joue la coupe de France, la coupe d’Europe ou la coupe de la ligue – même si en coupe de la ligue, il arrive assez souvent que ce soit l’équipe B qui joue. C’est pourquoi je note en début saison les équipes françaises qui jouent la coupe d’Europe et qui peuvent tirer la langue à un moment donné

Quel site pour avoir les statistiques intéressantes ?

statistiques parier sur le footL’outil que j’utilise pour avoir toutes les statistiques dont j’ai besoin est leaguespy, comme j’en ai déjà parlé dans mon Club et ma formation. OK, il est payant, mais personnellement, je veux aller vite. Une analyse de match sur leaguespy coûte 40 centimes je crois. Il existe aussi des packs qui permettent de réduire le coût. Quand je repère un ou deux matchs dont je veux faire une analyse approfondie, j’obtiens une analyse en cinq minutes. Si je dois aller chercher toutes les statistiques sur différents sites gratuits, il me faut bien plus de temps !  Si je passe deux heures à chercher les statistiques puis qu’il faut que j’analyse tout cela, je ne pourrai pas prendre énormément de paris !

L’intérêt de déterminer un scénario de match

Comme je le dis à Nathan que je coache depuis quelques semaines, avant de parier sur le foot il est très important de se faire un scénario de match, d’imaginer ce qui va se produire à partir de tout cela.
B : – Nathan, est-ce que tu essaies maintenant de te projeter sur un scénario de match ?
N : – De plus en plus, oui.
B : – Est-ce que tu arrives à te dire par exemple : “cette équipe-là, je pense qu’elle va marquer au moins un but à domicile alors que les autres vont marquer au maximum un but. Donc le scénario catastrophe pour moi serait un nul, donc je vais peut-être me couvrir avec un match nul remboursé ou une double chance” ?
N : – C’est un peu compliqué de réfléchir comme cela quand comme moi on vient de commencer les paris sportifs et qu’on ne regarde pas tout cela depuis très longtemps.
B : – Intéressant. En fait, il faut prendre les bonnes habitudes dès le début. C’est comme pour tout apprentissage, si on part sans les bonnes méthodes on se rend compte plus tard qu’il faut changer. Je conçois que ce n’est pas forcément évident à faire au début, car il faut déjà connaître un petit peu les équipes. Mais j’estime que quelqu’un qui va parier sur le foot, connaît déjà un minimum le foot et sait un peu comment les équipes jouent. En tout cas, c’est très important d’envisager un scénario de match. Pour ceux qui débutent dans les paris, vous pourrez déjà trouver de nombreux conseils dans mon livre pour apprendre à parier avec les bonnes bases (il est disponible ici). Beaucoup de parieurs commencent sans se former un minimum et arrêtent rapidement, découragés d’avoir perdu leur argent.

Quels paris éviter pour ne pas perdre son prono foot ? 

Il y a certains points sur lesquels il faut faire attention quand on veut parier sur le foot.

  • Si vous pensez qu’un impondérable peut vous faire perdre votre pari sportif, évitez peut-être d’aller sur ce match-là. Partez plutôt sur des matchs où il faudrait vraiment que le scénario soit totalement différent de ce que vous pensez pour que le pari ne passe pas.
  • Évitez aussi les matchs trop équilibrés, car cela peut partir dans tous les sens. Si par exemple les probabilités pour un match sont les suivantes : victoire pour l’équipe à domicile 35%, match nul 30% et victoire de l’équipe qui se déplace 35%, cela signifie que les trois paris ont chacun une bonne probabilité de passer. Essayez plutôt de porter votre réflexion sur des matchs un peu déséquilibrés – la victoire d’une équipe est cotée autour de 2, à 1,90 ou 1,80 – où vous aurez des choses à faire.
  • Évitez également les équipes qui sont en mauvaise forme, qui sont sur 3 ou 4 défaites ou 2 défaites, 2 matchs nuls. Parce qu’à moins d’avoir une boule de cristal, vous ne savez pas à quel moment l’équipe va retrouver une bonn
    e cadence.
  • Ne négligez pas les petites cotes ! Certains me répètent aussi que jouer des petites cotes n’est pas forcément rentable. Mais si vous faites un petit combiné de deux cotes à 1,3, 3 fois 1,3 cela fait 1,69, ce qui n’est pas mal à jouer. Vous limitez aussi beaucoup les risques. Cela peut être intéressant pour des recombinés – sur une journée de championnat, vous ne prenez qu’un pari, qui a peut-être une cote de 1,3, puis vous attendez la journée suivante pour reprendre un autre pari, en mettant sur ce pari là le bénéfice du premier pari en plus de la même mise de départ. Vous arrivez ainsi à une cote de 1,69. Cette technique permet de tirer son épingle du jeu.
  • focalisez-vous sur 3 ou 4 types de paris et cherchez une value : draw no bet, double chance et asian handicap. Evitez les victoires sèches.

.
En résumé, pour bien parier sur le foot : pari sportif pronostic football

Pour finir sur ce sujet, essayez d’adopter les bonnes méthodes dès le début, d’étayer votre avis par des stats, regardez la compo des équipes. Sinon l’analyse ne vaut rien. Vous aurez peut-être des résultats à 2 ou 3 occasions mais pas sur le long terme. Imaginez que vous devez convaincre quelqu’un de vous suivre sur votre pari. Si cette personne vous suit, c’est que vos arguments sont bons et que votre pari a une bonne probabilité de passer.
Il y a des stats et des paris qui ne servent à rien, comme ceux sur les mi-temps et fin de matchs. Mieux vaut se focaliser sur des draw no bet des double chance et des asian handicap, voire à la limite des victoires sèches quand l’analyse montre bien que cela peut se tenter. En tout cas, voilà les critères principaux pour analyser un match de foot. Je sais, cela prend un peu de temps au début de se faire une fiche comme cela, mais vous gagnerez du temps sur le long terme parce que vous pourrez la réutiliser pour tous vos paris sportifs sur le foot. Et si vous voulez parier sur le foot toutes les semaines…

Le coaching de Nathan

B : – Ton pari de la semaine dernière est passé. Tu peux nous rappeler de quoi il s’agissait ?

N : – C’était le match Dijon-Nice et j’avais parié que Nice gagnait au moins une mi-temps

B : – Et ils ont gagné 1-0. ça n’a pas été simple comme match

N : – Non pas du tout ! J’avais prévu aussi une petite combinaison avec le PSG qui jouait contre Nancy. Et 1-0 aussi

B : – Mais avec un but de raccroc sur penalty. Et juste avant, Nancy tire sur le poteau… Je le répète mais cette année, le PSG à domicile a déjà fait 5 nuls, ce n’est pas forcément transcendant. D’accord, c’était Nancy mais ils ont fait 0-0 contre Toulouse. Et la cote de Paris devait être autour de 1,20, ce qui n’est pas énorme non plus. Il faut toujours faire attention avec Paris à domicile, car Emery a tendance à faire jouer des joueurs qui ne sont pas titulaires en première mi-temps, comme Guedes ou Krychowiak… Ceci dit, ton pari est passé. Je te l’ai dit, je ne t’aurais pas suivi là-dessus parce que je n’aime pas ce pari exotique sur qui gagne une mi-temps mais je te félicite. Je ne suis cependant pas sûr que ce soit très rentable sur le long terme. Et pour cette semaine, on s’envole vers quelle destination ?

N : – On va à Monaco pour Monaco-Bordeaux qui aura lieu samedi 11 mars.

B : – Monaco ne jouera pas en Ligue des champions contre Manchester City avant ce match contre Bordeaux. Ils le joueront après. Et ils peuvent se qualifier. Mais restons sur ce match de championnat. Je t’écoute.

N : – Monaco a gagné la dernière rencontre à Bordeaux 4-0. Ils sont toujours premier au classement, ils ont gagné leur dernier match contre Nantes 4-0, ont 12 victoires à domicile sur 20 victoires au total. Sur leurs 4 derniers matchs à domicile, ils ont battu Metz 5-0, Nice 3-0, Lorient 4-0 et Nantes 4-0. Que des gros scores !

B : – C’est assez impressionnant, on est d’accord !

N : – Ils sont invaincus depuis 10 matchs, premiers au classement général, premiers à domicile, c’est la première attaque de Ligue 1. À domicile, ils ont marqué 50 buts et en ont encaissé 10.

B : – Je crois que c’est aussi l’équipe la plus prolifique en Europe. Avec une pépite, Mbappé, qui j’espère va rester encore un an à Monaco, ce serait bien pour le championnat français. OK, on voit que Monaco sont des tueurs à domicile. Et Bordeaux ?

N : – Leur dernier match était à domicile contre Lyon. Ils ont fait match nul 1-1. Ils sont quand même 4e à l’extérieur, avec 20 buts marqués et 17 encaissés. Sur leurs derniers matchs à l’extérieur, ils ont battu Lille 3-2, Caen 4-0, Nancy 2-0 et fait le nul 1-1 contre Angers.

B : – On voit qu’ils sont en bonne forme à l’extérieur. Mais ils ont affronté des équipes classés entre la 14e ou 15e place et la 20e. Alors que là, ils vont chez le leader. Il faut toujours pondérer les stats en fonction des adversaires mais on voit quand même qu’ils sont dans une bonne forme. Gourvennec fait du bon travail. Tu as d’autres stats ou tu arrives déjà à prendre une décision ?

N : – J’ai déjà mon idée mais il faut ajouter que le milieu Toulalan s’est blessé à Lyon. Et on ne sait pas s’il sera présent.

B : – Donc une pièce maitresse de Bordeaux risque de ne pas être là. Et donc, tu t’orientes vers quoi ?

N : – Je vois mal Bordeaux gagner ce match, ni même obtenir un point, même s’ils sont meilleurs à l’extérieur qu’à domicile. Je vois Monaco gagner tout simplement.

B : – Quelle est la cote ?

N : – 1,47 pour Monaco contre 6,50 pour Bordeaux.

B : – Cette année, Monaco a fait un nul et perdu une fois à la maison. Vu comme ça, on peut se dire que 1,47 peut être bon à prendre. Ils sont en forme mais Bordeaux aussi. Monaco à domicile gagne en moyenne 2,64 points par match et Bordeaux 1,54 points par match à l’extérieur, avec 5 victoires, 5 nuls et 3 défaites… En fait, je n’ai pas d’argument contre ton avis, mais c’est une victoire sèche. Et je vois Bordeaux marquer un but. Donc pour que ton pari sportif ne passe pas, il faudrait que Monaco n’en marque qu’un… Si Falcao revient, oui, je pourrais te suivre sur ce match là. Si c’est Germain, qui s’entend bien avec Mbappé mais a un niveau un peu moindre, j’aurais un peu plus de doute. Il faudra voir la compo. Est-ce que tous les titulaires vont jouer 3 ou 4 jours avant la Ligue des champions ? Si c’est l’équipe titulaire, je te suis même si je n’aime pas les victoires sèches. Et puis, j’ai du mal à être objectif avec Monaco car je les ai pris champion de France il y a quelques semaines à une cote de 3,5 – le cote est autour de 2 pour Monaco comme pour Paris actuellement. Mais tu as passé tes deux derniers paris, donc est-ce qu’on tient compte de l’expression “jamais deux dans trois” ? Pour les paris sportifs, on va éviter (rires)

En tout cas, si vous voulez parier sur le foot et suivre le prono de Nathan avec Monaco vainqueur à 1,47, vous pouvez le trouver pour les français vivant à l’étranger. Pour les autres, si vous voulez savoir comment optimiser les cotes de vos paris sportifs, contactez-moi via le formulaire de contact et je vous guiderai, pas de souci là-dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *