Pronos NBA : Conférence Est

Dans cette émission, je vous donne mes pronos NBA et nous analysons la saison à venir de NBA avec Brice Vounang, ex capitaine de l’équipe du Cameroun. La semaine dernière, nous avions étudié la Conférence Ouest (cliquez ici pour lire l’article). Cette semaine, nous nous attaquons donc à la conférence est.
Soyez attentifs, mes pronos NBA sont à la fin de la vidéo !

Analyse des équipes de la conférence Est de NBA :

Avec Brice Vounang, ex capitaine de l'équipe du Cameroun, nous vous donnons nos analyses et nos pronos NBA sur la conférence Est !

Cleveland Cavaliers

Benoit : Honneur au champion en titre avec “King” James, Kyrie Irving, Kevin Love, etc. Ils sont toujours les favoris cette année de la Conférence Est selon toi ?

Brice : Oui, sans aucun doute. En plus de leur puissance d’attaque, ils ont engagé quelques éléments très intéressants comme Mike Dunleavy qui vient de Chicago. C’est un joueur assez costaud, un “role player” comme on dit aux USA, c’est-à-dire un joueur d’équipe là pour bosser pour le bien de l’équipe. Ils ont aussi rajouté une pile électrique, Chris “Birdman”Andersen et les jeunes qui sont arrivés ne sont pas mal non plus.

Benoit : Ils ont perdu Mozgov dans la raquette

Brice : Chris Andersen le remplace. Et puis Mozgov ne jouait déjà plus en fin d’année dernière.

Benoit : Ils ont aussi réussi à faire conserver Smith.

Brice : Je n’étais vraiment pas inquiet de ce côté-là. Vu les relations qu’il a avec Lebron James, il était hors de question qu’il parte. Il suffisait d’ajouter un zéro par ci ou par là à son contrat.

Toronto Raptors

Benoit : La franchise Canadienne et ses deux All -Stars, qui a fini l’an dernier avec 56 victoires, soit seulement une victoire de moins que Cleveland. Comment la vois tu cette année ? Ils vont se maintenir ? Ils ont eu quelques départs notamment en défense…

Brice : Ils ont eu un gros départ, Bismack Biyombo, qui avait très bien remplacé Jonas Valančiūnas pendant les playoffs – on savait qu’il allait défendre, prendre les rebonds, contrer. Sans lui, on ne sait pas ce que cela va donner. Valančiūnas est un très bon attaquant mais pour la défense..  À voir comment ils vont faire. Ils ont aussi engagé Pascal Siakam un jeune Camerounais. Mais c’est vraiment l’année où Kyle Lowry, Terrence Ross et DeMar DeRozan doivent prouver qu’ils sont effectivement des All-Stars. Ils ont fait l’an dernier la meilleure saison de l’histoire de Toronto, ils sont allés loin en playoffs…

Benoit : Alors qu’ils perdaient d’habitude au premier tour des playoffs

Brice : Voilà, ils n’étaient jamais allé aussi loin ! Cette année, c’est la saison de la confirmation. Mais ils ont de quoi faire;

Miami Heat

prono nba miami

Benoit : L’équipe de Floride, troisième l’an dernier de la Conférence Est avec 48 victoires. Je ne pense pas qu’ils atteignent cette place cette année car la donne a changé – ils ont perdu du monde et pas n’importe qui…

Brice : Oui. Ils ont perdu Dwyane Wade “l’enfant du pays” qui est retourné à Chicago, sa ville natale.

Benoit : C’est vrai que Chicago, c’est aussi chez lui !

Brice : C’est devenu la mode depuis Lebron James, tout le monde veut rentrer chez soi ! Je pense que Miami est dans un optique de reconstruction. S’ils sont en playoffs, ce sera une bonne saison, franchement.

Benoit : Je suis d’accord. Et  ça risque même d’être délicat… Je ne les vois guère mieux que 7e ou 8e…

Brice : C’est ça. Je ne les vois pas au-dessus non lus. Chris Bosh reste l’incertitude numéro 1 vu ses soucis de santé. Ce n’est pas sûr qu’il joue, ou peut-être une demi saison voire un quart de saison…

Benoit : Pour l’instant, Miami ne compte pas sur lui.

Brice : Non, ils ne comptent pas sur lui. Ils misent sur Hassan Whiteside. Ils ont aussi recruté Dion Waiters qui vient d’Oklahoma City. On sait ce qu’il vaut, mais bon… ils sont en phase de reconstruction, ils veulent faire progresser des joueurs comme Justise Winslow… il faut voir ce que va donner.

Benoit : Goran Dragić va être à la baguette aussi…

Brice : Ils n’ont pas le choix.

Benoit : Whiteside est un 5 un peu comme toi. Il est jeune, il a du potentiel comme on l’a vu l’an dernier. S’il confirme, ça peut être très bon. Il y a aussi Josh McRoberts… bref, il y a encore quelque bons joueurs mais les 48 victoires, c’est impossible à atteindre cette année. D’ailleurs les bookmakers ont placé le cut à 37,5 victoires.

Atlanta Hawks

Benoit : 48 victoires également l’an dernier. Et là aussi du mouvement.

Brice : Oui. Dwight Howard est revenu chez lui aussi – c’est la mode comme je le disais ! – et on espère qu’il va relancer sa carrière. Atlanta a perdu des joueurs c’est vrai mais l’effectif reste bon. Ils ont confié la maison au jeune allemand Dennis Schröder, qui est très intéressant. Il faut voir ce que son association avec Howard va donner. Et puis, ils ont quand même recruté Will Bynum ! Je ne sais pas s’il est encore le pétard ambulant qu’il a souvent été ces dernières année mais c’est très intéressant comme meneur. Ils vont aussi faire confiance à Kent Bazemore, qui ne fait que progresser de saison en saison. Et bien sûr, Paul Millsap va rester égal à lui-même. Ils ont également recruté Tiago Splitter. Il sort de blessures mais s’il retrouve le niveau qu’il avait aux Spurs, ça peut être très intéressant…

Benoit : Il y a “papy” Jarrett Jack aussi qui peut apporter son expérience. Et Sefolosha est toujours là en défense. Je pensais que ça allait être vraiment compliqué pour eux cette année mais pour toi, ils ne seront pas si loin que cela de leurs 48 victoires de l’année dernière et seront en playoffs.

Brice : Oui, je pense qu’ils seront en playoffs. Il fallait vraiment remplacer deux joueurs majeurs, le meneur et l’intérieur Horford qui est parti à Boston mais il y a du lourd qui arrive. Dwight Howard reste un joueur très massif, très fort à l’intérieur mais qui a tout à prouver – il ne fait que plonger depuis qu’il a quitté Orlando et il est temps qu’il se réveille !

Boston Celtics

Benoit : Une équipe qui a fini à égalité avec Atlanta l’an dernier mais qui pourrait finir devant car ils progressent aussi et se sont bien renforcés.

Brice : Sur les matchs amicaux, ils sont déjà premiers de la division.

Benoit : Avec 5 victoires et 1 défaite !

Brice : C’est vrai que les matchs amicaux, ça ne compte pas mais les victoires et les défaites, ça reste dans la tête, peu importe que ce soit un match amical ou pas. Avec le renfort de Al Horford – qui était je pense fatigué d’Atlanta et avait besoin de connaître autre chose –, je vois Boston se maintenir ou aller au-dessus. Après, on n’est jamais à l’abri d’une blessure ou d’une surprise mais ils ont de quoi faire. Et puis, il y a Isaiah Thomas, qui est pour moi un All Star.

Charlotte Hornets

Benoit : La dernière équipe avec 48 victoires l’an dernier. Est-ce qu’il vont continuer leur progression cette année ou pas ?

Brice : Je ne pense pas. Ils ont perdu Jefferson. Pour moi, une équipe qui perd un joueur comme Jefferson doit le remplacer. Mais il n’y a pas deux Jefferson en NBA donc c’est très compliqué…

Benoit : Ils ont pris Roy Hibbert qui est pour toi largement en dessous.

Brice : Oui. À moins que je ne me trompe. Et puis, Roy Hibbert et Spencer Hawes dans la même équipe franchement… Je ne sais pas à quoi servent ces deux grands là. Ils sont en dessous de leur niveau depuis quelques années…

Benoit : Tu penses que Charlotte risque d’avoir du mal à contenir les gros d’en face dans la raquette, quoi !

Brice : Ils vont avoir du mal ! Il faut avoir un intérieur qui puisse prendre le ballon, se créer son propre shoot pour mettre des points, pas seulement un intérieur qui sert juste de finisseur. Et ces deux là ne peuvent pas le faire, or sur toute une saison de NBA, ce n’est pas possible de n’avoir que des pivots finisseurs. Jefferson sait le faire lui – il arrête, il tourne, il travaille. C’est très important un pivot qui peut créer son propre shoot. Or ces deux pivots là, ils attendent qu’on fasse le travail pour eux, ils attendent la bouffe et ils avalent ! (rires)

Benoit : C’est intéressant. Je précise que tu étais un pivot qui shootait à 3 points. Je sais que tu n’aimes pas qu’on le dise mais je le dis ! (rires)

Brice : Mine de rien, tout le monde pense que Charlotte va confirmer mais vu que le secteur intérieur ne va pas être terrible, ça peut en fait être une surprise en négatif. Attention donc aux pronos NBA sur Charlotte.

Benoit ; Oui ! Après, il y a toujours Kemba Walker. Il suffit qu’il explose avec Nicolas Batum pour compenser la perte de points suite au départ de Jefferson et ça continuera à tourner. Mais la saison compte 82 matchs, pas un seul…

Indiana Pacers

pronos nba pacers

Benoit : Une équipe que j’aime bien et je pense qu’ils peuvent faire quelque chose cette année. L’an dernier ils ont fait 45 victoires et on les voit faire au moins la même chose puisqu’ils se sont aussi renforcés à mon avis. En plus, Paul George a bien récupéré de sa blessure – ses stats de l’an dernier le montrent. Comment les vois-tu ?

Brice : Effectivement, ils se sont bien renforcés. Ils récupèrent Paul George et il est en forme. Il complète Jeff Teague qui arrive d’Atlanta et Jefferson apporte l’axe qui manquait. Et il y a Kevin Séraphin, un pivot que j’adore. Il n’a pas encore vraiment décollé en NBA mais c’est un scoreur hors pair qui peut créer son shoot dans toutes les positions. Maintenant, à eux de nous montrer qu’ils sont prêts.

Benoit : Il y a aussi Monta Ellis, Thaddeus Young…

Brice : Tout le monde connaît la capacité de Monta Ellis à scorer. Il y a du beau monde pour faire une très belle saison et pourquoi pas, finir dans les quatre premiers.

Detroit Pistons

Benoit : Ils vont confirmer ou pas ? Ils ont eu un peu de mal dans les matchs de pré-saison. D’ailleurs, l’entraineur a tellement gueulé qu’ils ont joué sans faire de dribbles à l’entrainement cette semaine ! (rires)

Brice : C’est une jeune équipe qui a fait les playoffs l’an dernier – ce qui ne leur était pas arrivé depuis longtemps. Ça progresse énormément. L’axe est toujours en construction avec Andre Drummond et Reggie Jackson.

Benoit : Reggie Jackson est blessé je crois…

Brice : Oui. Il est arrêté six ou huit semaines. Cela va un peu les handicaper sur le début de saison mais je vois cette équipe se stabiliser voire progresser. L’équipe est jeune.

Benoit : Encore de bonnes chances d’être en playoffs donc.

Brice : Oui, ils ont de bonnes chances. Ils ont engagés Ish Smith aussi, un bon scoreur qui a porté les Sixers. Et bien sûr, Marcus Morris et toujours là…

Benoit : Il y a Caldwell-Pope aussi. Je regardais ses stats hier et il s’est réveillé. Ils devraient trouver un rythme de croisière en attendant le retour de Reggie Jackson.

Brice : Et il y a aussi Tobias Harris.

Chicago Bulls

Benoit : La première des équipes qui n’était pas en playoffs l’an dernier – c’est toujours bizarre de dire cela à propos des Bulls – avec 42 victoires. Ça va encore être compliqué cette année ? Tu les vois faire un peu mieux ? Ils ont récupéré du monde…

Brice : Je pense qu’ils peuvent faire mieux que l’an dernier. C’est vrai que Joakim Noah est parti mais il n’a pas beaucoup joué l’an dernier, ils ont recruté Rondo…

Benoit : Il faut voir comment il va être luné…

Brice : Voilà, qu’il ne pète pas de plombs ! Ils ont aussi récupéré Dwyane Wade…

Benoit : Mais ils ont perdu Pau Gasol !

Brice : Oui, ils ont perdus un très gros intérieur avec le départ de Gasol. Avec lui, ils n’ont déjà pas fait les playoffs et ils le remplacent par Robin Lopez donc… D’un autre côté, Jimmy Butler va monter en puissance je pense, ils ont récupéré Michael Carter-Williams, ce qui est une bonne chose pour eux. Ils sont obligés de se refaire une nouvelle équipe, mais ils peuvent disputer la 8e place pour les playoffs.

Washington Wizards

Benoit : D’année en année, ils déçoivent ! Il y a Wall, Beal, Gortat… comment les vois-tu cette année ? Encore à la lutte pour la huitième place mais ça va être compliqué…

Brice : Oui. Je ne sais pas quand les joueurs que tu cites vont passer un cap. Il faudrait peut-être qu’ils changent d’équipe. Ils ne font jamais une saison entière ensemble, il y en a toujours un qui se blesse… En plus, l’intérieur Nenê est parti à Houston, cela fait un costaud en moins. Le retour de Howard aurait compensé mais ce n’est pas le cas. Ils ont engagé le français Ian Mahinmi. À lui d’exploiter cette faille pour devenir titulaire, il en a les capacités.

Benoit : Si je devais me mouiller, je dirais que Washington n’ira encore pas en playoffs cette année. Je pense qu’ils vont avoir du mal vu les autres équipes. (Je vais donner mes pronos NBA à la fin de l’émission, car j’ai pris quelques pronos NBA sur le long terme).

Brice : C’est clair.

Orlando Magic

paris sportif orlando magic

Benoit : Ils se sont renforcés même s’ils ont perdus Oladipo.

Brice : Ils avancent tout doucement. C’est vrai que Oladipo est parti mais ils se sont renforcés dans la raquette avec Serge Ibaka et Bismack Biyombo, deux grosse présences défensives dans la raquette.

Benoit : Ça va déménager !

Brice : Ils vont intimider. Avec des joueurs comme ça, il faut ensuite trouver les piles électriques pour apporter les points. Evan Fournier aura de quoi faire. Jeff Green aussi est arrivé…

Benoit : Il faut qu’Evan Fournier confirme – il a fait une très bonne saison l’an dernier. Par contre, il ne faut pas cacher que cela va être compliqué pour les playoffs cette année, il manquera peut-être encore un petit quelque chose pour se hisser à la huitième place.

Brice : Un hold-up, c’est possible ! (rires)

Milwaukee Bucks

Benoit : Là encore, certains les voient faire un peu mieux que l’an dernier où ils ont fait 33 victoires. C’est une équipe jeune, avec Parker, Antetokounmpo le grec… il y a quelques joueurs de qualité mais est-ce que cela va suffire pour aller en playoffs ? On ne le pense pas. Peut-être l’an prochain…

Brice : Chris Middleton, leur meilleur joueur est déjà blessé, donc ça va être compliqué…

New York Knicks

Benoit : 32 victoires l’année dernière mais ils ont tout changé cette année – ils ont gardé Anthony et Porziņģis, engagé Joakim Noah et Derrick Rose. Mais on ne sait pas si la mayonnaise va prendre…

Brice: Ce sont des joueurs d’expérience. Je pense que c’est une bonne chose pour Derrick Rose, il était important qu’il change un peu d’air pour redonner un nouveau souffle à sa carrière. C’est possible que ça fonctionne bien avec Carmelo Anthony. Et il suffit que Joakim et lui aient la forme pour enflammer le Madison Square Garden. Un joueur comme ça capable d’enflammer le parquet et le vestiaire peut créer l’électrochoc qui manque à New York pour avancer dans le bon sens. Et puis ils ont pris du beau monde, avec notamment Brandon Jennings qui revient de blessure mais qui peut aller très vite quand il est bien.

Benoit : J’aime bien l’espagnol Hernangómez. Il sera sur le banc mais il fait de bons matchs quand il rentre.

Brice : Je veux souligner aussi la présence de J.P. Tokoto, un compatriote à qui je souhaite de faire une bonne saison.

Benoit  Je ne le connais pas.

Brice : Tu le découvriras. Il était à North Carolina dans l’université de Jordan. Très fort athlète, du talent.

Brooklyn Nets

pari sportif nba

Benoit : 21 victoires l’année dernière. Ça ne devrait pas être mieux cette année selon nous. S’ils refont autant de victoires, ce sera déjà très bien. Ils vont être à la lutte avec Philadelphie pour ne pas finir dernier… Ils ne f

Philadelphia 76ers

Benoit : J’ai vu que certains avaient l’espoir qu’ils commencent à enchainer quelques victoires… Ils ont du monde à l’intérieur mais ça ne suffit pas forcément.

Brice : Non, ça ne suffit pas. Avec Joel Embid, ce sera mieux que l’an dernier. À voir ensuite s’il n’y a pas de blessés…

Benoit : Embid, qui est camerounais, joue davantage – 20 minutes par match – et commence à avoir des stats intéressantes. Mais ils ont fait 10 victoire l’an dernier, tout proche du record de 9 donc… Ils devraient être peut-être autour de 20 victoires cette année….

Pronos NBA – Paris long terme

Voilà, on a fait le tour de la Conférence Est. Pour les pronos NBA, Brice et moi avions pris :

  •  Philadelphie : moins de 27, 5 victoires. La cote est @1.7 sur pinnacle. Indice de confiance 4/5.
    C’était il y a trois semaines, mais depuis le cut est descendu à 22,5. C’est un peu moins bien mais on peut estimer qu’on a encore une belle value.
  • Miami : moins de 37, 5 victoires, cote @1.8 chez pinnacle. Indice de confiance 4/5. L’an dernier ils ont fait 48 victoires mais on vous a expliqué ce qu’il s’est passé à Miami.
  • Indiana : plus de 44,5 victoires, cote@1.7 sur pinnacle. Indice de confiance 3/5 Nous pensons qu’ils font faire au moins aussi bien que l’an dernier (45 victoires) vu leur effectif.
  • Détroit plus de 45.5 victoires, cote @1.9, indice de confiance 2.5/5
  • Toronto plus de 50.5 victoires à 1.9, indice de confiance 3/5
  • Milw moins de 37.5 victoires @1.9 3/5
  • Brook moins de 20.5, indice de confiance 2.5/5 (19.5)

Pour tous ceux qui n’ont pas pinnacle (et je pense que vous êtes beaucoup), cliquez ici pour accéder à une plateforme grâce à laquelle vous pourrez créer votre compte sur pinnacle. Vous aurez ainsi accès à de meilleures cotes pour vos pronos NBA mais aussi pour tous vos autres pronos ! Pour gagner avec les paris sportifs, il faut penser à avoir de nombreux comptes chez les bookmakers et à comparer les cotes !

La semaine prochaine

La semaine prochaine on parlera tennis et de football avec des previews sur des matchs de Ligue 1 par notre spécialiste de chez ligue1expert. Donc ne loupez pas l’émission !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires