Analyse de la NBA + mes PLT NBA et mes pronos foot du week-end !

Cette semaine, on va traverser l’Atlantique en direction de la NBA, le basket professionnel aux États-Unis. J’ai le plaisir d’accueillir comme invité l’ancien capitaine de l’équipe de basket du Cameroun Brice Vounang, qui est un ami et un spécialiste du basket américain. Un des ses amis, Luc Mbah a Moute, joue encore en NBA cette année – il est passé cette année des L.A. Clippers aux Houston Rockets. Nous verrons ensemble les forces et faiblesses en présence et nous vous donnerons quelques PLT (paris long terme) en fin d’émission.

Je tiens aussi à préciser que la nouvelle configuration de l’émission devrait commencer la semaine prochaine. On y travaille.

Le point sur la NBA :

NBA Brice VounangB : – Bonjour Brice.

BV : – Bonjour Benoît, tu vas bien ?.

B : – Écoute, je vais bien en ce début de saison NBA. La pré-saison est commencée ? Il n’y a eu quelques de matchs et les équipes commencent çà entrer petit à petit dans la saison. Tu as regardé quelques matchs ?

BV : – Oui, j’ai regardé. C’est important la pré-saison. Ça donne la température, les équipes sont en train de se roder au fur et à mesure.

Conférence Ouest

nba conférence ouestB : – On commence par la Conférence Ouest. Qu’est-ce qu’on peut déjà en dire cette année ? À ton avis, c’est une conférence qui s’est renforcée ou affaiblie par rapport aux transferts de joueurs ?

BV : – Pour moi la Conférence Ouest s’est renforcée énormément car beaucoup de stars de l’Est sont passés à l’Ouest.

B : – Des exemples ?

BV : – Du côté d’Oklahoma City, ils prennent Carmelo Anthony et Paul George. C’est énorme !

B : – Avec Russell Westbrook, cela fait un trio qui a de la gueule sur le papier !

BV : – Oklahoma City, ce n’est plus la même musique

B : – On est d’accord ! Même si ça reste dans la même conférence, il y a aussi Chris Paul qui est passé des Clippers à Houston.

BV : – Oui. Les Rockets se sont très bien renforcée aussi.

B : – À surveiller donc.

BV : – On peut aussi citer Butler, la star de Chicago est parti à Minnesota. D’un autre côté, Hayward est pour moi la star qui a quitté la conférence Ouest puisqu’il a quitté Utah pour rejoindre Boston. Mais par rapport à tous les changements qu’on a cités plus Mozgov et Brook Lopez qui se croisent entre Los Angeles et Brooklyn.

B : – Mozgov est parti à Brooklyn et Brook Lopez vient à Los Angeles.

BV : – Oui. Mais ça renforce l’Ouest aussi.

B : – On reviendra sur Brooklyn tout à l’heure pour un pari long terme. Pour ne rien vous cacher, on a déjà discuté avec Brice de la NBA il y a une dizaine de jours. On a travaillé dessus pendant une heure et demie en regardant les cuts que les bookmakers donnaient. Et on a trouvé quelques choses intéressantes. Brice m’avait vraiment convaincu sur cette équipe de Brooklyn.

Pour les Lakers, est-ce que cela va être l’année du renouveau ou va-t-il encire falloir attendre un peu ?

BV : – Par rapport aux quatre dernières année, c’est un petit renouveau pour eux. Ils ont un bon recrutement, avec des jeunes qui avancent bien. La preuve en est que le cut est monté très haut cette année.

B : – C’est vrai que le cut était donné à 33 victoires. Avec un cinq majeur avec Randle, Lopez, Ingram, Lonzo Ball et Caldwell-Pope qui arrive de Detroit. Ils ont perdu Mozgov, Russell et Nick Young. Brook Lopez dans la raquette, ça va beaucoup aider !

BV : – C’est sûr !

B : – C’est un bon joueur, je l’aime bien. Le cut des Lakers augmente tous les ans pour le nombre de victoires. Ça vaut dire aussi que l’équipe s’améliore.

BV : – Et puis ils ont recruté à la dernière minute Andrew Bogut, un intérieur très défensif qui va leur permettre d’encaisser moins de points. Avec lui dans l’effectif, ça change beaucoup de choses. C’est un champion NBA donc ce n’est pas anodin.

B : – Il était à Cleveland mais il s’était blessé

BV : – Oui, lors du seul match qu’il a joué avec eux !

B : – Malheureusement. Est-ce que cela aurait changé la physionomie de la finale ? Je ne pense pas mais c’était quand même un joueur important.

On va voir ce que cela va donner cette année pour les Pelicans de La Nouvelle Orléans de Davis et Cousins, avec Rondo qui arrive en meneur. On le connaît, c’est tout blanc ou tout noir avec lui. C’est un caractériel. Mais il a de l’or dans les mains quand il veut. Il y a aussi Jrue Holiday. Ils peuvent viser les playoffs.

BV : -Tout à fait. Ils ont un très gros avantage avec deux grand intérieurs. Ça aide beaucoup. Le recrutement de Rondo est un gros plus pour eux parce que cela fait déjà quelques année qu’il patauge un peu. Je pense qu’il aura à cœur de montrer le Rondo qu’on a connu à Boston. Il y a deux tiges qui aiment le ballon devant, lui il va leur passer les ballons.

B : – Deux tiges (rires) ! J’aime bien l’expression ! La NBA avait évolué vers du “Small Ball” – aligner cinq joueurs de taille moyenne. Tu penses qu’on peut revenir à des intérieurs qui dominent ou pas ?

BV : – La NBA ne fait que s’adapter. Si la NBA reste sur du Small Ball, c’est parce qu’il n’y avait plus assez de grands très dominateurs, comme à l’époque des Shaquille O’Neal, Hakeem Olajuwon…

B : – Toute ma jeunesse !

BV : – Il n’y a plus de grands comme cela. Aujourd’hui, un joueur comme Joel Embiid a le profil pour remplir ce rôle mais tant qu’il ne pourra pas faire une saison entière, c’est compliqué. Mais les petits en ont profité et il fait s’adapter. Une équipe comme Golden State Warriors joue parfois avec Draymond Green en poste 5 alors qu’il fait à peine 2 mètres ! C’est pour aller très vite. À l’époque où la NBA était dominé par les grands, on ne gagnait pas les matchs avec le tir à 3 points. Aujourd’hui encore, un des meilleurs coachs de la NBA comme Gregg Popovich est convaincu qu’on ne peut pas gagner les matchs avec des tirs à 3 points. même si Golden State Warriors lui prouve le contraire depuis trois ans.

B : – C’est pour ça aussi qu’on voit des intérieurs un peu polyvalents qui shootent aussi à trois points

BV : – Exactement. C’est devenu à la mode

B : – J’ai le souvenir lors du dernier championnat d’Europe de Porzingis qui s’écarte pas mal et shoote à trois points. Et il a un bon taux de réussite en plus.

BV : – Le MVP de la finale NBA cette année était Kevin Durant. Il a quelle taille ? Celle des pivots

B : – Il ne joue pas pivot mais il a la taille des pivots, on est d’accord.

BV : – Et il aligne les 3 points

B : – C’est pour cela qu’il est très fort en défense parce qu’il a une amplitude plus importante que la moyenne des joueurs à son poste, donc forcément ça aide.

Du côté de Houston, ils ont engagé Luc Mbah a Moute pour faire un peu de défense. Comment sens tu la saison ? Pour moi, Houston sera dans le Top 3 de la Conférence Ouest.

BV : – Oui. Ils vont titiller les Spurs pour la deuxième place de la Conférence. Ils se sont renforcés là où il le fallait puisqu’il avait des soucis au niveau défensif. Quand on a un système de basket où on shoote en 5 secondes, on est obligé d’encaisser beaucoup de paniers car il faut défendre tout de suite. Ils ont recruté Luc Mbah a Moute, qui est capable de défendre sur l’ailier adverse du 3 au 5 et P. J. Tucker de Toronto qui est aussi un défenseur très fort. Chris Paul a été échangé avec Beverley qui est un défenseur très teigneux mais Chris Paul est aussi très bon en défense. Il l’a prouvé dans le match de pré-saison contre Oklahoma City en volant deux ballons dès le début du match.

B : – Je n’ai pas vu ce match. Il y a eu combien ?

BV : – Les Rockets ont presque marché sur Oklahoma

B : – Cool ! Je dis ça parce que j’ai un pari long terme à 20 sur Houston vainqueur de la NBA. Je n’y crois pas trop mais c’était une value. Ils sont maintenant à 10 ou 11.J’espère que Harden et Chris Paul vont réussir à se partager le ballon. Mais ils sont suffisamment intelligents pour ça

BV : – Chris Paul n’a plus 20 ans. Je pense qu’ils sont assez âgés aujourd’hui pour comprendre qu’il faut partager le ballon pour gagner.

B : – Rapidement pour les autres équipes : Dallas avec Papy Nowitzki, ça va être compliqué…

BV : – Dallas continue son chemin de croix en attendant que Nowitzki parte.

B : – Denver s’est bien renforcé avec des jeunes comme Jokić et devrait aller en play-offs cette année. Les Clippers vont avoir du mal parce qu’ils ont perdu pas mal de monde. Et si jamais Griffin se blesse… Pour moi, les Memphis Grizzlies vont être moins bons que les années précédentes – ils ont perdu Z-bo, Tony Allen et Vince Carter a 40 ans… Ils ont récupéré Mario Chalmers et McLemore mais pour moi, ça va être compliqué d’aller en playoffs cette année pour Memphis alors qu’ils y sont tous les ans depuis longtemps. Minnesota, La Nouvelle-Orléans et Oklahoma peuvent jouer les playoffs. Portland, ça peut passer. Sacramento, ça va être compliqué

BV : – Z-bo est à Sacramento

B : – Oui, avec Vince Carter. Mais ça ne va pas être simple car comme on l’a dit, la Conférence Ouest est très dense et il faut être vraiment bon. San Antonio sera en playoffs. Les Utah Jazz de Rudy Gobert ont perdu Gordon Hayward… Il faut voir, ils peuvent peut-être prendre la huitième place

BV : – À Rudy Gobert d’être le patron de l’équipe maintenant

Conférence Est

NBA conférence estB : – On se rapproche de chez nous. Qui est le favori pour toi : Cleveland ? Boston ?

BV : – À l’Est, le favori c’est Cleveland

B : – Ils viennent en plus de recruter Dwyane Wade, un bon petit joueur ! (rires)

BV : – (rires) C’est un excellent leader. Et en plus il a gagné trois championnats donc il sait comment faire. Il n’a plus l’âge pour jouer comme il le faisait à 25 ans mais ce qui est sûr, c’est qu’il apporte une value à Cleveland pendant le temps où il est sur le terrain. Il a accepté que Lebron James prenne les rênes de son équipe à Miami pour gagner donc je ne pense pas qu’il vienne à Cleveland pour mettre des bâtons dans les roues.

B : – On refait le duo de Miami.

BV : – Oui. Et aux dernières nouvelles, Cleveland a remis Kevin Love en poste 5 et Crowder le remplacera en ailier dans le 5 de départ parce que c’est un défenseur très fort

B : – On a Lebron James, Dwyane Wade et Derrick Rose !

BV : – Maintenant, le truc c’est de gérer tout ça. Actuellement, on a l’impression de retrouver le Derrick Rose de Chicago tellement il pète le feu. S’il continue comme ça, ça va être compliqué quand Isaiah Thomas va revenir de blessure.

B : – Ils ont perdu Irving, ils ont pris Isaiah Thomas. C’est un peu moins fort mais ça reste très bon quand même. L’effectif de Cleveland cette année reste vraiment très costaud. Je pense que le banc peut faire la différence sur Boston. Le 5 majeur de Boston est composé de Morris, Horford, Brown, Hayward et Irving et je pense que c’est un cran en dessous de Cleveland. Et pour toi Brice ?

BV : – Boston est une très bonne équipe. Mais tout le monde ou presque est parti et ça prend du temps pour que la mayonnaise prenne. Autre problème : ils n’ont pas de grand. Le seul intérieur est Al Horford qui fait 2,08 mètres. Ils n’ont pas vraiment d’intérieur massif dans la raquette pour bousculer les autres. Ceci dit, il ont de très bons jeunes, plus Irving et Hayward et Morris est une très bonne recrue avec Marcus Morris. Comme l’année dernière, je vois assez bien Cleveland ne pas disputer la première place de Conférence à Boston. Ça ne les intéresse pas. Ils sont plus intéressés par le duel avec Golden Stat Warriors.

B : – Rapidement ensuite :

  • Atlanta Hawks s’est pas mal affaibli et ça va être compliqué. Il reste Schröder mais il ne pourra pas tout faire tout seul – et il a joué l’Euro en plus, donc à voir dans quel état il sera.
  • Charlotte avec Nicolas Batum peut aller en playoffs.
  • Les Bulls se sont très affaiblis et ça va être très compliqué.
  • On a ensuite Detroit, Indiana… Miami avec Dragić, champion d’Europe avec la Slovénie et Whiteside. Il sont quand même fini sur 30 victoires et 11 défaites sur les 40 derniers matchs l’an dernier donc ils avaient trouvé une bonne vitesse de croisière.
  • À Milwaukee, une pensée pour Antetokounmpo qui a perdu son frère. On ne sait pas quand il va revenir.
  • Les Knicks de New York ont Porziņģis mais ils ont perdu Carmelo Anthony. Pour Orlando et Fournier, ça va être compliqué d’aller en playoffs.
  • À Philadelphie, Joel Embiid a rejoué apparemment. Il faut espérer qu’il arrive à faire une saison complète.
  • Toronto reste avec son duo DeRozan-Lowry épaulés par Ibaka, Valančiūnas et C. J. Miles qui vient d’arriver. Ils iront normalement en playoffs.
  • Enfin, Washington reste aussi costaud avec Wall, Beale et Porter. Ils arrivent en playoffs tous les ans, en demi finale de conférence mais on attend que ça aille plus haut.

D’ailleurs, je t’avais demandé qui tu voyais remporter la Division sud-est entre Washington, Miami et Charlotte. Et tu m’avais dit que tu voyais Washington. La cote était autour de 1,70. Tu restes là-dessus ?

BV : – Oui. Je pense que Washington, c’est costaud. Ils ont un effectif plus profond que Miami. J’aime bien leur équipe avec Morris et Gortat dans la raquette. Ian Mahinmi était blessé mais il revient bien. Ils ont bien terminé et ils sont bien lancés pour gagner cette division là.

B : – On revient vite fait sur Brooklyn. Tu m’as dit que le cut était sorti à plus ou moins 26,5 victoires. Mais pour toi, avec la perte de Brook Lopez et son remplacement par Mozgov, tu ne les voyais absolument pas atteindre les 26 victoires. Depuis, je suis allé voir quelque chose qui va t’intéresser : l’an dernier, Brook Lopez a été 21 fois le meilleur marqueur des matchs de Brooklyn et Brooklyn a gagné 20 matchs. Donc forcément, il a eu une part importante dans ces victoires. Je ne vois pas comment il vont pouvoir faire 26 victoires, même avec les arrivées de Russell (Lakers), Crabbe (Portland) ou DeMarre Carroll (Toronto). Le pari long terme serait donc en dessous de 26 victoires. Tu restes toujours là dessus.

BV : – Oui. Je pense que ça va être très difficile pour eux

B : – Je suis d’accord. Ce sera donc le deuxième pari long terme : Brooklyn avec moins de 26 victoires. Quelque chose à rajouter sur la saison ? Qui va gagner ?

BV : – Tant que les Warriors pourront continuer à shooter à 3 points comme ils le font, ça va être compliqué pour les autres. Mais avec le renforcement d’Oklahoma City, j’ai hâte de voir ce qu’il va se passer à l’Est. Oklahoma City, Golden State Warriors, Houston et les Spurs vont se manger, ça va être les playoffs avant les playoffs.

B : – Réglez vos réveils parce que vous l’aurez compris, il va falloir regarder des matchs de NBA cette année ! Merci à toi Brice, c’est toujours un plaisir de t’avoir dans l’émission. Et je te dis à une prochaine fois dans la saison, on fera sûrement un point à mi-saison

BV : – Ça marche.

Pronos football pour ce week-end

statistiques parier sur le footC’est la trêve internationale de football mais j’avais repéré deux paris possibles. Au départ, je pensais au Brésil en draw no bet en Bolivie. Après avoir mieux analysé, j’ai vu que les deux équipes n’ont rien à jouer – le Brésil a son billet pour la Russie et la Bolivie n’ira pas. Donc je me demande comment cela va se passer. C’est un peu un match de gala pour les boliviens mais les brésiliens dont normalement bien au-dessus. La cote est à 1,40 pour du draw no bet et donc c’était intéressant mais après réflexion, j’irais plutôt sur un match à enjeu :

Costa Rica-Honduras. Le Costa Rica en draw no bet est à une cote de 1,30. Il leur manque un point pour se qualifier tandis que le Honduras est à 99% éliminé. Il n’y a jamais de score fleuve entre ces deux équipes mais c’est souvent le Costa Rica qui l’emporte d’un but. Ou alors cela fait match nul.

Bilan de la semaine dernière

Mon pari sur Bordeaux + 3 contre le PSG n’est pas passé. Je pense que quand Neymar est là, mieux vaut s’abstenir. Et quand il sera absent, on prendra l’outsider avec un handicap positif, parce que le PSG va être très compliqué à jouer cette année.

Par contre, le deuxième pari sur Metz +1,5 est passé puisqu’ils ont perdu d’un but. Comme je l’avais dit, Nantes gagne toujours par un but d’écart en ce moment. Un peu à l’italienne, je vous laisse deviner pourquoi.

En attendant la semaine prochaine : 

Et vous, quels pronos allez-vous prendre ? Dans tous les cas, n’oubliez pas que pour gagner, il faut parier intelligemment ! N’allez donc pas parier avec votre coeur et évitez les matchs pour lesquels vous n’êtes pas neutre.
Pour échanger au sein d’une communauté de parieurs gagnants pour vous faire conseiller et pour découvrir de nouvelles astuces et conseils pour être gagnant sur le long terme, n’hésitez pas à rejoindre le club privé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *