Quels paris sportifs prendre pour ce tour de France 2017 ?

Au programme de l’émission du jour, nous allons parler du Tour de France 2017 qui va démarrer ce week-end. C’est une course suivie par beaucoup de passionnés de cyclisme, mais pas seulement. Il y a aussi beaucoup de personnes qui regardent pour les paysages. Beaucoup de parieurs parient sur cette compétition et sur les grand tours en général. Aujourd’hui, j’ai un invité, Luigi, avec qui on parlera de ce Tour. Nous verrons ce qu’il est possible de faire, les cotes et les différents classements – maillots, vainqueur, Top 3 – et on vous donnera un petit PMT (Pari Moyen Terme) à la fin.

Le Tour de France 2017

Le tour de France 2017B : – On accueille donc Luigi. Merci d’être avec nous pour cette émission spéciale Tour de France 2017. Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter ?

L : – Comme je l’avais dit dans une précédente émission, je pariais un peu sur tous les sports à la base – et en Arjel. J’ai vu que je gagnais de l’argent sr le vélo et pas sur les autres sports. J’arrive maintenant à gagner un peu partout grâce à toi mais voilà pourquoi je me suis mis directement sur le vélo. Je suis quasiment toutes les courses de Division 1. je me régale à parier sur le vélo et du coup j’en ai fait ma spécialité. Cela marche pas mal sauf ces derniers mois avec le Giro…

B : – Tu as eu quelques impondérables, comme lorsque ton coureur était en tête sur un contre la montre et a eu une crevaison…

L : – C’est ça. Il est sûr qu’il va arriver devant le concurrent contre qui j’avais parié

B : – C’était un H to H, un face à face

L : – Oui. Et la seule crevaison, elle était pour ma pomme. Et c’était mon bet max que je mets sur les courses :  2% …

B : – C’est un impondérable. Dans le vélo, les impondérables sont les chutes, les problèmes mécaniques. En Formule 1, ce sont les accrochages, les casse moteur…

L : – Tu expliquais dans une vidéo que tu mettais de côté la Formule 1 et le vélo parce qu’il y a des machines…

B : – Voilà. Autant en athlétisme, ça repose entièrement sur l’humain, autant le vélo et la Formule 1, il faut prendre en compte l’aspect mécanique. Et c’est ce qu’il t’est arrivé. Entrons dans le vif du sujet avec ce Tour de France 2017. On dit Tour de France mais cela part d’Allemagne…

L : – C’est la quatrième fois que cela démarre en Allemagne je crois.

B : – Ils aiment bien partir de Belgique, des Pays-Bas ou d’Allemagne. Cette année, le départ est à Düsseldorf.

L : – Avec un contre la montre individuel

B : – Avant, c’était ils appelaient ça un Prologue parce que c’est une étape plus courte…Comment tu analyses le parcours ?

L : – Il n’y a pas de contre la montre par équipes. Or, un contre la montre par équipes peut favoriser un gros favori et au contraire défavoriser un outsider si son équipe n’est pas bonne sur ce type d’étape. Il peut perdre rapidement 1’30 ou 2 minutes et le Tour est fini pour lui ou presque.

B : – J’adorais ce concept de contre la montre par équipes. Je trouvais ça très sympa à regarder mais cette année, il n’y en a pas. Quand vous êtes parieur, c’est vrai que l’absence de contre la montre par équipes est à noter. Même si avoir une équipe forte a toujours une très grande importance sur le Tour de France, comme on le voit avec Froome.

L : – Froome, il a une équipe énorme avec Nieve, Geraint…

B : – Cela reste du costaud et ça va l’aider forcément dans la montagne et en plaine quand il va falloir rouler derrière des échappés.

L : – C’est ça. Mais ça va surtout l’aider pour faire un tempo et à éliminer la plupart des équipiers des autres équipes. Il va dire par exemple : untel va rouler 10-15 kilomètres à son maximum, puis un autre prendra le relais, etc. Dans une équipe qui a 2 grimpeurs, un des deux va alors sauter alors que Froome aura encore un ou deux équipiers. Il a vraiment une équipe énorme. Kiryienka, ce n’est pas la folie en montagne mais il peut imposer un tempo avant les cols, il y a Sergio Henao, Kwiatkowski, Mikel Landa, Nieve, Geraint Thomas… Les trois derniers sont des gens qui pourraient gagner le Tour de France 2017.

B : – Pour ceux qui sont novices en paris et sur les tours cyclistes, il faut imaginer une équipe comme les différents étages d’une fusée qui vont se détacher au fur et à mesure : les rouleurs d’abord, ensuite ceux qui sont plus faux plat et petite montagne, puis les grimpeurs. Le but étant d’utiliser le potentiel de chacun au mieux.

L : – C’est le cyclisme moderne. Souvent on me dit qu’il n’y a pas eu d’attaque alors que c’était une grosse étape de montagne. Mais l’attaque se fait aussi par les équipiers. Plus ils peuvent tenir longtemps, plus ils font de cassures plus ils peuvent éliminer les autres. Ce n’est pas forcément une grosse attaque à l’ancienne comme avec Armstrong. Froome joue sur les kilowatts. Il va gérer son effort. Et ses équipiers doivent rouler à telle allure pour “tuer” les équipiers des concurrents et se retrouver avec uniquement les favoris qui ont pu suivre. Il peut même des fois lâcher carrément un Contador rien qu’avec ses équipiers.

B : – D’où l’importance de l’équipe. D’ailleurs, les bookmakers proposent d’ailleurs en général un pari sur la meilleure équipe. C’est basé sur le temps des trois premiers de chaque équipe à chaque étape.

L : – Exact.

B : – Et aujourd’hui, les favoris sont Movistar, Sky et AG2R. Puis un peu plus loin : Astana, Orica, Cannondale. Pour toi, les bookmakers ne se trompent pas beaucoup ?

L : – Non, pas tant que ça. Cannondale, je ne sais pas quelle est la cote.

B : – Ils sont à 15.

L : – Il faut se méfier d’eux. Je ne pense pas qu’ils visent spécialement le classement général. Ils ont une bonne équipe d’outsiders pour la montagne et jouer le classement par équipe. Le problème, c’est qu’un d’eux peut ne pas jouer une étape pour avoir 10 minutes de retard au général et pouvoir gagner une étape ensuite car personne n’ira le poursuivre. C’est pour ça que j’essaie d’éviter de prendre ces paris.

B : – Avec l’expérience, vu que je regarde et parie sur le Tour depuis des années, il peut aussi y avoir de grosses surprises au niveau des teams. Il n’est pas rare de voir des étapes se conclure avec des échappés qui ont vingt minutes d’avance. S’il y a un ou deux coureurs d’une équipe dedans, que l’équipe n’est pas trop mauvaise en montagne, l’écart est alors fait.

L : – Ça peut tout changer. Je pense qu’il est dangereux de miser là-dessus. Après, la logique serait de miser 1% sur Movistar et 1% sur Sky. Mais je ne suis pas sûr que les cotes valent vraiment le coup.

B : – Tu aurais du 2,50-2,60 pour Movistar et 3,2 pour Sky. Tu ferais un bénéfice mais…

L : – Trop de risques pour le petit bénéfice, quoi.

B : – Est-ce que tu penses que c’est bien équilibré au niveau des contre la montre, des arrivées aux cols ?

L : – Je pense que le parcours est super. De ce que j’ai vu et entendu, le parcours a été proposé par mal de gens et un jury en a choisi un. Ou a fait un mélange de plusieurs propositions, je ne sais pas. En tout cas, je le trouve équilibré, Il n’y aura plus grand chose pour les sprinteurs à partir de la 12e étape. Il y a 5 grosses étapes de montagne. Le reste, c’est de la plaine, du terrain accidenté…

B : – Pour des baroudeurs qui vont essayer de partir de loin

L : – Voilà.

Le classement général

tour de france 2017B : – Aujourd’hui, les favoris de la presses et des bookmakers sont : Froome, Richie Porte, Quintana, Contador, Fuglsang qui a gagné Paris-Nice, Fabio Aru, Bardet et Valverde. Mais deux gros favoris se détachent: Froome et Porte. Tu es d’accord ?

L : – Largement. Le seul pour moi qui pourrait créer la surprise, c’est Quintana. Il peut limiter la casse en contre la montre même si c’est un petit gabarit donc c’est difficile pour lui. Donc non, les bookmakers ne se sont pas trompés pour moi. Ils s’étaient trompés sur Porte ceci dit.

B : – Mais la masse d’argent des gens avertis fait que sa cote a chuté. Elle est maintenant autour de 2,75.

L : – 3,42 Porte et 2,44 Froome

B : – Tu l’as à 3,42 ?

L : – sur Pinnacle.

B : – Ah oui d’accord. Pour les francophones à l’étranger, ça marche. On va dire Hors Arjel, c’est plus simple

L : – Justement, la cote de Porte était plus haute hors Arjel. Je l’avais chopé à 9 quelques mois avant.

B : – tu as pris Richier Porte vainqueur du Tour de France à 9 ?

L : – Oui

B : – Très belle anticipation de marché et très beau PLT. Tu l’as pris à quelle période ?

L : – Je l’ai pris le 13 novembre. Le 29 décembre, elle était encore à 9

B : – Ah oui, on parle de l’année dernière ! Parfait. Belle anticipation de marché. Je ferai d’ailleurs bientôt une vidéo sur l’anticipation de marché pour vous expliquer ce que c’est. Là par exemple, tu l’as pris à 9. Si tu faisais de la revente sur betfair, tu gagnerais déjà de l’argent quoiqu’il arrive.

L : – Avec betfair, oui.

B : – Donc à moins d’un accident, d’une blessure, d’une chute, ça devrait donc pour toi se jouer entre Froome et Porte.

L : – Pour moi, il y a 10% de chances que Quintana gagne, mais… je ne vois pas Contador gagner à son âge

B : – Donc Quintana à 8 avec une probabilité de 10%, ce n’est pas value.

L : – Non

B : – Contador pour moi aussi, il commence à se faire un peu vieux ; Fuglsang je ne suis pas sûr qu’il tienne trois semaines

L : – Non

B : – Bardet, je ne le vois pas sur le podium cette année. L’année dernière, il a profité de pas mal de choses en sa faveur

L : – Je ne pense pas qu’il fasse le podium non plus

B : – Tiens, le Top 3. Pour préparer l’émission, je regardais les cotes. Froome et Porte sont autour de 1,40-1,50. Mais qui pour le troisième strapontin ? Quintana, Aru, Contador, Bardet ? Quintana a encore la faveur des pronostics, non ?

L : – Oui, Quintana. Pour moi, les bookmakers ne se sont pas trompés là-dessus. Je vois Porte premier, Froome 2e et Quintana 3e. Mais il faut se méfier de Froome. Il n’a pas fait un bon Critérium du Dauphiné, or à chaque fois qu’il a gagné le Tour de France, il a gagné le Critérium du Dauphiné.

B : – Statistique intéressante. Attention, l’échantillon est très petit mais cela donne une petite indication. Pour Quintana dans le Top 3, on trouve du 2,40-2,50. Cela peut valoir le coup.

L : – Quintana a fait le Giro. Il n’était pas en forme et seulement à 80% pour arriver à 100% pour le Tour de France mais ça peut peser. Comme d’habitude, il est allé s’entrainer un mois dans ses montagnes colombiennes

B : – Il est allé faire des globules rouges (rires). Aller s’entrainer en hauteur, ça aide forcément.

L : – Je pense que Quintana va faire Top 3. Il n’a pas gagné le Giro avec la surprise Dumoulin donc je pense qu’il va être très revanchard. En espérant pour lui que cela ira sur le contre la montre. Il n’y a que 26 km donc c’est OK. Derrière lui, je ne vois ni Valverde ni Contador tenir assez longtemps. En fait, je ne vois pas qui d’autre pourrait faire Top 3. Bardet va avoir autant de problèmes que Quintana dans le contre la montre…

B : – Le dernier contre la montre est l’avant dernier jour

L : – Oui.

B : – Et on dit que généralement, un contre la montre en fin d’épreuve comme cela, ça nivelle les valeurs. Il y a moins d’écart que s’il se déroulait au début ou au milieu de l’épreuve parce que tout le monde est un peu cramé. Tu es d’accord ?

L : – Cela dépend. Certains ont leur pic de forme en troisième semaine. Après, les spécialistes du contre la montre seront plutôt en forme au début pour gagner la première étape, parce qu’ils ne sont pas sûrs d’arriver jusqu’à la fin.

B : – Ce que je veux dire, c’est que les écarts sont moindre.

L : – Oui, ils sont moindres mais Froome ou Richie Porte vont quand même creuser assez d’écart sur quelqu’un comme Bardet.

B : – OK. Je vais dire une bêtise mais admettons que Froome aie abandonné, Quintana est premier et Porte deuxième à 30 secondes juste avant le dernier contre la montre, on est d’accord que Porte va passer devant ?

L : – Oui. Surtout que Porte ne rigole plus du tout cette année.

B : – À savoir que Porte était le lieutenant de Froome donc il a été à bon école.

Le maillot à pois du Tour de France 2017

maillot à pois tour de franceB : – Le maillot à pois est un autre pari un peu compliqué – et les bookmakers le savent très bien et c’est pour cela qu’ils proposent – parce que là aussi, il peut se passer plein de choses. Pinot est donné favori pour le maillot à pois…

L : – Ça je ne comprends pas par exemple…

B : – Après, je me mets à la place du bookmaker, c’est très compliqué de sortir ces cotes. Majka est à 7, Rolland à 13, puis il y a De Gendt, Contador…

L : – Majka est à 7 ? Moi je l’ai à 5,75 hors Arjel donc s’il est à 7 en Arjel, je trouve que c’est assez value.

B : – Les contes que je donne sont hors Arjel, prises quelques heures avant l’émission. Majka est un excellent grimpeur mais il est passé leader de son équipe. En tout cas, je préfère mettre un billet sur lui que sur Pinot.

L : – Je ne sais pas pourquoi ils ont sorti Pinot en meilleur grimpeur d’ailleurs

B : – C’est le Tour de France 2017, c’est en France…

L : – Ouais… mais Pinot va jouer le général surtout. Majka, je ne suis pas sûr.

B : – C’est ça. Tu peux être leader de ton équipe et viser le maillot à pois. À réfléchir pour Majka, cela peut être quelque chose à tenter. Pour ensuite faire un arbitrage si on voit qu’il va chercher les points dès les premières étapes de montagne et que sa cote chute.

L : – Par contre, si on mise sur Majka, il faut miser très petit, du genre 0,25%

B : – Bien sûr. Le maillot à pois, c’est compliqué. Si dans la première étape un coureur qui n’est même pas dans la liste gagne tous les points, il peut ensuite jouer ce classement..

Le maillot blanc du tour de France 2017

B : -, il ya deux favoris pour le meilleur jeune: Louis Meintjes et Simon Yates

L : – C’est là que j’ai raté ma grosse value ! Meintjes était à 3 et Yates était favori alors que je vois Meintjes largement devant. Le temps de bien réfléchir et sa cote était tombé à 2.

B : – Et dans les jeunes, c’est rare qu’il y ait des surprises. C’est généralement le Top 3 des books qui finit par gagner, sauf s’il y a des blessures ou des chutes.

L : – Tout à fait. Mais je me tâte, je pense que c’est encore value à 2. En petite mise.

B : – Tu as encore quelques heures pour réfléchir (rires).

Le maillot vert

B : – Pour finir, le maillot vert. Comme d’habitude depuis quelques années, Peter Sagan est favori. Je sais que tu ‘as pris autour de 1,60 mais sa cote est aujourd’hui à 1,45-1,50 maximum. Sagan est un passe-partout : il peut sprinter, aller en moyenne montagne alors que les autres – Kittel, Greipel… – sont tous des gros tracteurs (rires). J’avoue que je ne me suis pas positionné assez vite et ça m’embête un peu de le prendre. Même si à 1,50, la value est moindre, je pense que Sagan va gagner ce classement

L : – Il faut se demander si c’est vraiment un safe ou une value. On pourrait se dire qu’on envoie tout dessus parce que c’est sûr qu’il va gagner. À 1,40, il faudrait qu’il passe au moins 70% du temps pour que ce soit légèrement rentable… à 1,62, ça descend à 65% du temps, on commence à être bien rentable. Il y a quand même un bel écart…

B : – Là on parle un peu en initiés, en experts. On parle de probabilités en fait. Plus la cotre se rapproche de 1 et plus les écarts vont être énormes. Entre par exemple une cote à 1,01 et 1,10, il y a un fossé de pourcentages de probabilités. Pour en savoir plus, vous pouvez regarder des vidéos que j’ai faites à ce sujet

L : – On pourrait se dire que la cote était à 1,62 et qu’à 1,48, ça va encore mais il avoir 30% de ROI pour être sûr que le pari soit bon. Si le tipster donne 1,62 et que la cote est à 1,47, ça parait faible mais c’est un très gros écart en réalité.

B : – Pour terminer, qu’est-ce que toi tu conseillerais comme pari assez safe ?

L : – Le pari le plus safe pour moi, c’est Louis Meintjes meilleur jeune à 2,02. Plus j’y réfléchis et moins je vois Simon Yates pouvoir accrocher Meintjes au final. Je pense qu’on peut envoyer entre 0,5 et 1%. Pas plus parce que la value est petite mais ce n’est à pas rater. Il va gagner selon moi le maillot blanc plus de 60% du temps

B : – Quitte à faire un arbitrage après

L : – Quitte à faire un arbitrage, mais je pense qu’il n’y aura pas de surprise. Là-dessus.

B : – OK. Merci à toit d’être venu dans l’émission partager ta passion du cyclisme. Je sais qu’il y a pas mal d’auditeurs qui adorent ça aussi. Rendez-vous à tous sur les routes du Tour de France 2017 qui commence ce week-end en Allemagne. On fera peut-être un point sur les résultats dans trois semaines si ça t’intéresse

L : – Avec grand plaisir ! Et n’hésitez pas à mettre une petite pièce sur Richie Porte même à 3,42.

B : – Pour pimenter ce Tour de France 2017

L : – Exactement

La semaine prochaine

L’émission du jour est terminée. Je vous annonce que Nathan qui s’occupait de la technique et dont j’ai fait le coaching cette année va nous quitter. On essaiera de l’avoir au téléphone au cours de l’année.

N : – Avec plaisir

B : – Merci pour tout

N : – Merci à toi et merci à tout le monde

B : – Tu as progressé quand même dans les paris sportifs cette année, ce qui était le but. On verra ce que ça donnera quand tu seras tout seul.

N’oubliez pas que l’été est la bonne saison pour se former, avant la reprise de nombreux sport à la fin de l’été. Et si vous pariez sur le Tour de France, ne pariez pas trop non plus. cela reste du pari de niche. À la semaine prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires