Comment parier sur L’US OPEN + prono FOOT !

 Bonne année à tous ! Bloavez mad comme on dit en Bretagne. J’espère que cette année sera fructueuse en betting, en pari sportif pour vous.

P-Y : 2018 est une année qu’on attendait avec plein de choses réjouissantes au programme : Coupe du Monde de football, JO d’hiver, un beau Tour de France qui devrait nous plaire tout particulièrement en Bretagne. Ça va être une année magnifique

B : Espérons ! Ce sera peut-être déjà l’année de la réconciliation sportive entre la Corée du Nord et la Corée du Sud puisque la participation de la Corée du Nord aux JO vient d’être acceptée.

P-Y : Réconciliation sportive, on ne va pas trop en demander non plus !

B: J’ai bien précisé “sportive”, on est d’accord.

P-Y : Au programme de ce premier Pariez-gagnant Le Mag de l’année : du tennis avec l’Open d’Australie, la prochaine journée de Ligue 1 ce week-end. Nous verrons le classement des meilleurs buteurs en Italie pour lequel Benoît, tu as des choses intéressantes à nous signaler.

Open d’Australie – tournoi masculin

paris-sportif-tennisP-Y : On file tout droit en Australie pour le premier Grand Chelem de l’année avec l’Open d’Australie. Tout d’abord, est-ce plus secure de parier sur le tennis que sur d’autres sports ?

B : Il faut voir ce qu’on entend par “plus secure” … Moi, le tennis m’a toujours posé un problème. C’est une personne contre une personne, un athlète contre un athlète. S’il n’est pas bien ce jour là parce qu’il a passé une mauvaise nuit ou je ne sais quoi, cela va se voir sur le terrain. Et si vraiment il n’a plus de jus parce qu’il commence à être malade, il va perdre le match. Et vous, vous n’avez pas forcément l’info. Alors que dans une équipe comme au rugby par exemple, si un joueur sur 15 a mal dormi ou a un début de grippe, l’entraîneur le change au bout de dix minutes et ce n’est pas pour cela que l’équipe va perdre.

C’est pour cela que tous les sports en face à face sont compliqués, que ce soit le tennis de table, le golf, etc., comparés aux sports d’équipe. Pour moi, c’est donc un peu plus complexe. Mais certains tirent très bien leur épingle du jeu. Ce que je viens de vous dire n’arrive pas non plus tous les, jours. Les joueurs sont généralement à 100% de leurs capacités quand ils entrent sur le terrain ! Et on analyse en partant de ce principe.

Mais il y a des impondérables au tennis qu’on ne retrouve pas dans d’autres sports. Mais le tennis est très intéressant. Beaucoup jouent en live, surtout sur les femmes, parce qu’il n’est pas rare de voir un 0-6 au premier set et perd ensuite 6-1, 6-1. C’est pour ça que j’estime qu’il est plus compliqué de parier sur les femmes que les hommes.

Beaucoup tirent leur épingle du jeu au tennis en jouant sur les challengers, les ITF, qui correspondent aux 2e et 3e division au tennis. Il n’y a pas vraiment de bookmaker qui propose cela en Arjel mais je connais quelque personnes qui tirent leur épingle du jeu sur des tournois de seconde zone parce que les bookmakers ont moins d’informations. Certaines arrivent aussi à gagner de l’argent sur les tournois ATP et ceux du Grand Chelem.

Voilà, j’ai fait un peu le tour. Je dirais que le tennis est un peu plus complexe que les sports collectifs.

P-Y : Et quel type de pari peut-on prendre sur le tennis ?

B : C’est un peu comme au foot. On peut parier sur le score du match – 3-0, 3-1, 3-2 (2-0 ou 2-1 si ça se joue en deux sets gagnant). Il y a aussi : qui va gagner le premier set, le deuxième, etc. On peut aussi parier sur le nombre de jeux dans le set. Bref, il y a pas mal de paris différents. Après, c’est toujours pareil : il y a certains paris casse-gueule que les bookmakers proposent pour que les gens les jouent et perdent leur argent. Je pense qu’il faut rester sur les trois gros types de paris : le vainqueur du match, le nombre de jeux dans un match, des over et under sur le nombre de jeux…. Mais ne pas aller sur des choses extravagantes comme le score exact de chaque set. Autant prendre une boule de cristal. J’en vois déjà dire : “si ce sont deux gros serveurs, cela peut faire 7-6” parce que personne n’arrive à prendre le service de l’autre. Mais même avec deux gros serveurs, le score n’est pas systématiquement de 7-6, 7-6, 7-6 non plus !

P-Y : Sur l’Open d’Australie et les tournois du Grand Chelem en général, tu vas travailler match par match ou tu va surtout réfléchir en amont au vainqueur potentiel du tournoi ?

B : Comme vous le savez, j’aime travailler sur la longueur pour les paris sportifs. Je privilégie donc plutôt les paris long terme. Le tennis est un sport que j’apprécie mais il y a sans doute beaucoup de parieurs bien meilleurs que moi au tennis car ils ne suivent que ce sport à fond toute l’année. Ce n’est pas mon cas. Je connais bien les joueurs mais pas un expert en tennis. Mais je suis le tennis pour faire des paris long terme comme sur l’Open d’Australie par exemple. Si vous avez commencé à suivre cela depuis la fin de l’année, c’est-à-dire depuis deux semaines seulement, vous avez déjà pu anticiper des blessures, voir que des grosses tête de série n’étaient pas forcément dans leur assiette et allait déclarer forfait. Par exemple, Djokovic et Nadal sont testés à Kooyong en tournoi d’exhibition pour voir si leur coude et genou respectifs tenaient. Apparemment, c’est le cas mais attention, c’est différent entre en tournoi d’exhibition et un tournoi du Grand Chelem où il faut jouer 5 sets !

P-Y : Gasquet n’a pas fait quelque chose ?

B : Si. Les français ont fait un bon début de saison

P-Y : Une bonne préparation !

B : Une bonne préparation. Il y a Gilles Simon, Gaël Monfils…

P-Y : Tous deux ont remporté un tournoi

B: Ce ne sont pas non plus des tournois du Grand Chelem mais ça va faire toujours du bien au moral !

P-Y : Des ATP 250, c’est sympa ! Monfils a je crois gagné 1,5 millions

B : Ah oui, c’était dans un pays du Golfe donc la dotation est importante. Et Gilles Simon a aussi gagné un tournoi. On a toujours tendance à dénigrer les joueurs français mais force est de constater qu’ils sont plutôt en forme en ce début de saison. Même s’il faut toujours faire attention avec nos chers français : Simon a perdu au premier tour au tournoi suivant sa victoire ! C’est un peu sur courant alternatif et ne sont pas les favoris de l’Open d’Australie.

P-Y : Après les value françaises, voyons alors les autres.

B: Il n’y a pas vraiment de value chez les français. Les cotes ont un peu baissé, comme pour Monfils après sa victoire par exemple, parce qu’il est en forme. Si les blessures le laissent tranquille, on sait qu’il a un physique hors normes. Il n’a encore jamais gagné de tournoi majeur mais qui il peut le faire un jour, comme Čilić l’a fait. Ça va être compliqué cette année je pense mais il peut aller loin, vu qu’il manque quand même du monde chez les favoris. Et tous les gros favoris ne sont pas tous en forme.

Qui est en forme ? Mister Roger, puisqu’il vient de gagner la Hopman Cup, associé à Bencic – une bonne préparation avec ce tournoi. Sa cote a bien chuté puisqu’on pouvait l’avoir à 3,50 alors qu’elle est maintenant à 2,75 maximum après le forfait d’Andy Murray, tout comme Nishikori.

Est-ce que le coude de Djokovic et le genou de Nadal vont tenir ? Point d’interrogation. Tout cela fait qu’il vaut mieux privilégier quelqu’un qui est en forme comme Federer qui carbure pas mal pour le moment. Comme l’année dernière d’ailleurs !

Après, Grigor Dimitrov qui a un peu le même jeu que Federer, a gagné le Masters de Londres en fin d’année, il faut le rappeler. Même s’il a battu Goffin en finale, ce qui prouve que les favoris n’étaient pas forcément là parce que blessés ou fatigués.

Zverev est assez en forme lui aussi mais il vient de prendre 6-2, 6-0 dans les 2e et 3e set contre Federer en Hopman Cup donc il y a quand même un petit niveau d’écart !

Pour Juan Martín del Potro, il faut voir si son poignet tient. Nick Kyrgios vient de gagner un tournoi chez lui en Australie. Donc qui sait ? S’il est un peu plus solide dans sa tête, il peut faire quelque chose. Mais j’en doute car il est vraiment atypique.

David Goffin, j’y crois. Il n’a pas encore perdu un match cette année. Et il a notamment battu Zverev. Et on a vu ce qu’il a fait en Coupe Davis. Heureusement qu’il n’y avait pas un deuxième comme lui sinon on aurait paumé ! Il marche un peu sur l’au malgré un genou un peu récalcitrant.

Dominic Thiem vient de perdre en exhibition contre Djokovic mais il ne faut pas en tenir compte parce qu’il était malade. Marin Čilić est capable de faire un exploit sur un tournoi mais je n’y crois pas pour cette année. Stan Wawrinka est en méforme totale. On arrive ensuite à Kevin Anderson Gaël Monfils, Tsonga… j’ai du mal à y croire.

En gros, pour moi, j‘avais déjà pris Roger Federer vainqueur, parce que pour moi il est en forme et comme pour les chevaux de course, la forme prime. En 2, je mettrais Dimitrov, Goffin ou Kyrgios. Le vainqueur devrait être un de ces quatre là. J’ai du mal à voir Djokovic tenir sur la longueur. S’il commence à avoir mal, il ne va pas forcer parce qu’il a toute la saison à tenir ensuite. Même chose pour Nadal s’il sent qu’il n’est pas très en forme.

Je préfère donc jouer sur des joueurs qui ont quelques kilomètres dans les jambes et laisser Djokovic er Nadal de côté. Et dans deux semaines, ce sera Djokovic-Nadal en finale ! Quand on fait de la radio, on peut garder les bandes et les réécouter après ! Mais c’est pas grave !

En tout cas, voilà mon analyse sur l’Open d’Australie hommes.

 

Open d’Australie – tournoi féminin

P-Y : De grandes disparités chez les hommes mais aussi des valeurs sûres. Chez les femmes par contre, c’est plus équilibré. Pas une joueuse ne sort du lot au niveau des cotes. Comment faire alors ? C’est pour cela que tu ne vas pas du tout sur le tournoi féminin du coup ?

B: Ça m’arrive de prendre des paris long terme sur le tennis féminin. Mais là, la favorite Serena Williams a annoncé qu’elle ne ferait pas le tournoi. Toutes les cotes des autres joueuses ont alors chuté. C’est normal, c’est le principe des vases communicants comme je l’ai déjà expliqué. Et on se retrouve avec plusieurs favorites à une cote de 8 ou 9 : Plíšková, Halep, Muguruza et Svitolina. Ensuite à 12, on a Sharapova, Wozniacki, Kerber, puis on monte à 17-18 avec Kvitová… Il n’y aucune grosse favorite qui se dégage.

Ma petite value, Julia Görges, reste sur je ne sais plus combien de victoires d’affilée. Elle restait sur deux victoires l’an dernier lors des deux derniers tournois auxquels elle a participé et elle vient d’enchainer cette année avec un troisième tournoi en battant Wozniacki en finale. Elle avait une jolie cote à 30-35-40 qui a baissé autour de 20. Elle est sur une série impressionnante mais toute série est faite pour se terminer. Si j’avais eu quelque chose à mettre, c’était sur elle. Je ne l’ai pas prise mais c’était la value chez les femmes.

Sinon, une favorite autour de 9 alors que chez les hommes, Federer est favori à 2,75, cela montre que c’est vraiment beaucoup plus serré chez les femmes que chez les hommes.

P-Y : Il y a des choses à faire sur le double, le double mixte ? Tu t’es déjà intéressé à ces tableaux ?

B: Personnellement, non. Quand on est expert tennis, c’est sûr qu’on peut tirer son épingle du jeu sur le double. C’est une spécialité. Donc oui, on peut gagner de l’argent sur le double mais c’est toujours pareil, il faut s’y connaître. Et puis les paires changent, donc ce n’est pas forcément évident. Quelqu’un qui a un rendement avec un joueur X n’aura pas forcément le même rendement associé au joueur Y. C’est ce qu’on appelle la complémentarité. Si c’était vraiment tout le temps les mêmes double, mais ce n’est pas toujours le cas donc ce n’est pas évident.

Foot – Ligue 1

pronos ligue 1 bon parieurP-Y : On revient au foot et à la Ligue 1 avec la reprise du championnat de France ce week-end après la trêve. Les équipes de Ligue 1 ont repris la compétition le week-end dernier avec la Coupe de France. On pense à nos amis rennais qui n’ont pas vu le match avec l’histoire d’Eurosport. Et en bon finistérien, on est super heureux de voir les thoniers de Concarneau faire encore une fois bonne figure en Coupe de France. Concarneau affrontera Granville en 1/16e de finale, la surprise de ces 1/32e qui a éliminé Bordeaux. Voilà pour le contexte.

Dans cette journée, en début d’année, avec la reprise de la compétition, y a-t-il quelque chose qui t’intéresse ?

B: C’est toujours une période délicate après la trêve des confiseurs. C’est une période de transferts, des équipes vont bouger, des joueurs se demandent s’ils vont partir ou pas. Cela joue psychologiquement même pour un joueur pro. Cette première journée juste après Noël, c’est toujours casse-gueule et très compliqué. Je fais généralement l’impasse à moins de trouver un bon truc à jouer. Et là, en ayant analysé un petit peu cette journée, j’ai vraiment du mal à dégager des choses. Monaco en draw no bet à l’extérieur à Montpellier peut-être, mais… Falcao va-t-il jouer ? Montpellier est capable de créer un petit exploit. Bref, rien d’intéressant ne ressort vraiment. Je sais que tu as une analyse mais moi je me réserve pour le championnat d’Espagne.

P-Y : Ah non mais moi je suis en mode n’importe quoi. Et tu vas me corriger j’espère.

B: On t’écoute. Tu as repéré quelque chose ?

P-Y : Sur les dernières semaines en fin d’année dernière, on avait pas mal accentué nos recherches sur Saint-Etienne et de Bordeaux. Donc j’ai regardé ces équipes qui étaient sur une dynamique assez mauvaise avec des enchaînements de défaites.

B: C’est ça

P-Y : Et là on a Troyes-Bordeaux. J’ai regardé ce que faisait Troyes à domicile et c’est pas catastrophique. Du côté de Bordeaux, pas de changement d’entraineur… La victoire de Troyes est coté à 3,15, le Nul à 3. On fait un draw no bet, non ?

B: Sur Troyes ?

P-Y : Ouais

B: Typiquement le match que je ne touche pas. Tu as dit 3,15-3,20, 3 pour le Nul et Bordeaux est à 2,20-2,30. Quand tu vois des cotes super équilibrées comme ça…. C’est vrai que Bordeaux en ce moment… J’aime bien de Préville mais il ne fait pas grand-chose cette année. J’apprécie Gourvennec comme entraîneur. Quelqu’un qui ne connaît pas le championnat se dit : “Bordeaux en draw no bet, c’est pas mal ! “. Mais je n’y touche pas parce qu’ils sont capables de perdre à Troyes. Pour moi, quand je réfléchis au scénario du match, Troyes peut gagner, Bordeaux peut gagner et il peut vraiment y avoir match nul.

Je préfère rester en retrait sur ce match en particulier et sur cette journée.

P-Y : Et ce Troyes-Bordeaux, on peut l’envisager en double chance ?

B: Si je comprends bien, tu penses à 1 N, Troyes ou match nul. Bordeaux, vu la cote, a 50% de probabilités de gagner le match – j’arrondis puisque la cote est supérieure à 2. Donc voilà. Le scénario du match est illisible, ça peut partir dans tous les sens… Bordeaux peut vraiment gagner à Troyes, ce n’est pas impossible du tout malgré qu’ils ne jouent pas super bien. Ils peuvent aussi perdre ou faire le nul… Quand les matchs sont trop équilibrés comme ça, franchement : passez votre chemin. À moins d’avoir une info. D’apprendre qu’il y a la grippe à Bordeaux et qu’ils vont aligner l’équipe junior. Sinon, laissez tomber ce match. J’allais vous dire de juste le regarder à la TV mais même pas. Troyes-Bordeaux, je ne regarderais pas ça. Laissez le courir et regardez le résultat à la fin.

P-Y : Comme rien ne t’intéresse en Ligue 1, tu es parti sur les championnats étrangers

Mon prono sur la Liga Espagnole

parier sur le foot paris sportifsB: Oui. Je prends un peu de temps quand même pour analyser ce qui semble intéressant et je suis tombé sur un Eibar-Atletico Madrid en Liga espagnole

P-Y : Je suis asse curieux de voir ce que tu vas nous proposer parce que Eibar, ce n’est pas n’importe quoi cette année

B: C’est pour ça. L’Atletico Madrid est 2e du championnat, à bonne distance de Barcelone, Eibar est 6e ou 7, donc ce n’est pas n’importe quoi. Mais en fouillant un peu, j’ai vu que depuis 2014 que Eibar est en première division espagnole, Eibar n’a jamais gagné contre l’Atletico en 8 matchs, que ce soit en championnat ou en coupe. C’est un petit échantillon, ce n’est pas représentatif, on est d’accord. Mais peut-être aussi que Eibar a du mal contre le jeu particulier de l’Atletico. Comme au basket quand une équipe joue en zone contre une équipe qui n’a pas l’habitude de ce système.

J’ai regardé le classement à domicile et à l’extérieur. Eibar à la maison, c’est 9 matchs, 5 victoires, 2 nuls et 2 défaites, 17 buts marqués et 10 encaissés. L’Atletico Madrid à l’extérieur est 2e avec une seule défaite conte l’Espanyol de Barcelone juste avant Noël. Ils ont marqué 17 buts et en ont encaissé seulement 5.

Dans le scénario du match, j’ai du mal à voir l’Atletico Madrid perdre. Je les vois au pire faire match nul. OK, Diego Costa sera surement suspendu vu qu’il a pris deux jaunes donc rouge pour son retour

P-Y : C’est ce qu’on appelle un retour gagnant !

B: Et en plus ils ont gagné 2-0 contre Getafe, je crois. Mais il y a toujours Griezmann devant, Gameiro peut aussi bien dépanner. Bref, j’estime que l’Atletico Madrid n’ira pas perdre à Eibar et ramènera au minimum un match nul. Donc je pars sur le draw no bet à une cote autour de 1,40. J’estime que c’est pas mal du tout. Alors, oui, Eibar c’est correct cette année mais ils ont déjà perdu 2 fois et fait 2 nuls à domicile, en prenant 10 buts. Quand l’Atletico Madrid en marque 17. Donc au pire, il va y avoir du 1-1. j’essaie toujours de me projeter et de deviner le scénario du match en fonction des stats et des joueurs en présence. Ils ont aussi un très bon gardien de but, Oblak – le PSG était d’ailleurs dessus en fin d’année dernière – et l’Atletico n’a pris que 5 buts à l’extérieur. Donc pour les battre, cela veut dire qu’il faut en marquer deux puisqu’ils arrivent toujours à marquer à l’extérieur. Et je ne vois pas Eibar gagner 2-0 ou 2-1, donc je prends l’Atletico Madrid en draw no bet.

P-Y : Merci Benoît pour ce prono. On termine avec un pari long terme sur le classement des meilleurs buteurs en Italie.

Classement des meilleurs buteurs en Italie. 

B: Je voulais vous parler du classement des buteurs. Ce n’est pas un pari mais juste un suivi. On est en milieu de championnat. J’avais donné dans mon Club un pari long terme. Je voyais une belle value sur Immobile à une cote de 20-21 en septembre. Aujourd’hui, il est en tête du classement avec 20 buts. Et sa cote est à 1,75 donc la value est là. Il vient d’aligner un quadruplé à SPAL et a repris 2 buts d’avance sur Icardi avec qui il est à la lutte. La cote d’Icardi est de 2,3 et celle du 3e, Dybala est à 20,26. Pourquoi alors qu’il n’est pas loin avec 14 buts ? Tout simplement parce que Dybala vient de se claquer, sera absent 1 mois et va donc louper au moins 4 matchs de championnat. Quagliarella de la Sampdoria est 4e  avec 12 buts donc à 8 buts d’Immobile. Et je ne le vois absolument pas passer devant. Viennent ensuite Mertens, Dzeko. Puis Higuain qui a seulement 9 buts. Il va sans doute faire une meilleure deuxième partie de saison mais de là à rattraper Immobile. Surtout qu’Immobile tire les pénaltys aussi.

Je suis en pleine réflexion pour savoir si je couvre ou pas sur Mauro Icardi autour de 2-2,3. Ça peut être intéressant pour essayer d’assurer 10 ou 11 unités à peu près. Voilà, c’était juste pour faire un petit point avec vous. Il y a des choses comme cela à faire en pari long terme sur les buteurs tous les ans. Cette année, c’était en Italie. J’ai aussi pris Messi meilleur buteur en championnat espagnol et il est en tête de 6 ou 7 buts aujourd’hui.

P-Y : Merci Benoît. Pariez-gagnant, c’est terminé pour cette semaine. On se donne rendez-vous la semaine prochaine. D’ici là, ne faite pas n’importe quoi. Et tu as un message.

B: Bon rétablissement à Damien qui est malade. On pense bien fort à lui. C’est aussi pour cela qu’on n’est pas filmé, puisque c’est lui le technicien pour les vidéos.

P-Y : Le message est passé, merci Benoît. À la semaine prochaine

B : Au-revoir à tous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *