Pourquoi perdez vous de l’argent avec vos pronostics foot ?

Si vous ne parvenez pas à lire la vidéo, cliquez ici. 

Bonjour, aujourd’hui je vous fais un article pour vous expliquer pourquoi il si difficile de gagner de l’argent avec des pronostics foot, et pourquoi vous êtes nombreux à perdre sur le long terme.

Il faut savoir qu’en France, les mises sur le football représentent 70% du total des mises. En Angleterre, on atteint même les 80%.  A votre avis, si les parieurs qui jouaient sur le foot gagnaient vraiment beaucoup d’argent, est-ce que vous pensez que les bookmakers seraient toujours là aujourd’hui ? La réponse est Non, car ils auraient fait faillite. Voyons donc comme cela se fait que les parieurs foot perdent, et les bookmakers gagnent.

Pourquoi est-il difficile de gagner au long terme avec des pronostics foot ? 

Gagner de l'argent avec des pronostics football

Modèles statistiques des bookmakers sur les pronotics foot. 

Pour déterminer la cotation sur le football, les bookmakers utilisent la loi de poisson. C’est une loi mathématique qui prend en compte les forces défensives et offensives de chaque équipe. Ils parviennent à savoir quelle équipe est forte offensivement ou défensivement grâce à la quantité énorme de statistiques qu’ils ont récoltés durant quelques années.
Au football, 1 but = 1 point et cela facilite encore plus les calculs des bookmakers, car cela s’intègre assez facilement dans un modèle statistique.

Peu d’imprévus d’avant match au foot

Au football, il y a peu d’imprévus d’avant-match. Un joueur absent dans une équipe, à moins que ce soit Messi ou Ronaldo, ne va faire bouger les cotes que timidement. Et les compositions d’équipe d’une semaine à l’autre sur un championnat donné sont souvent très très proches (à moins bien sûr de perdre la moitié de son équipe à cause d’une épidémie de grippe). Il y a donc peu de variation de statistiques et de cotes avant un match, or cela peut être intéressant de prendre un pronostic foot en ayant appris une information que les bookmakers n’ont pas encore pris en considération pour faire évoluer la cote.

L’aléatoire du football

Au football, les résultats au football sont plus aléatoires que dans d’autres sports. Cela rend les pronostics foot plus compliqués à prendre pour les parieurs alors que cela avantage les bookmakers.
Je vais vous donner un exemple. Au football il n’est pas rare de voir une équipe qui domine au niveau des tir cadrés, des tirs au buts, de la possession de passe, des passes réussies. Et pourtant, ce n’est pas toujours cette équipe qui gagne. On voit ca très souvent sur les chaines de sports, par exemple sur canal + où vous avez toutes ces statistiques à chaque mi-temps et en fin de match. Sur 10 occasions, l’équipe dominante peut ne pas réussir à marquer, alors que l’équipe adverse profitera d’une contre-attaque ou d’une erreur pour mettre un but lors de sa seule occasion. Il y a beaucoup de possibilités d’impondérables dans le football donc ce n’est pas parce qu’une équipe va dominer dans toutes les statistiques qu’elle va forcément gagner à la fin du match. Ce qui est l’inverse au rugby où une équipe qui domine gagne très très très souvent le match.

Pour est-il par exemple plus facile de parier sur le rugby que sur le foot ?

Moins d’impondérables au rugby qu’au foot

Pourquoi y a-t-il moins d’impondérables au rugby qu’au foot ? Tout simplement parce qu’au rugby une équipe qui va dominer aura beaucoup de possibilités de marquer des points, avec par exemple des pénalités sur une faute adverse. C’est une grosse différence entre le football et le rugby.
Si vous comparez les cotes au football et au rugby, vous allez voir qu’il y a beaucoup plus de petites cotes au rugby. Ce n’est pas parce que vous avez enlevé le match nul (parce qu’au rugby le match nul est très négligeable, d’après mes souvenirs de quand je travaillais chez le bookmaker France Paris Sportifs le pourcentage de nul au rugby est de 3%). Les cotes se basent sur des probabilités et l’ensemble des cotes fait 100. Donc si une équipe à 50% de chance de gagner en foot ou en rugby, la cote ne sera définie qu’en fonction de cela. Si les cotes sont plus petites, c’est parce qu’au rugby il y a beaucoup moins d’impondérables que sur le foot, ce qui démontre que le rugby est plus facilement pronosticable pour nous parieurs.

L’avant-match au rugby

L’aléatoire au rugby n’est pas important. On sait que l’équipe ne sera pas forcément au complet, que des joueurs ne seront pas forcément là. Tout en étant capable de deviner en partie la composition de l’équipe. En effet, il n’est pas rare de voir des équipes bis en rugby. Généralement les entraineurs privilégient les matchs à domicile donc ils mettent leur équipe A. A l’extérieur ils mettent une équipe B. Pourquoi ? Parce qu’au rugby c’est très difficile d’enchainer deux matchs en une semaine parce que c’est un sport de combat, d’affrontement. C’est physiquement compliqué de tenir un rythme aussi soutenu que si on joue au foot.  Les cotes ne bougent donc pas en fonction de l’annonce de dernière minute de l’absence d’un joueur.

Modèle mathématique plus compliqué à réaliser

La différence très importante entre le foot et le rugby, c’est la complexité des points au rugby. Vous avez les pénalités, les essais et les transformations. Donc vous pouvez marquer 3 points, 5 points et puis 5+2 si vous faites la transformation. La modélisation est donc plus complexe. Au niveau mathématiques, c’est très difficile de représenter toutes ces possibilités de marquer des points. Je peux vous dire aussi, puisque cela a été mon job, que le live est très souvent géré manuellement au rugby. C’est une personne qui regarde le match qui fait évoluer les cotes.  Au football, comme je l’ai dis, les cotes sont calculées à partir de la loi de poisson et du temps restant dans une rencontre. Vous pouvez donc plus facilement trouver une cote qui aura été mal évaluée lors d’un live en rugby que lors d’un live de foot.

Sur quels sports gagne-t-on le plus facilement au long terme ? 

Dans certains sports, les cotes sont calculées manuellement car il n’y a pas de modélisation mathématique. Vous avez l’athlétisme qui est aussi une de mes spécialités, le ski que j’aime bien aussi, la natation… Tous les sports qui sont en lien avec un temps comme le cyclisme. Un chrono, un temps, est forcément moins modélisable que des statistiques pures comme on peut en retrouver au football par exemple. Les infos et la forme du moment pour les sports que je viens de vous citer sont indispensables pour la cotation. De plus, dans ces sports, il y a plusieurs possibilités de vainqueurs. Lors d’une course de cyclisme, il y a 100 types qui peuvent gagner la course. Même si ce n’est pas forcément vrai, comme vous le savez si vous etes expert en cyclisme, tout dépend du profil de l’étape.
Tout ceci rend vraiment la création d’un modèle mathématiques très compliqué pour les bookmakers. On va dire que pour ces sports sont difficiles et peu rentables à coter pour les bookmakers. Ils ne génèrent que très peu de volumes de mises donc on ne va pas dire qu’ils s’en fichent un peu mais ils estiment qu’ils ne sont pas forcément en danger par rapport au volume de mises que l’on peut avoir au football. C’est pour ca qu’ils sont parfois aussi moins carré là-dessus et qu’ils mettent la majorité de leur équipe sur le foot plutôt que de les répartir de manière égales sur chaque sport.

Quelques conseils si malgré tout vous voulez continuer à prendre des pronostics foot : 

paris sportif football

Cela fait 18 ans que je fais du pari sportif. Je peux vous dire que j’ai connu très très très peu de parieurs professionnels qui tiraient vraiment leur épingle du jeu au football.
Ceux qui gagnent au long terme parient bien souvent sur les ligues mineures, comme les espoirs ou les petites divisions. Par contre sur les gros championnats c’est beaucoup plus compliqué. Si vous voulez parier sur le foot, il faut privilégier les ligues mineures comme c’est le cas dans pas mal de sports. Les bookmakers ont plus de lacunes sur les petits championnats.
Par ailleurs, ne pariez pas sur des victoires seches. Chaque semaine, j’entends de jeunes parieurs me dirent qu’ils avaient parié en victoire seche et qu’ils ont perdu sur le nul. Choisissez plutôt des pronostics foot de type double chance ou draw no bet. Vous pouvez également miser sur des asian handicap.

De même, si vous voulez gagner de l’argent, faites attention à ne pas faire confiance à n’importe qui. Méfiez vous des sites ou pages facebook qui annoncent 20% de ROI sur la ligue 1 de football. Il y a énormément d’arnaques sur des ventes de pronostics foot bidons. Si vous avez des doutes sur une page ou un site, je préfére que vous me demandiez mon avis à son sujet dans les commentaires de cet article ou par mail (cliquez ici pour accéder au formulaire de contact) plutôt que vous perdiez tout. J’ai pu comme ca éviter à de nombreux parieurs de perdre leur argent.
Avec ces petits changements, vous devriez arrêter de perdre autant d’argent sur le foot, et peut-être que vous parviendrez même à en gagner sur le long terme si vous faites de bonnes analyses. Si cela vous intéresse, vous pouvez accéder à un autre de mes articles où j’explique comment analyser un prono foot.

A vous de jouer !

Déjà, n’hésitez pas à me contacter si vous avez une doute sur une page ou un site. Je sais que vous êtes nombreux à faire des recherches pour trouver quelqu’un qui vous donnera les pronostics foot qui vous permettront de gagner de l’argent, mais que vous êtes malheureusement aussi très nombreux à être déjà tombé sur des personnes peu sérieuses, voir carrément sur des arnaqueurs.

Ensuite, n’hésitez pas à partager cette vidéo autour de vous. Je suis certain que vous connaissez d’autres personnes qui parient sur le foot. Vous avez peut-être des collègues ou des connaissances qui parlent de leurs paris pour le week-end autour de la machine à café où d’un verre au PMU, un parions sport à la main. Ils n’arrêterons pas forcément de parier sur le foot, mais peut-être le feront-ils différemment et vous les aurez aidé à perdre moins d’argent. Vous pourrez même vous aider à vous améliorer dans le domaine du pari sportif.

En attendant, je vous souhaite de prendre des paris gagnants et intelligents, et je vous dis à très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.