Tournoi des 6 nations et Première league

Pariez-gagnant le Mag, je rappelle le principe : c’est une émission qui vous éclaire, qui essaie de vous instruire sur les paris et d’en faire tout sauf un jeu de hasard.

Au programme cette semaine du rugby tout d’abord. On sort des matchs test et pour ce qui est de l’Europe, nous rentrons bientôt dans la phase 6 nations. Il sera question d’analyses et de paris long terme. Comment s’y prendre pour parier sur le tournoi des 6 nations ? Où en sont les équipes à cet instant ? Cela vous permettra de prendre des PLT car PLT et rugby font en général bon ménage.

On reviendra ensuite au ballon rond parce que si on ne fait pas un point foot à un moment donné, ça ne va pas aller, je pense que ça va râler. C’est sport le plus misé donc forcément…

Donc on ira faire un tour sur la Premier League en Angleterre. Nous verrons comment ça se travaille la Premier League. C’est vrai que depuis le début on vous parle beaucoup de Ligue 1 mais on va aller voir un peu comment ça se passe de l’autre côté de la Manche.

Résultat du prono de la semaine dernière : Zulte-Waregem

P-Y : Avant de passer aux deux gros dossiers de cette émission, on va faire un petit retour sur le pronostic que tu nous avais donné la semaine dernière Benoît. C’était du côté de la Jupiler League avec l’équipe de Zulte-Waregem.

B : Oui. j’avais dit que les stats montraient que Zulte-Waregem a du mal à enchaîner en championnat après un match de coupe d’Europe. C’est ce qu’il s’est passé ce week-end. Ça n’a pas été forcément aussi facile que je le pensais pour Bruges qui n’a gagné que 3-2 mais Zulte a encore perdu, la série la série continue. Là ils vont être éliminés de la coupe d’Europe…

P-Y : Ah, Zulte !

B : … donc on ne va plus pouvoir trop faire attention. Mais en tout cas, ce sont des petites choses comme cela que vous pouvez regarder au niveau des stats. Comme l’intervention de Valentin la semaine dernière sur l’équipe qui reçoit lors du match d’ouverture d’une compétition officielle comme la coupe du monde, les coupes intercontinentales, etc.

D’ailleurs je fais un petit coucou à Valentin qui a encore fait une étude très intéressante, on en parlera la semaine prochaine.

D : Oui, très intéressante !

B : Donc voilà. Il y a eu 3-2 pour Bruges mais plus dans la douleur que ce que j’avais prévu. Après, on va me dire qu’il n’y a que le résultat qui compt

D : Exactement !

B : C’est toujours pareil dans les paris. Même si vous faites une très bonne analyse et qu’elle ne passe pas, tout le monde vous tombera dessus comme d’habitude !

P-Y : Les gens peuvent se demander pourquoi on a été là-dessus, sur de la Jupiler League

B : Parce que j’avais cette info là. Jonathan “Zenwin” de mon club m’a fait remarquer la chose et je trouvais ça très intéressant. Ça s’expliquait parce que Zulte n’a pas doublé tous les postes. Et donc, quand ils enchaînent deux matchs dans la semaine, le deuxième est généralement plus compliqué. Sachant qu’il se sont donnés à fond à Nice, même s’ils ont perdu 3-1 parce qu’ils avaient encore une chance de se qualifier.

P-Y : Et ce n’est pas comme si on n’avait pas cherché à trouver des chouettes trucs sur la Ligue 1 et la Ligue 2 mais bon

B : Oui, on ne trouvait rien en fait à jouer sur la Ligue 1 donc on a cherché ailleurs

P-Y : Et ce n”était même pas le Brest–Sochaux… C’est passé ric-rac mais…

B : C’est ça ! On peut en parler. 1-0 pour Brest avec un carton rouge au bout de 10 ou 20 minutes pour une faute imaginaire. D’ailleurs, je ne sais pas si vous avez lu l’article mais c’est la première fois que Brest n’invitait pas l’arbitre au restaurant. Vous l’avez vu ou pas ?

P-Y : Oui. Il y a eu un communiqué aussi du coup du Stade Brestois

D : Et chose rare, rare l’arbitre va voir Furlan et lui dit : “je suis complètement perdu”…

P-Y : Oui !

D : Sérieux, j’ai halluciné ! Un arbitre qui dit ça à un entraîneur ! OK… bon, bah arrête alors !

P-Y : J’ai besoin d’aide

D : Tu m’aides ?

B : On pourra faire un sujet arbitrage un jour il ya de quoi dire je pense

PLT et Tournoi des 6 nations

P-Y : Ah oui, il y a de la stat là !

Allez on arrête ce petit débriefing et on enchaîne directement avec le rugby. On sort d’une série de deux matchs-tests. Si on regarde la chose uniquement par l’angle du quinze de France c’est pas glorieux…. Par contre, on enlève notre casquette de supporter et on se met en mode Paris Long Terme pour réfléchir un petit peu à ce tournoi des six nations et à la manière dont on doit l’aborder en tant que parieur.

Question simple Benoît : à l’heure actuelle, est-ce que l’essentiel du bulot… du boulot pardon…

B : On est dans une région de bulots, oui. Mais continue !

P-Y : On va encore prendre des trucs en commentaire là !

B : C’est ça !

P-Y : Est-ce que le boulot est fait pour les PLT et le Tournoi des 6 nations ?

B : Tu veux dire : est-ce que la prise d’infos a été faite ? Alors oui. Généralement, on attend les derniers tests matchs de fin d’année, quand l’hémisphère sud vient jouer les équipes de l’hémisphère nord. On a alors une meilleure vision de tout ça.

L’équipe de France

Malheureusement quand on est français, que dire ? Si, je vais dire que je suis déçu. Et le mot est faible. Il y a un chantier pas possible chez nous en France. Est-ce que Novès va garder son poste ? Je ne sais pas ce que Laporte va décider mais là, franchement…

D : Ils ne sont pas potes, hein !

B : Franchement, ça fait mal au cœur de les voir jouer. Moi qui pensais aller au Japon pour la Coupe du Monde, je crois que je vais attendre. Je n’ai pas envie de me balader avec mon maillot bleu. Vu la poule qu’on a et vu notre niveau de jeu, je pense qu’on finira troisième

D : Ouais

B : On se ferait battre par l’Angleterre et l’Argentine malheureusement si on devait jouer aujourd’hui. Mais oui, déçu de nos prestations ! Je ne sais pas ce que tu en penses Damien ?

D : Déçu, oui. On s’ennuie ferme. Il n’y a pas de jeu, on se fait peur. Et c’est la plus mauvaise série depuis 1986 !

B : C’est ça.

P-Y : Je retiens cette phrase : “on s’ennuie ferme”

B : Non mais c’est vrai ! Le dernier match contre le Japon, j’ai adoré voir le Japon !

D :  J’ai trouvé qu’ils étaient forts quoi !

P-Y : Le Japon a gagné un capital sympathie après la dernière Coupe du Monde et puis là, bon…

B : Oui c’est clair. Enfin bon, le Japon s’est pris quelques branlées contre d’autres équipes normalement du même niveau que nous. Donc on se pose la question. Mais il y a des enseignements à tirer des ces test on va dire.

Pour moi, il y a toujours la Nouvelle-Zélande. Les néo-zélandais, comme tous les joueurs de l’hémisphère sud, arrivent rincés pour ces tests mais ils arrivent quand même à battre tout le monde. Donc vous imaginez quand ils ont une préparation optimale pour la Coupe du Monde. Je ne rappellerai pas le dernier Nouvelle-Zélande France de la dernière Coupe du Monde

D : Non, ça pique !

B : Ça fait mal ça !

P-Y : Il est loin le temps de la finale à Auckland !

D : Très très loin ! Et pour l’année prochaine…

B : C’est ça. Donc voilà, on a la Nouvelle-Zélande devant, c’est sûr. Si on fait un classement mondial, je mettrais bien l’Angleterre en 2e. Ils ont quand même atomisé l’Australie 30-6. Avec mon joueur mon joueur préféré – Itoje. Vous comprenez un petit peu vers où je vais aller pour le 6 Nations. l’Écosse fait aussi de belles choses !

P-Y : L’Écosse a écrasé l’Australie quand même !

B : Alors attention, l’Australie a joué à 14 pendant une bonne partie du match donc ça mais quand même ça compense

P-Y : Oui mais quand même.

D : L’Australie est moins bien en ce moment aussi

B : Oui. Et surtout ils sont fatigués de revenir de leur championnat alors que nous, nous sommes en plein dedans. Ça joue

P-Y : On ne va pas commencer à se servir des championnats, quoi !

D : Et pourtant, on devrait

B : Non mais tu as joué une saison et tu es rincé, c’est normal

P-Y : Non, mais pour l’équipe de France.

B : Ah, pour l’équipe de France. Bah non, nous on est en plein dedans donc… !

D : Nous on joue les deux en même temps !

B : Une chose qui se confirme, c’est que l’Afrique du Sud est la troisième nation du sud, avec l’Argentine pas forcément très loin derrière. Voilà un petit peu le classement pour l’hémisphère sud.

Pour l’hémisphère nord, c’est plus compliqué. Pour moi, avec ce que j’ai vu, je mets quand même l’Angleterre devant. Et d’ailleurs les bookmakers ne s’y trompent pas. Après il y a l’Irlande. C’est très costaud aussi, j’aime bien cette équipe.

D : Oui. Et la cote est intéressante

B : L’Irlande et l’Écosse sont maintenant passés devant la France. Le Pays de Galles aussi je pense, donc voilà…

P-Y : La cuillère de bois va-t-elle se jouer entre la France et l’Italie ? On en est là, quoi.

B : Le France-Italie du 23 février à 21 h me fait peur ! c’est à partir de là où on saura où on va aller. Mine de rien ça te fait un peu flipper quand même. Bon, j’espère quand même qu’on va battre l’Italie. Mais franchement pour le Tournoi des 6 nations, je mettrais bien un billet aujourd’hui sur l’Angleterre. Avec une finale Angleterre-Irlande pour moi au dernier match. Et cette finale étant Angleterre, avantage à l’Angleterre pour moi. Et l’Écosse ? L’Écosse, il leur manque encore un petit quelque chose pour qu’ils fassent un bon coup

D : C’est la régularité qui leur manque en fait

B : C’est ça

D : Ils peuvent passer à côté d’un match

B : Aujourd’hui la côte de l’Écosse vainqueur du Tournoi des 6 nations est quand même belle – autour de 10. Voilà… Si certains veulent un peu vibrer, ça change…

P-Y : Quelles sont les cotes là ?

B : L’Angleterre est favorite autour de 1,80. Après tu à l’Irlande autour de 4, l’Écosse, le Pays de Galles et la France dans cet ordre là, on est à 9, 10, 11, 12…

D : J’ai vu la France à 20

B : La France à 20 ! Tu vois…Et enfin il y a l’Italie avec un cote énorme…

D : 1500

B : Voilà.

P-Y :1500 ?

D : Ouais !

P-Y : C’est comme un 19e de Premier League

B : L’Italie devrait faire cinq exploits

D : C’est comme si le Stade Brestois gagnait la Ligue des Champions

B : C’est pas possible

P-Y : un peu plus

B : Sans surprise je ne peux pas aller contre l’Angleterre. Je les trouve bons dans toutes les lignes et avec Farrell aux pénalités, c’est toujours assez impressionnant.

Après, j’espère que l’Écosse finira deuxième de ce 6 Nations, même si ça va être compliqué pour eux. Ça va se jouer avec l’Irlande et c’est un Irlande-Écosse cette année, donc comme toujours, avantage au pays qui reçoit.

P-Y : Les cotes ne vont pas beaucoup changer d’ici le début du Tournoi.

B : Non, franchement pas beaucoup.

P-Y : Donc ça ne sert à rien d’y aller maintenant. On peut attendre encore quinze jours avant le début du Tournoi ?

B : Ça ne va pas beaucoup bouger mais ça va bouger un peu, c’est toujours pareil. Si la cote de l’Angleterre descend de 1,80 à 1,70, tu as perdu 10 points. Donc autant la prendre maintenant. À moins que toute l’équipe d’Angleterre soit décimée par les blessures, ce qui m’étonnerait

D : Ça m’étonnerait

B: Après voilà. Moi je pense qu’on peut rentrer dans le jeu maintenant

P-Y : Très bien. Dossier à suivre donc et s’il y a des évolutions, tu nous le dit

B: Oui, bien sûr

P-Y : Tu nous envoies un SMS ou un pigeon voyageur

B: Après, je n’ai pas réinventé la roue là, d’accord ? Je pense que l’Écosse, ça peut être sympa mais… Ils reçoivent l’Angleterre. Mais ils vont en Irlande. Ça va être serré suivant le tableau. Mais vu que le dernier match est Angleterre-Irlande, je pense que l’Angleterre gagnera ce match et gagnera le Tournoi des six nations à ce moment là.

Foot – Prono sur la Premier League

P-Y : On est en Angleterre on reste en Angleterre. On passe à notre deuxième dossier de la semaine : la Premier League. C’est la première fois que nous en parlons dans Pariez-gagnant, le mag. J’allais encore me gourer et me faire taper sur les doigts !

Donc il ya plein de spécificités complètement différente par rapport à d’autres championnats que nous connaissons bien. Déjà, il y a quand même six équipes en mesure de faire de bonnes choses.

B: C’est ça

P-Y : On imagine que ça change beaucoup de choses. Si on place dans une optique PLT bien sûr.

B: Oui, oui, bien sûr. C’est plus serré normalement en début de saison, avec plusieurs équipes. Bon, là le trou est fait ! On pourra en parler. Mais oui, en Angleterre, on parlait du “Big Four”…

D: Et maintenant, c’est le “Big Six”.

B: Maintenant, c’est un peu le “Big Six”, oui. Un championnat très intéressant parce qu’il y a une belle lutte normalement en haut du classement. Même si cette année, une équipe a pris les devants.

D: Les grosses équipes sont toutes présentes aussi. Les saisons précédentes, Manchester ou Arsenal pouvaient être à la 8e ou la 9e place alors que là, les 6 meilleurs sont dans les 6 premiers donc ça change. On voit que les grosses équipes sont présentes.

P-Y : C’est un championnat sur lequel vous vous amusez assez régulièrement à tenter des choses ?

B: Alors moi déjà, je ne prends pas les paris sportifs comme un amusement

P-Y : Comment je me fais briser, quoi ! La fin de cette émission va être froide ! Je prend mes distances, Benoît

B: Non mais c’est mon rôle !

P-Y : Je boude !

D : Non, non, on ne s’amuse pas, non.

B: Si je ne trouve rien à jouer, je vais voir dans d’autres championnats, comme le championnat belge l’autre jour. Je ne me force pas à jouer quelque chose si je ne le sens pas. Donc oui, ça m’arrive d’aller voir un petit peu ce qu’il se passe en Angleterre forcément.

Et là on a un petit peu analysé cette journée.

P-Y : Alors la prochaine journée est celle de ce week-end, pas celle qui a eu en milieu de semaine – on rappelle que l’émission est enregistrée le mercredi et qu’on vous la met donc sur la chaîne youtube Pariez-gagnant de Benoît le vendredi.

B: C’est ça.

Le prono de Damien sur Manchester United – Arsenal

P-Y : Et du coup on va s’intéresser à ce qui va venir ce week-end. On va commencer avec toi Damien.

D : bah j’ai vraiment eu du mal à trouver quelque chose cette semaine en fait. Au départ je ne voulais pas parier du tout et puis je me suis intéressé un peu plus à Arsenal-Manchester

P-Y : Manchester United

D : Oui, pardon. Je me suis aperçu que les deux équipes marquent beaucoup de buts – c’est un truc que je fais beaucoup en Premier League et qui me réussit pas mal. Manchester United a marqué chaque fois à l’extérieur, que ce soit en ligue des champions ou en championnat. Et même si Arsenal prend beaucoup de buts – sur ces derniers matchs : trois buts contre Manchester City, un contre Swansea et Norwich et deux contre Everton.

Donc les deux n’ont encaissé que deux buts à domicile mais par contre à l’extérieur, c’est 8 buts marqués par Manchester United.

P-Y : Il est a combien ce pari là ? Quelle est la cote pour ce but de Manchester à l’extérieur ?

D : C’est une cote assez faible, à 1,20. Mais moi je penche plus sur le fait que les deux équipes vont marquer, à une cote de 1,60

P-Y : Benoît, qu’est-ce que tu en penses ? C’est bien, pas bien ?

B: Je n’ai pas forcément à juger le pari. C’est un match que je regarde personnellement à la télé mais je ne joue pas sur les paris annexes comme celui-là. Mais Damien ne joue pas sur le 1N2, la double chance ou le draw no bet et je pense que c’est bien, parce que franchement ça peut aller dans tous les sens.

Après, je remarque qu’Arsenal n’a pas perdu cette année à domicile. Ils ont quand même marqué à domicile une quinzaine de buts. Manchester United en a marqué 7 à l’extérieur. Donc les deux équipes qui marquent, why not? Pourquoi pas ?

Mais pour analyser que les deux équipes vont marquer, c’est pour un peu plus complexe. Il faut vraiment s’imaginer le scénario du match…

D : Ça peut être un match fermé comme un match très ouvert.

B: Donc ça veut dire que tu vois peut-être du 1-1 ou quelque chose comme ça, ou 2-1, 1-2…

Écoute, pourquoi pas ? Arsenal marque beaucoup à la maison et Manchester United marque généralement tous les matchs à l’extérieur comme tu l’as dit. Donc ça peut, voilà. Tu as dit que la cote est à 1,60 ?

D : Oui, c’est ça.

B: À chacun de voir s’il veut se placer là-dessus.

Le prono de Benoit : Everton – Huddersfield

P-Y : Et toi Benoît tu as quelque chose à nous proposer ?

B: Alors, il y a une équipe qui me déçoit depuis le début d’année, c’est Everton. C’est généralement le septième de la Premier League, du moins cela faisait plusieurs années qu’Everton naviguait entre la 6e et la 7e place. Il y a eu un changement d’entraîneur et ils ont eu aussi pas mal de blessés. Everton reçoit ce weekend Huddersfield, un promu.

Everton à la maison, c’est trois victoires et trois défaites, sachant que les défaites sont contre des gros. Huddersfield à l’extérieur, c’est une victoire, un match nul et quatre défaites avec seulement trois buts marqués. Everton a marqué 8 buts à la maison.

Donc dans le scénario du match, je ne vois pas Everton perdre. Et aujourd’hui, ils ne peuvent plus de toute façon se permettre de ne pas prendre au moins un point.

Je n’irais pas forcément sur la victoire sèche, parce que j’aime pas ça et puis parce qu’Everton est encore un peu en convalescence. Bolasie va leur fait beaucoup de bien. C’est un congolais qui s’est fait fracturé la jambe par Martial l’année dernière. C’est un super joueur, un technicien. Je pense qu’il est revenu à l’entraînement. Il va encore manquer deux trois matchs mais avec lui, Everton sera pour moi l’équipe de la seconde partie de saison. Je pense qu’ils vont remonter au classement. Notez-le pour les matchs futurs : quand Bolasie va revenir, ça va tout changer.

Donc moi je partais sur Everton en draw no bet à une cote autour de 1,35. J’ai vraiment du mal à voir Everton perdre contre Huddersfield. Ils feront au minimum match nul et je les vois quand même plutôt gagner. Voilà. À Everton, il y a Rooney qui joue qui joue par exemple.

D : Un nul ou 1 et nul remboursé ?

B: draw no bet. C’est-à-dire la victoire et match nul remboursé, que vous pouvez recombinez avec autre chose si vous avez aussi une vue sur un autre match.

Autre analyse :  West Bromwich – Crystal Palace

B: Et dernière petite analyse, juste pour vous dire ce que j’avais repéré : il y a un West-Bromwich – Crystal Palace. Crystal Palace à l’extérieur cette année : zéro but marqués, 13 encaissés, 1 nul et 6 défaites. Donc on ne peut pas dire que ce soit des foudres de guerre

P-Y : C’est le FC Metz d’outre-manche en fait

B: Sakho joue là-bas. Je vais vous donner tout à l’heure une équipe encore pire que le FC Metz en Europe

P-Y : Ça se passe en Italie

B: Ça se passe en Italie. Je faisais du teasing… si tu veux tout me casser, tu me le dis

P-Y :  Eh ! Mais il est grincheux !

B: West-Bromwich en match nul remboursé autour de 1,65-1,70, je trouvais que ce n’était pas mal. Ce ne sont pas des foudres de guerre non plus mais Crystal Palace a vraiment du mal à l’extérieur. Toute série a une fin donc ils vont peut-être arriver à en gagner un cette année, mais j’ai aussi du mal à voir West-Bromwich perdre ce match-là.

Je resterais plutôt sur Everton mais je voulais juste donner mon point de vue sur ce match, parce que Crystal Palace, c’est zéro but marqué à l’extérieur, ça pique un peu quand même !

La Premier League en général

P-Y : Merci Benoît. Je voulais revenir avec vous sur deux choses. Déjà, le pari “facile” qui est de savoir qui va être champion de Premier League.

À l’heure actuelle, on a Manchester City à 1,05 et de l’autre côté on a Manchester United à 11. Pourquoi autant d’écart ? Ça ne paraît pas cuit. OK, Manchester City n’a pas perdu depuis le début de l’année mais de là avoir des cotes aussi ridicules…

D :À l’heure actuelle, on se dit surtout que le recrutement a été très bon…

P-Y : Est-ce que la hype sur Guardiola est de retour ?

D : Peut-être. En tout cas, on sent la patte de Guardiola sur cette équipe de Manchester City quand elle joue. Pour moi, tout va dépendre de leur campagne en Ligue des Champions en fait. S’ils passent ou s’ils vont loin ils vont sûrement gaspiller d’énergie et sûrement perdre des points en championnat. Ou alors ils vont se faire éliminer, ce que je pense parce que j’ai du mal à croire à Manchester City en Ligue des Champions, même s’ils ont une belle équipe.

Donc franchement, c’est peut-être trop tôt pour donner City champion. Après il va falloir que Manchester United soit un peu plus régulier.

B: Juste d’un point de vue technique par rapport aux bookmakers : il y a des cotes de début de saison sur qui va être champion. Cette année, Manchester City était favori et Manchester United devait être deuxième ou troisième. Donc forcément, les bookmakers sont forcés de se baser sur ces cotes là. C’est pour ça qu’elle est écrasée aujourd’hui à 1,05, parce qu’ils étaient déjà bien favoris, à 2,25 ou 2,5 quelque chose comme ça. Aujourd’hui, ils ont cinq points d’avance et un match en retard, donc ils peuvent avoir 8 points d’avance.

On a vu l’an dernier en Espagne la remontada de Barcelone sur le Real – ça se joue à un point à la fin alors qu’il y avait 8 ou 9 points d’écart en milieu de saison. La value n’est clairement pas aujourd’hui sur Manchester City, mais ce n’est pas pour ça que j’irais mettre un billet sur Manchester United. Je trouve l’écart trop grand et vu l’effectif de Manchester City, je ne les vois pas s’écrouler. Mais techniquement c’est parce que tout au long de la saison, les bookmakers regardent les cotes du début de saison par rapport aux PLT.

C’est pour ça que la cote de Manchester City est aussi basse aujourd’hui.

P-Y : Dernière chose : Manchester City invaincu en Premier League : piège à cons oui ou non ? Sachant que le oui est à 9,50

D : Tu peux toujours perdre le derby contre United…

B: Invaincu à 9,50 ?

P-Y : Oui.

B: Je n’irais pas. Autant j’avais mis un billet à une cote de 12 sur le PSG “ne perd pas cette année” en France, autant là… Comme on l’a dit : il y a six équipes qui sont pas mal quand même en Angleterre.

D : Tu peux prendre un bouillon à Chelsea, ne pas réussir à marquer… non, invaincu…

B: Il y a trop d’impondérables. Et je les vois perdre au moins un match cette année.

D : Moi aussi.

Quel pari prendre suite à un changement d’entraineur ?

P-Y : Merci messieurs je crois qu’on va clore cette partie Premier League et presque clore l’émission. On a une minute et on va en profiter : Benoît tu as sorti récemment une vidéos sur ta chaine youtube, dont une sur la question du changement d’entraîneur. Qu’est-ce qu’on y apprend ?

B: Alors je n’ai rien inventé, c’était un article de l’Équipe mais je l’ai synthétisé.

En fait, je pensais que le changement d’entraineur, ce qu’on appelle “le choc psychologique” entrainait un plus grand nombre de victoires au premier match. Et vu les chiffres, non. Il y a un cas d’école ce week-end puisque Gattuso le pitbull va entraîner Milan. Son premier match sera à Benevento, qui en est à 14 défaites en matchs. C’est pire que Arles-Avignon à l’époque pour ceux qui connaissent, c’est un truc de fou !

La cote de Milan est à 1,40. Est-ce que la série va continuer pour Benevento avec une 15e défaite ou est-ce que Milan va lâcher un point à Benevento ? Franchement, je n’ai pas assez analysé ça mais si je n’avais pas vu la statistique du choc psychologique, je pense que j’aurais pris du 1,40 pour Milan. Ça m’a un petit peu refroidi. Après Benevento, c’est sûr que c’est faible

D : Gattuso va rentrer, va mettre deux tacles.

P-Y : Deux baffes.

B: Comme à ses plus belles années ! Mais en tout cas c’est un cas d’école intéressant à suivre ce week-end. Et pour ceux qui n’ont pas vu la vidéo, vous pouvez aller la voir, vous allez apprendre quelques petites choses. Sinon, il y a un Naples-Juve à regarder à la TV.

Dans la prochaine émission ! 

P-Y : Oh là oui ! Et puis ce vendredi, on va tous être stressé devant notre poste. Et ce sera le sujet de notre prochaine émission.

B: Ah oui, je vois ce que tu veux dire.

P-Y : On va vous faire une spéciale Coupe du Monde puisque le tirage a lieu ce vendredi au kremlin à Moscou. Et là ça y est, on va pouvoir commencer à se projeter sérieusement, à faire des petits tableaux, des petites croix, des petits machins, qui sera premier qui sera deuxième…

D : Sur qui on peut tomber en huitièmes ?

P-Y : Ah non, l’Allemagne en demies, non ! Bref ça va être une émission comme cela la semaine prochaine, on va se projeter sur la Coupe du Monde.

En attendant, n’hésitez pas à mettre des petits pouces bleus, à partager cette vidéo, ça fait toujours plaisir, à poster des commentaires, c’est important.

B: Bien sûr. Des critiques, bonnes ou mauvaises, allez-y. Mais pas de choses injurieuses.

P-Y : Le gars qui tend le bâton pour se faire battre.

B: Non ! Les critiques, ça fait avancer, c’est toujours pareil il n’y a pas de problème. Cette émission, c’est aussi la vôtre, donc n’hésitez pas à commenter, partager… C’est notre passion donc il n’y a pas de souci là-dessus.

P-Y : Merci à vous messieurs. On se donne rendez-vous la semaine prochaine donc pour une spéciale Coupe du Monde. Merci à tous !

B: À très bientôt !

D : Salut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires